Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le cabinet de M. Gilles de Robien commet une bourde

Le Cabinet de M. Gilles de Robien prépare-t-il une réforme de la géorgaphie ? Tel est le titre d'un article publié ce matin sur le site internet ouiaubreton.com qui reproduit une lettre, signée d'Hervé Célestin, chef du bureau du Cabinet de M. Gilles de Robien.

pour Oui au breton le 4/02/07 10:59

Le Cabinet de M. Gilles de Robien prépare-t-il une réforme de la géorgaphie ? Tel est le titre d'un article publié ce matin sur le site internet ouiaubreton.com qui reproduit une lettre, signée d'Hervé Célestin, chef du bureau du Cabinet de M. Giilles de Robien.Cette lettre répond à celle qu'ABM, association créée par les parents de Merville pour soutenir le bilinguisme dans leur école, écrivait à M. Gilles de Robien pour solliciter sa médiation face aux difficultés qu’ils rencontrent pour obtenir de M. Philippe Couturaud, Inspecteur d’Académie du Morbihan, l’ouverture d’un CP bilingue dans leur école à la prochaine rentrée. On y lit : " (...) La question que vous évoquez relève de la compétence de Monsieur l’Inspecteur d’Académie, directeur des services départementaux de l’Education nationale de la Côte d’Or (...)."Côte d’Or, Côtes d’Armor... Les bretons sont habitués à ce genre d’erreur... Mais l’école de Merville est à Lorient, dans le Morbihan. La bourde est donc incompréhensible.A moins que M. Philippe Couturaud, ancien recteur de Mayotte, n’est pas été promu en octobre dernier Inspecteur d’Académie du Morbihan, mais Inspecteur d’Académie de la Côte d’Or. Cela aiderait à comprendre sa difficulté à mesurer l’intérêt du bilinguisme français aux environs de Dijon ! Le breton n’y est, certes, pas beaucoup parlé. Plus sérieusement, on remarquera que lorsque des parents s’adressent au Ministre de l’Education Nationale parce qu’ils ont des difficultés avec leur Inspecteur d’Académie, les services du Ministre renvoient le dossier à l’Inspecteur d’Académie concerné. C’est ce qui s’appelle faire avancer le dossier. On comprendra mieux, dès lors, pourquoi certains parents, dans l’école, commencent à être exaspérés. L'original de la lettre, accompagnée de commentaires, est visible sur le site ouiaubreton   (voir le site)   

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons