La poste irlandaise édite une série de 16 timbres à l’occasion du centenaire du soulèvement de Pâques 1916
Communiqué de presse de http://irlande2016.bzh

Publié le 10/03/16 15:35 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

An Post ( la poste irlandaise), dont le siège se trouve à la General Post Office de Dublin où se trouvait l’état-major du soulèvement, édite à l’occasion du centenaire de Pâques 1916, 4 séries de 4 timbres ayant pour thème cet épisode fondateur de l’Irlande actuelle.

La première série présente les signataires de la proclamation de la république, Thomas J. Clarke, Seán Mac Diarmada, Thomas MacDonagh, Patrick H. Pearse, Éamonn Ceannt, James Connolly et Joseph Plunkett regroupés selon les mouvements auxquels ils appartenaient, les Irish Volunteers, l’Irish Citizen Army et l’Irish Republican Brotherhood. Le dernier timbre représentant le drapeau républicain.

La seconde série présente les forces impliquées dans le combat à Dublin en 1916 et la complexité de la société irlandaise. Le premier timbre présente d’un côté un agent de police et de l’autre Sean Connolly, les deux premiers tués du soulèvement ; le timbre suivant présente les frères Malone, l’un combattant avec les Irish Volonteers, tué dans le combat, l’autre, sergent dans l’armée britannique, tué à la bataille d’Ypres. Le 3ème présente deux femmes impliquées du côté républicain, l’une officier de l’irish Citizen Army, l’autre membre des Cumann na mBan. Enfin le quatrième timbre présente deux républicains dont les photos sont les deux seules restant des photos prises à l’intérieur de la GPO pendant les combats.

La troisième série présente une partie de la proclamation de la république, un des 40 enfants tués durant la semaine de Pâques, une infirmière venant en aide aux blessés, deux des personnes exécutées sans raison par des soldats anglais.

La quatrième série comprend un timbre montant les ruines de la poste centrale de Dublin après les combats, puis un autre avec des enfants ramassant du bois dans Dublin dévasté, des prisonniers républicains et enfin Sir Roger Casement exécuté avec 15 autres leaders de l’insurrection. Casement avait été un haut diplomate britannique qui avait dénoncé le colonialisme et l’exploitation humaine au Congo belge et en Amérique du Sud ; c’est Casement qui négocia avec l’Allemagne la livraison d’armes aux Républicains. Fait prisonnier par les Britanniques avant le soulèvement de Pâques, il fut pendu quelque temps après. Son histoire est la trame d’un livre émouvant de Mario Vargas Llosa, « Le rêve du Celte » .

L’ensemble de ces timbres sont disponibles auprès de An Post ici. (voir le site)

Comité Irlande 2016 (voir le site)

Jacques-Yves Le Touze

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.