Langue bretonne : la répression continue, l’Etat porte plainte contre Ai’ta !
Communiqué de presse de Ai\'ta ! Bro Dreger

Publié le 13/10/17 8:19 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ce mois de septembre 2017 pourra symboliser l’acharnement de l’Etat français à l’encontre de la langue bretonne. Après avoir entravé son enseignement en mettant brutalement en danger le fonctionnement des écoles Diwan par la suppression prévue de dizaines d’emplois aidés, après s’être immiscé dans la vie privée d’une famille et l’avoir amené au tribunal au motif que le prénom qu’ils ont donné à leur enfant est écrit en breton, le préfet de région Bretagne a déposé plainte contre le collectif Ai’ta !.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Cette plainte fait suite à des actions symboliques ayant été menées cet été afin que la langue bretonne soit dorénavant présente dans la signalétique des routes nationales de Bretagne. Il s’agit pourtant d’un engagement présent dans le Convention Etat-Région pour la transmission de la langue bretonne signée entre l’État et le Conseil régional en 2015… et restée depuis lettre morte. L’État nous reproche donc d’exiger que ses propres décisions soient enfin mises en application. Un comble !

Nous publions ici la lettre ouverte adressée ce jour au préfet de région Bretagne en réponse à son courrier informant du dépôt de plainte contre notre collectif, et annonçons d’ores et déjà de nouvelles actions si rien ne change sur le terrain.

Document PDF 43225-lizher_dar_prefed_goude_e_glemm__here_2017.pdf Lettre ouverte au préfet de Bretagne. Source : Ai'ta!
Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1482 lectures.
Vos 7 commentaires
  Lucien Le Mahre
  le Vendredi 13 octobre 2017 11:59
Nos représentants de tous niveaux, élus et payés par les Bretons, se mouilleront-ils pour prêter main forte à ces Robins des Bois de la langue bretonne qui défendent - bénévolement - notre patrimoine commun ?
Restons vigilants : on va bien finir par voir qui défend quoi !
(0) 
  Fañch
  le Vendredi 13 octobre 2017 13:59
Le préfet est un gouverneur de colonie, il impose la loi de l'État colonial même dans les territoires de droit coutumier, comme la Kanaky ou la Bretagne qui a son droit propre, le droit breton. Les kanaks peuvent depuis peu après une longue lutte utiliser leur droit coutumier,
et en 2018 un refedendum d'autodétermination ?
La Bretagne, quoi qu'ayant un traité signé à Nantes en 1499 (13 clauses) de droit international public, est toujours une colonie qui attend les ordres de Paris via son Préfet-Gouverneur qui ne parle pas le Breton, langue étrangère, mais la langue nationale du pays d'à côté : le Français.
Praefecti jussu Caesaris , ad regionem Britannie : par ordre du préfet de césar (Macron), en region bretagne.
(0) 
  Paul Chérel
  le Vendredi 13 octobre 2017 17:15
Bonne réaction de Lucien Le Mahre. Une lettre adressée AU PREFET ! Pour lui dire quoi, pour qu'il fasse quoi ? On Pleurniche ? C'est tout ? Le Préfet n'est qu'un petit pion sur l'échiquier. Il faut laisser sa lettre en attente ! L'interlocuteur à saisir en premier est le CONSEIL REGIONAL pour qu'il se remue et s'il ne le fait pas comme il faut s'y attendre, En tirer la conclusion de son inutilité totale. Paul Chérel
(0) 
  Lheritier Jakez
  le Samedi 14 octobre 2017 11:25
Soutien à Ai¨ta,
Dans le soutien au CR de la Bretagne Croupion dite B4 et chez les élus LREM ,UDI etc..l y a des élus issus d'organisations bretonnes soutenant la réunification,soutenant notre histoire,nos langues,etc
Exemples: Mr Le Boullenger,Mr Molac,Mr De Rugy,....
Quelles positions plus fermes vont ils prendre pour qu'ils respectent ceux qui ont voté pour eux ou des "listes" préalablement négociées...?
Quelles actions juridiques auprès de Bruxelles,ONU sont engagées ou à engagées?
La Nouvelle Calédonie est en compétition dans la coupe du monde de Foot Ball en U 17 ,en Inde.......pas la Bretagne pas la Corse,pas la Catalogne,mais les Iles Féroe,lEcosse,Le Pays de Galles etc......
(0) 
  Jiler
  le Samedi 14 octobre 2017 11:28
Tous les anciens militants qui ont créé Diwan il y a 40 ans, et d'autres choses ensuite, suivent attentivement ce dossier.
S'il faut se mobiliser, nous le ferons !
Chaleureuses félicitations à Aï'ta, pour ses actions spectaculaires non violentes, très efficaces.
N'est ce pas cette efficacité qui a irrité Pierre Maille, et qui irrite maintenant le Préfet de Région ?
(0) 
  Paul Chérel
  le Samedi 14 octobre 2017 12:31
@Jakez. Il est vrai qu'il y a des élus qui se nomment Boulenguer, Molac ou Rugy. De temps en temps, ils lèvent le p'tit doigt et puis c'est tout. Essaient-ils vraiment de "casser la baraque" ou DEMISSIONNER ? Niet. Et l'Ofis ar brezhoneg qui a disparu, fagocité, Lena Louarn, muette ou rentrée dans le rang ? Guyonvarc'h idem ? Le Conseil Culturel, et son ex-patron dont j'ai même oublié le nom, il est au CR Pays de la Loire. Une fois obtenu un petit srapontin dans une assemblée quelconque, il n'y a plus personne. Il appartient aux Bretons de faire le BON tri lorsqu'ils votent. Le veulent-ils vraiment ? That is the question. Paul Chérel
(0) 
  Léon-Paul Creton
  le Dimanche 15 octobre 2017 09:14
Vous savez Lheritier Jakez difficile d'imaginer pour l'avenir davantage de Jean Mich (BOULANGER), Paul (MOLAC) et Fañch (De RUGY) ...et les autres ....??? En raison de leurs choix politiques : PS, LREM,et LREM.
Hier dans la nuit, Monsieur François DE RUGY campé en 4ième personnage de l'état comme un bon président français veillant du haut de son perchoir à la bonne marche de l'institution, je dois dire qu'il n'a pas vraiment profité de la tribune offerte par le père Ruquier dans son officine de propagande, pour placer "son opinion de militant breton sur la réunification!..." Ça aurait eu de la gueule, c'est le cas de le dire. MAIS !!!...
Vous savez Lheritier Jakez difficile d'imaginer pour l'avenir davantage de Jean Mich (BOULANGER), Paul (MOLAC) et Fañch (De RUGY) ...et les autres ....??? En raison de leurs choix politiques : PS, LREM,et LREM.
Hier dans la nuit, Monsieur François DE RUGY campé en 4ième personnage de l'état comme un bon président français veillant du haut de son perchoir à la bonne marche de l'institution, je dois dire qu'il n'a pas vraiment profité de la tribune offerte par le père Ruquier dans son officine de propagande, pour placer "son opinion de militant breton sur la réunification!..." Ça aurait eu de la gueule, c'est le cas de le dire. MAIS !!!...
Comme disais l'Ecclésiaste;"Il y a un temps pour tout...". Surtout des lieux et des moments sélectionnés, et des engagements qui ne doivent pas s'interpénétrer! Ni surtout nuire à des carrières!
Comme disais l'Ecclésiaste;"Il y a un temps pour tout...". Surtout des lieux et des moments sélectionnés, et des engagements qui ne doivent pas s'interpénétrer! Ni nuire à des carrières!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.