Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Langue bretonne et télévision : une initiative forte est nécessaire
Quelle place pour la langue bretonne dans les media, en particulier à la télévision, moyen de communication essentiel ? Reprenons, une fois de plus, le cas de deux autres langues celtiques que sont le gaélique en Ecosse et le gallois au Pays de
pour Askol le 8/02/06 12:51

Quelle place pour la langue bretonne dans les media, en particulier à la télévision, moyen de communication essentiel ?

Reprenons, une fois de plus, le cas de deux autres langues celtiques que sont le gaélique en Ecosse et le gallois au Pays de Galles.

La chaîne galloise S4C que les Bretons peuvent recevoir par satellite diffuse en moyenne 4 à 6 heures d’émissions en gallois par jour, soit autant en une semaine que l’ensemble des émissions en breton sur toute l’année !

Le gaélique écossais, doté depuis avril 2005, d’un statut officiel voit son développement renforcé et largement soutenu dans les media , notamment à la BBC, et ceci pour moins de 100 000 locuteurs ….

Alors pourquoi tant de difficultés en Bretagne ? Il y a d’abord, bien entendu, la situation particulière de la France qui se refuse sous des prétextes divers notamment constitutionnels à vouloir ratifier la charte européenne des langues minorisées : tout devient donc plus difficile pour une langue comme le breton qui n’a aucun statut sur son propre territoire. D’autre part, au-delà des déclarations d’intention et malgré ses pouvoirs limités, existe-t-il une réelle volonté politique au niveau du Conseil régional ? Les promesses faites par la majorité actuelle de doter la Bretagne d’une télévision régionale semblable à celles que l’on trouve dans la plupart des régions européennes semblent aujourd’hui évanouies …… L’échec de TV Breizh suivi du désengagement de France 3 nécessite une réaction forte des collectivités bretonnes car il y a urgence : la langue bretonne est menacée de disparition alors que son apprentissage ne concerne que 2% des jeunes scolarisés en Bretagne .

Paradoxalement, tous les décideurs bretons sont conscients de cette situation : la région Bretagne relèvera-t-elle ce défi ? si nécessaire avec l’appui des 5 conseils généraux ? Les Bretons le veulent-ils réellement ? Lorsque l’on tient vraiment à un projet, on trouve toujours les moyens pour le réaliser : or, le temps passe et la situation linguistique ne fait que s’aggraver. Pleurnicher auprès de France 3 ne sert à rien. La question d’une télévision pour la Bretagne doit être prioritaire pour les élus bretons non seulement pour la dimension linguistique mais aussi pour les dimensions culturelles, économiques, sociales…..

Nous demandons au Président Le Drian de prendre une initiative concrète pour faire avancer ce dossier de la télévision bretonne en réunissant des représentants des principales collectivités bretonnes, du monde culturel , économique et politique breton , sans attendre les autorisations éventuelles ou le bon vouloir de tel ou tel service.

Comme l’écrivait James Joyce, « le succès dépend surtout et avant tout de la volonté des hommes »

Pour ASKOL,

Le président,

Yann Jestin

Adjoint au maire de Lesneven

Créée en 2004, ASKOL réunit les élus (et anciens élus) de Bretagne, membres ou proches du Parti Breton, dans le but d’œuvrer pour l’émancipation institutionnelle de la Bretagne.

ASKOL regroupe actuellement une quarantaine de membres sur les 5 départements bretons.

Cet article a fait l'objet de 1584 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons