Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le fascisme sarkozyste sévis de nouveau à Rennes
Le fascisme sarkozyste sévis de nouveau à Rennes Comme chaque année,la préfecture et ses C.R.S. vous souhaitent LA BIENVENUE AUX TRANSMUSICALES 2005 ! Non au controle global social et au totalitarisme sécuritaire à Rennes L'info vient de tomber : la Préfecture d'Ille-et-Vilaine a à nouveau décidé d'interdire le teknival en marge du festival
N Godet pour CRCVPS le 9/12/05 20:00

Le fascisme sarkozyste sévis de nouveau à Rennes

Comme chaque année,la préfecture et ses C.R.S. vous souhaitent LA BIENVENUE AUX TRANSMUSICALES 2005 !

Non au controle global social et au totalitarisme sécuritaire à Rennes

L'info vient de tomber : la Préfecture d'Ille-et-Vilaine a à nouveau décidé d'interdire le teknival en marge du festival annuel des Transmusicales à Rennes qui commence demain, et de mobiliser pas moins d'un millier de gendarmes et CRS pour « maintenir l'ordre » dans le centre ville.

Selon Ouest-France seront mobilisés "cinq escadrons de gendarmes mobiles et une compagnie de CRS", "des renforts de police des départements voisins" et "services spécialisés [qui] devront se reconvertir, le temps d'un week-end, en forces de maintien de l'ordre".

L'année dernière déjà le teknival avait été interdit et une répression féroce avait été organisée dans la nuit du vendredi contre des centaines de jeunes rassemblés dans le centre ville, avec pour résultat plus de trente personnes hospitalisées et une dizaine incarcérées.

Mais en mobilisant cinq escadrons de gendarmes mobiles, c'est-à-dire l'armée, et un millier d'uniformes en tout la préfecture franchit une étape.

Tout cela dans un contexte où l'arrêté qui interdit le « transport d'alcool » dans le centre ville est en place et où le Procureur a appelé en septembre à durcir la répression et à des peines systématiques de prison ferme pour les personnes incarcérées. Depuis septembre, déjà une vingtaine de personnes sont passées en « justice » (le plus souvent en comparution immédiate) dans le cadre des opérations policières contre les rassemblements festifs des jeudis soirs (avec entre autre deux condamnations à de la prison ferme, une condamnation à caractère clairement politique, et le recours du Procureur pour un jugement en appel de huit personnes condamnées en comparution immédiate mais pour qui il exige de la prison ferme).

Le Collectif contre les violences policières et sécuritaires appelle à une

MANIFESTATION :SAMEDI 10 DECEMBRE à 15 H, rdv Place de la Mairie, destination la préfecture.

NOUS EN AVONS ASSEZ DE LA REPRESSION ! ENSEMBLE, RECLAMONS :

Le droit de se rassembler, De circuler et de s'installer librement, Le droit à l'expression et à la contestation, Le retrait de toutes les lois et arrêtés « sécuritaires » Le traitement social des questions sociales

Collectif rennais contre les violences policières et sécuritaires Réunions ouvertes : tous les lundis, 20 H, faculté Rennes 2 - Villejean, salle F6.

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons