La frontière dont il est question dans le n° 22 de la revue est un lieu de rencontre et une ligne de généreux partage. Face au contrôle social sans faille de la société libérale d’aujourd’hui, elle est la condition, la reconnaissance et l’emblème de l’altérité.

« Sans frontière, pas de jubilation d’aller vers l’inconnu », comme le précise Marie-Josée Christien, constatant que « l’espace intime n’existe plus » et que « la vie quotidienne devient peu à peu un vaste « open space ».

Au sommaire du n° 22 :

Les illustrations en couverture sont de Janladrou.

Escale : Kush et le Cloud House de San Francisco (dossier et entretien par Ève Lerner)

Avis de tempête : carte blanche à Jean-Luc Pouliquen pour un billet d’humeur

Mémoire : Yves Cosson (1919-2012), par Jean-Marie Gilory

Chroniques Sauvages, critiques et notes de lectures des collaborateurs de la revue.

Tamm-Kreiz : Michel Baglin, poète du chant des hommes et du réel (dossier de Marie-Josée Christien)

Éloge de la frontière : avec des poèmes et textes de 21 auteurs (dont 7 pour la première fois dans la revue) parmi lesquels Jean-Pierre Boulic, Mérédith Le Dez, Adeline Baldacchino, Brigitte Maillard, Pierre Perrin, Claude Serreau, Guy Allix, Jacqueline Saint-Jean et Marie-Josée Christien.

Le n° 22 est en vente au prix de 16 euros. En librairie (liste sur le site, page «Actualités») ou par commande directe.

Pour découvrir Spered Gouez / l'esprit sauvage et suivre son actualité :

Document PDF 41423-sg_n22_bdc.pdf Bon de commande du n°22. Source : Spered Gouez
Voir aussi :

mailbox imprimer

poète et critique, responsable de rédaction de la revue Spered Gouez/L'esprit sauvage.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.