Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Le Drian s'engage derrière Ségolène Royal
La Ségomania a encore frappé ! Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional de Bretagne, sur la réserve il y à peu, affiche aujourd'hui la couleur. "Ségolène Royal est une bonne candidate. Comme c’est une bonne amie depuis très longtemps, je ne vois pas pourquoi mes relations avec elle se rompraient au moment où elle a toutes les chances de devenir la candidate des socialistes", nous a-t-il déclaré ce matin en marge d'un point presse à Paris sur le procès de l'Erika.
Ronan Le Flécher pour ABP le 5/07/06 17:04

La Ségomania a encore frappé ! Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional de Bretagne, sur la réserve il y à peu, affiche aujourd'hui la couleur. "Ségolène Royal est une bonne candidate. Comme c’est une bonne amie depuis très longtemps, je ne vois pas pourquoi mes relations avec elle se rompraient au moment où elle a toutes les chances de devenir la candidate des socialistes", nous a-t-il déclaré ce matin en marge d'un point presse à Paris sur le procès de l'Erika.

War-raok ! Va de l'avant Ségolène !

Lors du meeting rennais de la madone des sondages jeudi dernier, Jean-Yves Le Drain s'était déjà engagé clairement pour la candidate socialiste : "Merci à Ségolène Royal de vivifier le débat politique dans ce pays qui n'en peut plus, merci d'ouvrir les fenêtres, merci de donner aux socialistes et à la gauche de l'espoir, merci de donner à la France de la conviction et une part de rêve ..." Il avait conclu sa déclaration : "War-raok ! Va de l'avant Ségolène !" La présidente de la région Poitou Charentes avait été gratifiée à Rennes d'une standing ovation des 1 200 personnes qui avaint pris place dans une salle comble.

Soutien appuyé

Il y a quelques semaines, Jean-Yves Le Drian, ami de longue date du couple Hollande-Royal, s'était désolidarisé d'un appel en faveur de Mme Royal, le jugeant prématuré. On remarquait la présence lors de ce meeting des quatre maires de villes bretonnes, aux premières loges dans la campagne de Ségolène Royal dans leurs départements : Jean-Pierre Thomin (Landerneau), Jean-Pierre Le Roch (Pontivy), Loïc Cauret (Lamballe) et Jacques Faucheux (Vitré). Peu à peu, les élus bretons se positionnent.

Les femmes aussi

Où sont les femmes ? Ce mardi, à l'initiative de la députée de Saint-Brieuc, Danielle Bousquet, cinq députés socialistes s'adressaient à la presse à l'Assemblée nationale afin de soutenir la candidature de Ségolène Royal à l'élection présidentielle : "Nous sommes des inconditionnelles de Ségolène Royal. Elle est celle qui peut faire gagner la gauche, elle est l'espoir", lançait l'élue qui a déjà travaillé avec la favorite des sondages durant la précédente mandature comme rapporteur du texte sur la pillule du lendemain.

La venue à ce point presse de Ségolène Royal, bronzée et toute pimpante, a provoqué la bousculade parmi la horde de cameramen, photographes, reporters radio et journalistes présents. Parmi les sept députées socialistes (sur 23) du noyau dur, outre Danielle Bousquet, figurent une autre bretonne Marie-Françoise Clergeau (Loire-Atlantique), Martine Carrillon-Couvreur (Nièvre), Odette Duriez (Pas-de-Calais), Martine Lignières-Cassou (Pyrénées-Atlantiques), Nathalie Gautier (Rhône) et Claude Darcieux (Côte d'Or) sans oublier l'ancienne députée Yvette Roudy, ancienne ministre des Droits de la femme de François Mitterrand.

ABP/RLF

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons