Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
La Marine Nationale manquerait-elle de moyens pour assurer la protection du littoral ou ceux-ci seraient-ils mal utilisés

La Marine Nationale manquerait-elle de moyens pour assurer la protection du littoralet ou ceux-ci seraient-ils mal utilisés ? Une dizaine de jours après l'échouage au sud de l'île de Ré du cargo ROKIA DELMAS (navire battant pavillon de complaisance et appartenant à un armateur français) la CGT des marins

Jean-Paul Hellequin pour syndicat CGT des marins de Brest le 6/11/06 10:28

La Marine Nationale manquerait-elle de moyens pour assurer la protection du littoralet#8230; ou ceux-ci seraient-ils mal utiliséset#8230;et#8230;

Une dizaine de jours après let#8217;échouage au sud de let#8217;île de Ré du cargo et#171; ROKIA DELMAS et#187; (navire battant pavillon de complaisance et appartenant à un armateur français) la CGT des marins de Brest set#8217;interroge sur la réelle utilisation des moyens mis à la disposition des préfets maritimes et notamment de let#8217;Atlantique.

Les moyens nautiques ont été doublés voire triplés durant ces 20 dernières années et ceci en partie grâce à la pression et à la volonté des citoyens, du syndicat CGT des marins de Brest, de certaines associations voire de certains élus bretons.

La CGT des marins de Brest set#8217;interroge sur le positionnement de tous les moyens nautiques disponibles à la pointe de la Bretagne lors du coup de vent survenu dans la nuit du lundi 23 octobre 2006. Les arguments avancés par la préfecture maritime ici et là ne nous satisfont paset#8230;..pour la CGT des marins de Brest, il y a eu une erreur de stratégie et det#8217;anticipation.

* Comment se fait-il que let#8217;ABEILLE LANGUEDOC ne se trouvait pas dans la zone pour laquelle elle est affrétéeet#8230; à savoir au large de la Rochelle où est survenu let#8217;échouage de ce cargo?

Nous pensons détenir en partie la réponse : let#8217;ABEILLE LANGUEDOC a quitté sa zone sur let#8217;ordre de la Préfecture Maritime pour servir de piquet radar au large de la Bretagne et ce parce que let#8217;Etat français a été négligent pour rendre performant et#171;opérationnelet#187; le phare du Stiff qui ne couvre pas en totalité la zone des rails depuis plus de 3 ans. Ceci est honteux et scandaleux car cette situation a créé let#8217;insécurité et a exposé les populations du littoral et let#8217;environnement.

  • * La CGT des marins de Brest set#8217;interroge aussi sur les réelles capacités de let#8217;équipage du et#171; ROKIA DELMAS et#187; à maintenir le navire au mouillage et à gérer une telle situation. A notre connaissance un navire à deux ancres pour faire face à ce genre de situation.

    Pour le syndicat CGT des marins de Brest il y a suffisamment det#8217;interrogation pour que les citoyens posent des questions et obtiennent des réponses de tous ceux qui sont en charge de ces moyens de protection du littoral. Nous constatons que ce jour là, ces moyens net#8217;étaient pas aux bons endroits, ajouter à la complaisance cela crée let#8217;insécurité donc de réels risques.

    Cet accident aurait-il également fait prendre conscience aux autorités civiles et militaires que les moyens actuels sont nécessaires voire insuffisants puisque la société et#171; Les Abeilles International et#187; propriétaire des Abeilles BOURBON et LANGUEDOC est emmenée à affréter dés mardi 7 novembre 2006 un remorqueur étranger le et#171; ALPHONSE LETZER et#187; pour assurer la sécurité prés du et#171; ROKIA DELMAS et#187;,afin de permettre à let#8217;Abeille Bourbon et let#8217;Abeille Languedoc de retrouver leur place dans le dispositif de protection du littoral. La CGT des marins de Brest aurait préféré une solution franco-française.

    Par ailleurs le syndicat CGT des marins de Brest continue de demander et insiste pour le positionnement det#8217;un remorqueur de haute mer français dans le Pas-de-Calais. Les élus de toutes tendances semblent être sourds et muets à nos demandes sauf le jour ouet#8230;et#8230;et nous saurons responsabiliser ceux qui net#8217;auront rien faitet#8230;.

    Jean-Paul Hellequin

    Porte-parole du syndicat CGT des marins de Brest

    mailbox
    imprimer
    Cet article a fait l'objet de 1144 lectures.
  • Vos 0 commentaires
    Commenter :
    Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
    ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 5 ?