La montée des populismes, conférence à Kemper le 30 mars

Date de l'évènement : le 30/03/2017 à 20 h
Monna Mayer
Monna Mayer
Conférence - Débat organisée par l'association "La liberté de l'esprit"

dans l'amphithéâtre de l'hôtel Mercure, avenue de la gare à Quimper

le jeudi 30 mars 2017 à 20 h 30.

Intervenante : Nonna Mayer, sociologue et politologue, directrice de recherche émérite au CNRS, rattachée au Centre d'études européennes de Sciences Po.

Ses derniers ouvrages :

- Les inaudibles : sociologie politique des précaires avec Céline Braconnier 2015 ;

- Les faux-semblants du Front National. Sociologie d'un parti politique, sous la direction de Sylvain Crépon, Alexandre Dézé et Nonna Mayer, 2015 ;

- Sociologie des comportements politiques, 2010.

Comment interpréter ici ou là la montée des populismes et la poussée des votes extrêmes, voire nationalistes ? Le phénomène social et politique s'observe en France comme à l'étranger (élections de Donald Trump, Brexit...). Comment analyser le vote (ou l'abstention) des " classes populaires ", des pauvres et des précaires ", des " inaudibles " ou des " invisibles " ?

Est-ce la fin des idéologies et des partis traditionnels, ou est-ce la manifestation d'un divorce entre " le peuple " et ses représentants ? Pourquoi les discours et les programmes dits " populistes " trouvent grâce auprès d'une part croissante de la population ?

Avec la politologue Nonna Mayer, nous essayerons de répondre aux questions :

- Comment peut-on analyser le vote des " classes populaires " sur les dernières élections ?

- Qu'est-ce qui fait le lit des votes d'extrême droite et des populismes ?

- Comment peut-on définir les populismes dans l'histoire des pays ?

- Peut-on comparer les votes extrêmes d'un pays à l'autre, d'une échéance à l'autre ?

- Le vote extrême menace-t-il la démocratie ? Comment faire face ?

- Si les populismes n'ont plus de frontières, quelles conséquences pour les États, pour l'Europe et pour l'équilibre géopolitique

Entrée : 8 €, 6 € adhérents, 3 € étudiants et chômeurs.

mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

La liberté de l\'esprit

Le but de "La liberté de l'esprit" est de contribuer au débat public sur le Pays de Quimper Cornouaille et au-delà, sur les sujets de société (sociologie, psychologie, économie, innovations scientifiques, éthique…), sans esprit partisan et avec une volonté d’ouverture, d’anticipation, de meilleure information contradictoire des citoyens et de gouvernance des impacts des choix de société.

Vos commentaires :

Icaro
Mardi 14 mars 2017

Je trouve étrange de donner un sens négatif à un discours qui défend les intérêts du peuple face à la classe dominante.

Le populisme permet justement de remettre au centre du débat la réalité verticale des conflits pendant que les élites fabriquent en permanence des tensions horizontales pour préserver leur domination (notamment la fausse opposition gauche/droite).

RéBan
Mardi 14 mars 2017

La définition de populisme est souvent : "Discours politique favorable aux classes défavorisées, et souvent hostile aux élites. " Il s'agit bien du discours. S'il s'agissait des actes concrets je serais d'accord avec vous mais entre le discours et les actes il y a souvent un monde

Henri
Mardi 14 mars 2017

La bourgeoisie panique. Elle a raison, elle va dérouiller.

Réban
Mardi 14 mars 2017

L'espoir fait vivre mais la réalité est et restera tout autre qu'une dérouillée pour la bourgeoisie

Icaro
Mercredi 15 mars 2017

@ RéBan

Justement, l'intitulé évoque seulement le discours en l'assimilant d'emblée à une menace extrémiste et anti-démocratique. C'est subjectif et partisan.

Écrire un commentaire :

Bien cliquer sur le bouton JE SUIS PAS UN ROBOT. Le trolling est interdit ainsi que les attaques personnelles ou tout ce qui est contraire aux lois en vigueur !
Attention : A cause des spammeurs et des publicités non-sollicitées ou de la simple propagande, les liens (URL) ne sont pas autorisés dans les commentaires.

Publicités et partenariat

pub