La Gacilly : le festival photo célèbre la Terre

-- --

Communiqué de presse de Le blog de paul Molac
Porte-parole:

Publié le 16/06/18 9:30 -- mis à jour le 16/06/18 09:30

(voir le site) " alt="20180601_171925" width="658" height="370" />

Le Festival photo de La Gacilly, pour sa 15e édition, célèbre la Terre. Il en montre les merveilles, en dévoile les blessures et alerte sur l’urgence à la sauvegarder. Au total, plus de 600 clichés géants recouvrent les murs du centre-ville, transformé, un temps, en une gigantesque galerie d’art. Une galerie tellement gigantesque qu’elle lui vaut d’accueillir le plus grand festival photo en plein air d’Europe. Rien que cela !

Avec pour thème « La Terre en questions », l’événement, créé en 2004 par Jacques Rocher, rend hommage à la fragilité et à la beauté de la Terre. Avec la collaboration de grands noms de la photographie, l’idée est d’ouvrir les consciences, de sensibiliser le plus grand nombre en exposant ouvertement les grands enjeux environnementaux. On y voit même des clichés pris depuis l’espace par l’astronaute Thomas Pesquet. A voir absolument avant le 30 septembre 2018 !

(voir le site) " alt="20180601_190214" width="475" height="267" /> (voir le site) " alt="20180601_185414" width="476" height="268" /> (voir le site) " alt="20180601_172011" width="478" height="269" /> (voir le site) " alt="20180601_171938" width="478" height="269" /> (voir le site) " alt="20180601_180158" width="477" height="268" /> (voir le site) " alt="20180601_170811" width="480" height="270" />

Ce communiqué est paru sur Le blog de paul Molac

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.