Le Breton Jean-Marie Le Clézio, Nobel de littérature 2008

-- Cultures --

Dépêche
Par Ronan Le Flécher

Publié le 9/10/08 6:42 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le prix Nobel de littérature 2008 va été attribué à Jean-Marie Gustave Le Clézio. Consécration pour l'écrivain breton qui réside régulièrement en baie de Douarnenez. Il a confié à la radio publique suédoise être «très ému et très touché» par cette distinction, remerciant «avec beaucoup de sincérité l'Académie Nobel». Le président français Nicolas Sarkozy a salué avec «une immense fierté» l'attribution du prix Nobel de littérature 2008 à notre compatriote.

Depuis quelques jours, l'auteur breton figurait parmi les favoris. Mais, c'est aujourd'hui, à 13 heures, que la nouvelle est tombée. L'écrivain recevra un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (1, 02 millions d'euros), le 10 décembre à Stockholm. L'Académie suédoise a privilégié un «écrivain de la rupture, de l'aventure poétique et de l'exstase sensuelle, l'explorateur d'une humanité au-delà et en-dessous de la civilisation régnante».

Etre réservé et d'une grande humanité, écrivain inclassable, Jean Marie Le Clézio acquiert la notoriété dès son premier livre, le Procès verbal, publié en 1963, récompensé du Prix Renaudot. Le Clézio, âgé de 68 ans, est également l'auteur de romans comme Désert (1980), Le chercheur d'or (1985), Ourania (2006) et «Ritournelle de la faim» (2008).

Cela fait quinze ans que ce grand voyageur issu d'une famille bretonne et britannique ayant émigré à l'Ile Maurice passe ses étés dans sa maison de Bretagne, nichée face à la mer en baie de Douarnenez.

Interrogé récemment par Le Point, il indiquait : « Je ne sais pas pour le prix Nobel, mais je sais ce dont j'aimerais parler publiquement. J'aimerais parler de la guerre qui tue les enfants. C'est, pour moi, la chose la plus terrible de notre époque ». Il pourrait avoir l'occasion de l'évoquer prochainement en tant qu'invité des Dîners Celtiques.

Ronan Le Flécher

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1568 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

Nicolas Victoire
Mardi 31 août 2010

De Nicolas,francais possedant comme jean marie Le Clezio,la nationalité Francaise et Mauricienne. Demandez lui si il se sent Breton comme vous l'affirmer.C'est surtout un homme du monde avant tout.Il est trop facile de votre part de s'arroger son succes.

PRIGENT Michel
Mardi 31 août 2010

Nicolas Victoire, s'il veut bien lire encore ABP, a la réponse à sa question dans l'extrait qui suit:

« J'appartiens à cette nation » c'est ainsi que Jean Marie Le Clezio déclara avec pudeur son attachement viscéral à la Bretagne lors d'une interview à Saint-Malo au Festival Etonnants voyageurs en 2002. « Voilà qui est clair pour un écrivain universel, chantre du multiculturalisme et avocat des peuples niés. » a écrit Hubert Chémereau qui l'a proposé pour l'ordre du collier de l'hermine cuvée 2009." En tout cas, pour un résident de l'Ile Maurice et "Français", Mr Victoire ne semble pas "accroc" au multiculturalisme. En ce sens, il est certainement plus Français que Mauricien, un vrai "colon" en quelque sorte.

Maurice
Mardi 31 août 2010

En réponse à votre question cf autre article :

(voir le site)

tual
Mardi 31 août 2010

il est a noté que cet écrivain est né a NICE , et d'origine Bretonne

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.