La France est en guerre, nous voulons en sortir
Communiqué de presse de Gwened / Vannes 2014

Publié le 15/11/15 18:36 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les candidates et candidats de Notre Chance, l'Indépendance présentent leurs condoléances aux familles et proches des victimes du terrorisme islamique. La soirée du vendredi 13 novembre ne doit pas être le triomphe de l'obscurantisme et de la terreur : la démocratie doit s'exprimer, nos peuples doivent relever la tête.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

La France a déclaré la guerre aux pays du Proche-Orient. De la colonisation à la décolonisation, l'Occident n'a eu de cesse de découper des Etats selon des intérêts économiques, voire des ambitions personnelles. Ici ou ailleurs, des millions d'Hommes ont été sacrifiés sur l'engagement d'un petit nombre. La dépendance pétrolière a poussé Paris à lever les peuples les uns contre les autres. Sans vergogne, durant ces deux dernières décennies, des Etats comme la France et les Etats-Unis ont armé les islamistes et laissé l'islamisme prendre de l'ampleur. Une situation que seule la raison pourra maîtriser. Le dialogue, notamment avec la Russie, doit être privilégié.

A l'intérieur de l'Europe, les Etats occidentaux ont favorisé la venue des populations immigrées, notamment celles envers lesquelles ils sont en guerre. Chaque jour, des centaines de personnes viennent accroître les rangs des sans-emploi, des exilés non-intégrés et paupérisés. Pire encore, nous constatons l'absence d'intégration parmi des familles dont les membres sont nés sur le territoire européen depuis deux ou trois générations. Les conflits sont donc importés ; les libertés et la sécurité de chacun en danger.

Lutter contre l'exclusion sous toutes ses formes signifie comprendre que la société n'est plus en mesure d'intégrer culturellement et financièrement les nouveaux venus. Une économie préférant les profits à l'emploi, la négation de nos peuples et identités – basques, corses, bretonnes… – et de nos droits légitimes n'auront fait qu'instaurer cet état de fait.

En effet, la société française génère de la concurrence sur le marché de l'emploi, du chômage, des ghettos, la destruction des liens sociaux, le pillage des collectivités, l'accroissement démesuré des cotisations sociales, des taxes et des charges, une dette abyssale, et une politique d'austérité mettant le moral en berne… le tout sur fond de désert culturel laissant place à de nouveaux repères dogmatiques, politiques ou religieux, dont la sauvagerie est déconnectée de toute réalité humaine.

La souveraineté de nos nations, de l'Ecosse à la Catalogne en passant par la Bretagne, permettra d'autres voix au parlement européen, d'autres orientations pour d'autres intérêts contre toute hégémonie politique, économique ou religieuse. Notre indépendance est celle d'une Bretagne raisonnable, gérant au mieux ses affaires au service du peuple, participant à l'apaisement mondial en donnant de la voix dans les instances internationales.

Pour Notre Chance, l'Indépendance,

Bertrand Deléon.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1156 lectures.
Vos 44 commentaires
  An Floc'h
  le Dimanche 15 novembre 2015 21:07
Et c'est quoi le programme pour une armée bretonne ?
Nous ne sommes pas l'Ecosse et la France n'est pas le Royaume-Uni.
(0) 
  Paul Kerguelen
  le Dimanche 15 novembre 2015 22:09
@ An Floc'h
En Suisse, tout homme jusqu'à 50 ans à son arme de l'armée chez lui.
Tous Suisse à accès à des abris atomiques, et toutes autoroutes peux devenir en cas de besoin des pistes atterrissage.
La différence? la Suisse n'a pas une armée, mais une milice de défense. Pas pour attaquer à l'extérieur, comme la france, mais pour se défendre en cas d'attaque.
Alors oui la Bretagne n'est pas la Suisse, mais à choisir, mieux vaut s'en inspirer que de croire que sans l'armée française nous ne pourrons pas nous défendre!
Surtout que là, on voit que même avec une armée, nous ne sommes pas à l'abri!
Alors arrêtons de regarder vers Paris et prenons notre destin en main!
(0) 
  Job LE GAC
  le Dimanche 15 novembre 2015 22:37
". . .les Etats occidentaux ont favorisé la venue des populations immigrées, notamment celles envers lesquelles ils sont en guerre. . ."
Sacré rigolo !! . . Que ferais tu dans leur cas, si ce n'est que fuir ailleurs, sauver ta famille, ou du moins essayer .. !
Pourquoi faire de dangereux mélange des genres qui n'ont rien à voir les uns avec les autres !! . .
De plus, mettre ça dans un cadre électoraliste, je trouve ça dégueulasse !!!
C'est d'un très bas niveau !!!
(0) 
  Shannon
  le Dimanche 15 novembre 2015 23:14
Tous les immigrés ne sont pas des réfugiés d'une part et d'autre part, faire la guerre chez eux est une manière de pousser leur départ, donc de facilité leur venue (pas leur installation !). Donc M. Deléon a raison, c'est d'une logique implacable.
Dérangeante certes, mais implacable.
M. Deléon fait preuve d'un grand courage en abordant ces délicates problématiques au moment où, justement, tout le monde est en pleine démagogie et récupération politique. Ceux qui appellent à la trêve envahissent les colonnes des journaux et les écrans de télé !
Enfin, j'ai eu l'occasion de côtoyer ce "sacré rigolo"... et personne de son entourage n'oserait sous-entendre de quelconques intentions racistes. Cette notion lui semble totalement inconnue, d'où son côté novateur et décomplexé très probablement.
(0) 
  Mari L.
  le Lundi 16 novembre 2015 01:33
Un communiqué pour le moins surprenant mais ô combien réaliste !
(0) 
  PIERRE CAMARET
  le Lundi 16 novembre 2015 02:41
TUGDAL RADIGUET . J' ai de la famille en Suisse .
Je crois avoir appris que maintenant les hommes n' ont plus le fusil/equipement a la maison et que l' age limite de mobilisation est 40 .
Les Suisses font le service militaire tous les ans / 1 mois pour les jeunes mais cela est decroissant pour eux a mesure que l' age avance .
Aussi , il y a une armee de " metier" pour les armes speciales - aviation par exemple et peut etre d' autres .
(0) 
  Jean-Louis G.
  le Lundi 16 novembre 2015 09:51
N'importe quoi ce communiqué. Un mixe d'idéologie bien pensante de gauche et quelques pincées du discours des adeptes de la théorie du complot. La France a armée les islamistes de l'EI??? D'où sortez-vous cela? sans doute du site de Soral.
(0) 
  Pôtr ar skluj
  le Lundi 16 novembre 2015 10:02
Je salue le discours réaliste de Bertrand Deléon sur l'immigration. Cela nous change des deux délires symétriques du mouvement breton : le racisme obsessionnel et la xénophilie totalitaire.
(0) 
  Emilie Le Berre
  le Lundi 16 novembre 2015 10:08
Job,
"Que ferais-tu dans leur cas"
Au lieu de fuir comme vous sembler dire que ce serait l'unique option.
Je mettrai ma famille en sécurité et je me mets à disposition de l'armée régulière pour défendre mon pays les armes à la main.
Bertrand a raison d'aborder le sujet.
(0) 
  Patrick le Guern
  le Lundi 16 novembre 2015 10:44
L'Autriche,Le Costa Rica, La Finlande, L'Irlande, Malte
La Moldavie,La Suède,La Suisse,Le Turkménistan sont des Etats souverains ayant un statut neutre reconnu par la constitution et par la communauté internationale.
Concernant l'Irlande, sa neutralité ne lui empêche pas d'envoyer des militaires servir sous mandat des Nations Unies (ONU).
Des options existent donc, sans compter que des Etats sans armée ont leurs territoires défendus au titre d'accords de défense. L'Islande est défendue par les Etats-Unis.
Après, avoir une armée est aussi synonyme de création d'emploi, et une pour une Bretagne souveraine il faudrait créer un vrai corps de gardes-côtes
(0) 
  Stéphane Le Coat
  le Lundi 16 novembre 2015 11:39
Communiqué très posé, très réaliste, et très intelligent.
J'ai cru voir des membres de l'UDB crier au fascisme, si c'est vrai alors l'extreme gauche régionaliste bretonne est devenue bien affligeante, et elle sera responsable de la montée du FN.
Si les Bretons modérés comme Bertrand Deléon ne parlent pas intelligemment de ce sujet, alors nous n'aurons que des extrémistes de l'UDB pour prôner l'ouverture des frontières et la régularisation immédiate, et le FN sera à la présidence en 2017.
Par pitié, membre de l'UDB, ouvrez les yeux, la réalité du monde a changé, le peuple breton va se tourner vers le FN avec vos positions soixantehuitardes...
(0) 
  Konan Lasceau
  le Lundi 16 novembre 2015 12:08
Les Corses aussi veulent en sortir !
ils sont crédités de 18% d'intention de vote au premier tour comme en 2010. Avec la liste de Gilles Simeoni maire de Bastia.
Ainsi avec les 2 autres listes indépendantistes de Corsica libera et Rinnovu créditées d'environ 10 % ils ont une chance d'être au second tour, si un accord intervenait entre eux.
Corse ou Bretagne : Notre Chance l'Indépendance !
(voir le site)
(0) 
  Yann le Bleiz
  le Lundi 16 novembre 2015 15:03
@ Job LE GAC
"sacré rigolo"!
Ce sont plutôt les gauchistes avec leur idéologie d'universalisme dont l'objet premier est de maintenir les peuples sous domination en les niant, qui est dégelasse..!
Ils font pleurer sur les réfugiés, pour éviter soigneusement les vraies questions :
Lors de la Décolonisation, pourquoi as-t'on privé les peuples de leur liberté, pourquoi as t-on découpé les territoires contre l'avis des populations, pourquoi refuse t-on aux peuples et nations leur autodétermination?
Personne n'envisage la Liberté des Kurdes, car il faut maintenir les Etats-Nations Syrie et Irak pour s'arranger avec les hommes "raisonnables" que l'on contribuera à mettre en place.
Ce matin, Fabius évoquait avec mépris la phrase des russes qui affirmaient que : l'après Bachard, c'est aux Syriens de décider!
Fabius en bon socialiste (un copain à l'UDB) est visiblement près à décider à la place des Syriens et des Kurdes!
D'ailleurs pour un jacobin, un Kurde n'existe pas! Pas plus qu'un Breton ou qu'un Français! Un Kurde est syrien ou Irakien pour préserver l'intégrité territoriale de l'Etat issu de nos anciens protectorats!
(N'oublions pas qu'en 1945, la France a bombardé Damas pour éviter l'indépendance et qu'il faudra l'intervention de la Grande-Bretagne pour que les Français arrêtent leurs exactions!)
Non, les Bretons, ne veulent pas participer à cela!
Pas cela en notre nom!
(0) 
  Paul Kerguelen
  le Lundi 16 novembre 2015 15:10
@ PIERRE CAMARET
Pour être plus exacte sur l'armée Suisse:
La votation de 2011 a rejeté l'initiative populaire à 56.3%.
Les armes sont donc garder chez soit mais dans des boîtes scellées: une cinquantaine de cartouches pour le Fass 90 ou une boîte de 24 cartouches 9 mm pour les possesseurs de P220 (appelées munitions de poches).
A la fin du service les hommes peuvent, sous certaines conditions gardé leur Fass 90.
Ce qui en fait le peuple d'Europe possédant le plus d'arme, mais, paradoxalement, avec le plus bas taux d'homicide.
Pour le temps de service, il a effectivement diminué avec la réforme armée XXI. Il y a toujours la conscription à l'age de 18 ans puis les classes ou ont fait une partie de son service à l'age de 20 ans, et enfin, chaque année, 3 semaines (qui sont considéré par beaucoup comme des vacances entre hommes)
Mais si un citoyen Suisse lit cela, il peux plus en parler que moi qui n'est pas citoyen, mais à juste travaillé en Suisse.
Mais on peux voir par les votations que la Suisse est une vraie démocratie, osant faire des votations pour des sujets de société, qui nous sont imposés en france, et donc en Bretagne, et que même neutre, ils ont une milice d'armée (effectivement ils ont aussi une armée professionnelle), et qui est loin d'être juste une armée d'opérette!
Quand vous passez devant certaines maisons, vous pensez que ce ne sont que des maisons alors que ce sont des centres de DCA, des Bunkers cachés ou autre, et tout à été étudié pour une défense en cas d'attaque.
Une Bretagne indépendante aurait donc beaucoup à s'inspirer de la Suisse, tant du point de vue démocratique que de défense...
(0) 
  Paul Kerguelen
  le Lundi 16 novembre 2015 15:19
@ Job LE GAC
«. . .les Etats occidentaux ont favorisé la venue des populations immigrées, notamment celles envers lesquelles ils sont en guerre. . .»
Où est la polémique dans cette phrase?
En quoi cela n'est pas une constatation?
Le genre de phrase qui aurait pu être polémique est: avez vous remarqué dans les images que ce ne sont pas principalement des femmes et des vieillards parmi ceux-ci, mais des hommes jeunes?
Or, je ne vois nulle part ce genre de phrase dans le texte de Mr Deléon. Je n'y vois que des constations et oui, la Bretagne étant considérée comme région française est aussi entraîner dans la politique autistique de la france. Pour ne pas la subir, nous n'avons qu'un seul choix: l'indépendance.
(0) 
  ar hole briz
  le Lundi 16 novembre 2015 15:22
D'accord avec Job Le Gac, ce discours sent le souffre, autant j'avais l'habitude de dire que l'independance n'etait pas synonyme de repli sur soi mais la ca y ressemble fortement.
(0) 
  Pôtr ar skluj
  le Lundi 16 novembre 2015 16:22
À Job LE GAC :
Précisément, les Européens ce sont tous retrouvé dans le cas des Syriens il y a soixante et il n'y a pas eu d'émigration massive et durable. L'écrasante majorité de nos parents et de nos grands-parents est resté faire face à l'adversité et a ensuite reconstruit le pays. Cela Syrie sera incapable de le faire si ses élites (CF le coût d'une traversée vers l'Europe) sont toutes planquées chez nous.
Du reste, la façon de penser des migrants me paraît imperméable. Moi, le petit bourgeois breton, je ne conçois pas, même en cas de guerre, d'aller balayer les trottoirs en Allemagne, comme fait le petit bourgeois syrien. Je ne comprends pas non plus qu'on puisse faire monter ses enfants sur les frêles esquives des passeurs. Cela est contraire au bon-sens et à l'instinct parental.
(0) 
  An Floc'h
  le Lundi 16 novembre 2015 20:07
Parce que Paris va laisser son arsenal comme ça...
Et les Bretons sont prêt à lâcher ce mythe dans ces moments-là ?
Désolé,mais là,Daech a frappé un sale coup sur l'idée indépendantiste.
(0) 
  Pôtr ar skluj
  le Lundi 16 novembre 2015 22:48
En revanche, le phantasme comme quoi l'indépendance pourrait faire de la Bretagne une île bienheureusement isolée du monde me semble dangereux. Il ne suffira pas de rompre avec la France pour échapper à la menace terroriste. Nous avons besoin que l'appareil sécuritaire français nous protège car les ferments de l'islamisme se sont trop bien acclimaté chez nous. Souvenez-vous de l'imam de Pontanézen : "Écouter de la musique, c'est un grave péché. C'est écouter Satan". Les assassins de vendredi soir n'ont fait que mettre ce prêche en pratique.
(0) 
  Paul Kerguelen
  le Mardi 17 novembre 2015 00:13
@ Pôtr ar skluj
Juste une question:
Parce que tu crois qu'avec la france nous sommes protéger?
Nul pays est à l'abri. Il ne suffira pas de rompre avec la france pour être à l'abri. C'est vrai. Mais ce n'est pas non plus en étant avec elle qu'on sera à l'abri.
En quoi l'appareil d'état nous protège? Ne serait-ce avec l'exemple donné de l'imam. Nous sommes sous gouvernance française et il est là. Non seulement il est là, mais en plus il est protéger par des membres du PS bien français.
Et s'ils peuvent attaquer aux c½ur de la france, en quoi la Bretagne est-elle épargner?
Et pourquoi ce fantasme qu'une Bretagne indépendante sera coupée du monde?
(0) 
  Damien Kern
  le Mardi 17 novembre 2015 00:23
Au milieu des choses concrètes et enrichissantes je vois 2 lignes denses de concepts manipulateurs sur autrui - creux - culpabilisation - tout y est.
"
D'accord avec Job Le Gac, ce discours sent le souffre, autant j'avais l'habitude de dire que l'independance n'etait pas synonyme de repli sur soi mais la ca y ressemble fortement.
"

Un slogan manipulateur politiquement français : "Le repli sur soi". Il y a moyen de répondre par un livre à cette manipulation. Le concret évacue cette arnaque.
Titre : Autonomie - Repli sur soi ?
Thèse - Antithèse :
"Le repli sur soi" positif :
En favorisant ses capitaux, ses entreprises, ses étudiants et ses emplois locaux. En subventionnant sa culture. En subventionnant intelligemment son agriculture. En ayant une armée de défense = repliée sur soi. Equilibre pérenne de ses finances publiques impératif. Balance des paiements équilibrée.
...
"Le repli sur soi" négatif :
Coupure des échanges commerciaux par des droits de douane trop élevés. Une censure d'internet. Un modèle éducatif unilingue. Corporatisme accentué.
...
M. Deleon parle concret et tient compte des 2 aspects.
(0) 
  Emilie Le Berre
  le Mardi 17 novembre 2015 09:18
Bien souvent ceux qui reprochent aux Bretons et aux Européens en général un repli sur soi sont les mêmes qui trouvent merveilleux que des peuples en Afrique, Amazonie ou Australie aient gardé leur singularité parce que restés à l'écart du reste du monde et qu'il faut les préserver.
(0) 
  konan Lasceau
  le Mardi 17 novembre 2015 10:31
pour rappel, la Bretagne avait une armée.
Mais elle avait aussi des milices dans chaque ville chargées de défendre la ville.
La milice de Rennes avait un entrepôt avec des armes et lors du siège de Rennes, ou s'était réfugiée Anne de Bretagne poursuivie par Charles VIII. Les Rennais avaient pris les armes et étaient prêts à en découdre avec les armées du Roi.
N'ayant plus d'armes, ni plus d'armée, nous sommes obligés de subir les caprices de la France et de ses dirigeants.
Les Suisses n'ont pas ce problème.
(0) 
  Yann le Bleiz
  le Mardi 17 novembre 2015 10:49
Exact, il est de plus en plus évident que l'évocation systématique du "repli sur soi" en réponse au souhait légitime (car principe premier des textes internationaux sur les droits de l'homme) est soit le résultat de manipulateur conscient, soit de personnes réceptives ayant un problème personne à ce niveau.
Cela va de même avec cette fameuse "protection de la France"...contre le terrorisme. Quelle farce!
C'est vite oublier que la majorité des terroristes viennent de France et se sont radicalisés en France!
(0) 
  Yann le Bleiz
  le Mardi 17 novembre 2015 11:40
Comme quoi dans tout malheur, il y a du bon !
Holland a immédiatement saisi la balle au vol, pour annoncer qu'il mettait le plan de stabilité (les réformes économiques) à la poubelle et pour faciliter l'emploi de l'Etat d'Urgence!
Qui a dit que la France était irréformable?
Dans 5 ans, l'économie sera sur les genoux, les libertés individuelles en chute libre, avec probablement des attentats terroristes qui feront parti du paysage.
Charmant tableau!
Pour rappel, les terroristes sont déjà sur place car Français : potentiellement 4000 personnes, radicalisées en France et formées en Syrie, selon la DGSI!
La machine à produire du terrorisme, c'est bel et bien l'Etat Jacobin et son idéologie de créer un homme universel et interchangeable!
Voir l'exemple connu de la Mosquée de Brest et de son célèbre Imam, l'un des plus intégristes de l'Hexagone, protégé par la Mairie. Cette même Mairie qui refuse la réunification de la Bretagne au nom de la lutte contre le communautarisme!
Bertrand à raison, pas de ça pour la Bretagne, la France nous voulons en sortir!
(0) 
  Patrick le Guern
  le Mardi 17 novembre 2015 23:19
Oui la France est en guerre sur divers théâtres d'opérations, même les plus insoupçonnables à quelques heures passées du drame qui s'est déroulé à Paris :
Nous avons assisté, ce mardi 24 octobre 2015 à l’Assemblée Nationale, à des vociférations, des cris, des invectives des députés de droite. Le 1er Ministre faisant l'éloge des forces de police ayant donné l'assaut et tout particulièrement d'un commissaire de police, tous les députés PS se sont levés pour applaudir. Sur les bancs de l'opposition, rien, certains même les bras croisés. Tout ceci retransmis à la télévision. Le tout visible par les familles, par les citoyens, en France comme à l’étranger.
Une honte pour la France, oui, la démocratie est assassinée.
Je suis outré, ces "gents" ne nous représentent pas, et parmi eux, ces députés Bretons ne représentent pas la Bretagne, ni son peuple. Pas un camps pour relever l'autre.
Oui, redonnons ses lettres de noblesse au mot "démocratie", "Notre Chance, l'Indépendance".
(0) 
  Damien Kern
  le Mercredi 18 novembre 2015 01:06
Défense.
M. Deléon a un représentant écossais dans son équipe. J'ai suivi le grand débat de Salmon lors de la campagne écossaise.
A mon avis Salmond a pataugé sur 2 sujets :
- la monnaie.
- les base militaires UK.
Exemple - autour de la la Syrie :
- La Russie a une base en Crimée, et en Syrie à Tartous.
- La France a une base à Djibouti. Djibouti est indépendant.
- UK a une base à Chypres Nord juste en face de Damas.
Un territoire indépendant peut tout à fait conserver une présence militaire d'une grande puissance. Il y a un bail à négocier.
A Brest, l'Ile Longue abrite des sous marins nucléaires. La non prolifération des armes nucléaires est impérative, et pour moi la France doit impérativement en garder le controle.
La Suisse a un accord pour survoler le territoire français avec ses avions de chasse.
(0) 
  SPERED DIEUB
  le Mercredi 18 novembre 2015 14:09
Le problème est délicat ,entre les biens pensants pour qui il n' y a aucun souci à laisser entrer tout le monde en Europe comme dans un moulin D'autres ,par complexe de supériorité de la France et plus généralement de la race blanche ,refusent l'idée d'accepter la grande responsabilité du passé colonial occidental dans la situation actuelle Cependant le terrain est glissant car il nourrit insidieusement l'idéologie du rejet de l'autre Prenez garde dans les circonstances actuelles,que, votre liste et le parti breton ne deviennent un peu malgré vous , une filiale policée d'adsav ,sauf à reconstituer l'ancien POBL en écartant les éléments les plus extrémistes du parti de l'extrême droite bretonne Les éléments du parti breton qui soutiennent Troadec se retrouveraient par la suite dans son mouvement (MBP) ou à Breizh europa On ne fera pas l'économie d'une recomposition du paysage politique breton ,cette clarification est nécessaire
(0) 
  SPERED DIEUB
  le Mercredi 18 novembre 2015 14:26
J'ai omis de joindre ce lien à l'article précédent
(voir le site)
(0) 
  PIERRE CAMARET
  le Jeudi 19 novembre 2015 11:16
SPERED DIEUB ..... mais c'est l' histoire . Tous pays ont ete colonises. L' hexagone ,400 ans par les romains , franchement aujourdhui je n' ai aucun ressentiment contre les Italiens . Ma premiere femme etait italienne , j' ai des filles , des petits enfants qui habitent l' Italie . Je me debrouille tres bien dans la langue . C' est l' Histoire .
J' ai fait 2 guerres coloniales: Indochine et Algerie ( Algerie non , pour moi c' etait une guerre civile )
Je retourne au Viet Nam en Janvier 2016, pays que j' aime , comme l' Algerie d' ailleurs . Aucun complexe , sinon une accusation contre les francais , qui n' ont pas su anticiper et s' adapter aux temps nouveaux .
Une decolonisation a l' Anglaise eut ete meilleure .
Des regrets OUI , une culpabilite NON.
(0) 
  Yann le Bleiz
  le Jeudi 19 novembre 2015 12:27
@ SPERED DIEUB
Je ne comprends pas votre raisonnement. Vous semblez dire qu'il faut lutter contre la "bien pensance" mais que le faire est un terrain glissant et potentiellement condamnable.
J'ai le sentiment que vous faites preuve de convictions démocratiques, mais aussi de faiblesses vis à vis de ces convictions.
En démocratie, on discute de tous les sujets et on accepte les arguments de l'autre, quitte à lui présenter une divergence d'opinion.
Au mon de quoi, certains sujets ou éléments de réflexion seraient banni du débat démocratique.
Au nom de quoi, ADSAV serait un instrument de mesure par lequel on devrait évaluerait un niveau d'ASAVité.
D'ailleurs, j'ai du mal à comprendre qui seraient les Biens Heureux en charge de définir les sujets autorisés et le réglage de l'ADSAVomètre.
Comment pourrait-on expliquer, que tenter de comprendre les raisons et les conséquences d'une immigration massive résultant de la destruction des populations par des fanatiques et ayant un impact sur les populations européennes, seraient des sujets tabous étiquetés "extrême droite".
C'est évident que ce ne sont pas les sujets débattus démocratiquement qui pose problème, mais le fait que certaines personnes s'autorisent à limiter le débat démocratique au nom de motifs qui leur sont personnels.
La Bretagne doit débattre sur l'immigration, sur la déstabilisation de l'Afrique et du Moyen-Orient, sur la pertinence des actions des responsables occidentaux et notamment français, et sur les conséquences pour les citoyens bretons.
Il ne faudrait pas attendre un massacre à Nantes ou à Brest, pour s'autoriser au débat. Sous prétexte que pour une minorité de fanatiques occidentaux, un être humain se doit d'être standardisé et interchangeable.
(0) 
  SPERED DIEUB
  le Jeudi 19 novembre 2015 13:43
J'ai d'abord dit que le problème est délicat ,surtout quand il y a une convergence entre toutes les forces du mal ,mêmes si elles sont apparemment antagonistes ,dans le but de créer une guerre civile mondiale .La haine étant le carburant .Je crains que à son issue on ne parlera plus de France ni de Bretagne ,ni d'Europe rayées de la carte ,dans une planète qui ne sera plus qu'une épave au sein de l'univers
(voir le site)
(0) 
  Pôtr ar skluj
  le Jeudi 19 novembre 2015 19:47
À Tugdual Radiguet
"Parce que tu crois qu'avec la France nous sommes protéger?"
Oui, grâce aux services de renseignements qui ont su déjouer nombre d'attentats.
"Non seulement il [l'imam de Pontanezen] est là, mais en plus il est protéger par des membres du PS bien français."
L'indépendance ne règlerait pas ce problème. Des partisans de la soumission, il y en a, hélas, dans toutes les sociétés occidentales et notamment en Bretagne. Il n'y a qu'à penser à la gauche UDB-iste. Je ne suis d'ailleurs par sur que ceux qui au sein du mouvement breton incarne le libéralisme à tout crin valent beaucoup mieux. Sous d'autres cieux, ils ont été les premiers à accepter des accommodements déraisonnables. Chez nous, ils seraient trop heureux de remplacer le catholicisme par une religion moins subversive à l'égard du capitalisme.
(0) 
  Pôtr ar skluj
  le Jeudi 19 novembre 2015 20:13
"refusent l'idée d'accepter la grande responsabilité du passé colonial occidental dans la situation actuelle"
C'est idiot. C'est précisément parce que les Arabes sont les égaux des Blancs qu'il sont responsables de leur sort et qu'il leur appartient de se prendre en main pour vivre dans des États bien administrés. Vous êtes dans l'illusion coloniale comme quoi l'action des Blancs est le seul moteur des mouvements historiques chez les peuples anciennement colonisés.
(0) 
  Yann le Bleiz
  le Jeudi 19 novembre 2015 21:16
@ SPERED DIEUB
Votre exemple est visiblement d'extrême gauche. Il ferait mieux de philosopher sur les millions de morts du fait de son idéologie.
Je ne suis pas convaincu qu'ADSAV à la haine de l'étranger, sinon pourquoi seraient-ils l'un des rares partis d'extrême droite pro-européen. Et si tel est le cas, je doute que les Bretons adhéreraient et cela n'irait donc pas très loin.
Sauf que pour l'instant, les biens pensants semblent beaucoup plus préoccupé par le breton ADSAV que par le français FN. Et là, il serait bien qu'on réfléchir sur le pourquoi...!
Mais un chose est sûr, s'il y a haïne, c'est bien à l'extrême gauche et chez les socialistes, car cette haïne est envers leurs propres citoyens. Comme ce qui semble être une désinformation, sur le passage à tabac qui n'aurait jamais existé. Quand les médias inventent, le Démocrate doit s'inquiéter. Dans le démocrate ne s'inquiète plus, c'est que la situation est déjà très grave.
Cette haine va même jusqu'à amener des enfants qui ne demandent rien à personne écouter un salafiste forcené. Je trouve honteux que seul ADSAV se saisisse du sujet. C'est dire à quelle degré de lâcheté nous en sommes!
Et contrairement à ce que dit "Pôtr ar skuj" une Bretagne indépendante permettrait d'agir, déjà en laissant la démocratie s'exprimer car je doute que les Bretons naturellement soient favorables pour amener les enfants vers ce genre de personnes.
D'ailleurs qui naturellement serait favorable et pourtant c'est bien cela qui se fait, ici en Bretagne sous nos yeux!
Bertrand a le courage de ne pas laisser le terrain à ADSAV, car les enfants méritent un peu mieux que ce que nous leur faisons subir!
(0) 
  Pôtr ar skluj
  le Jeudi 19 novembre 2015 22:41
"Je ne suis pas convaincu qu'ADSAV à la haine de l'étranger, sinon pourquoi seraient-ils l'un des rares partis d'extrême droite pro-européen."
Cela ne prouve rien. Être d'extrême-droite est tout à fait compatible avec tout le discours sans intérêt, façon Europe Nouvelle, sur l'identité européenne blanche et chrétienne. Comme si un Breton avait quoi que se soit de commun avec un Prussien.
(0) 
  SPERED DIEUB
  le Jeudi 19 novembre 2015 23:20
J'accepte vos propos contradictoires mais penkalet ,je maintiens les miens
Pour info voici le programma de l'autre liste indépendantiste C'est dommage qu'elle ne communique pas sur ce site ,dans le sens ou déjà ,cela rétablirait un certain équilibre En ce qui concerne l'immigration là c'est carément l'excès inverse ,et stupide à mon sens ,ouvrez grand les portes !! Pour le reste on trouve aussi de bonnes idées
(voir le site)
(0) 
  konan Lasceau
  le Vendredi 20 novembre 2015 11:07
La France est en guerre, et nous voulons en sortir :
Une seule solution en Bretagne, l'union alors ...
(voir le site)
(0) 
  Yann le Bleiz
  le Vendredi 20 novembre 2015 13:32
Pôtr ar skluj,
Donc, pour vous un Prussien n'a rien en commun avec un Breton, mais un Breton aurait plus en commun avec un non européen (vu que vous semblez avec un problème avec la couleur dominante de peau en Europe)????
Va falloir expliquer, cela risque d'être intéressant!
Déjà pour votre information, nous avons un drapeau national en commun (certes historique dans les 2 cas) ce qui est loin d'être rien et devrait vous inviter à réfléchir avec d'écrire des bêtises sans nom!
Mais je pense que vous ne vous en êtes jamais aperçu, et pourtant ces drapeaux sont très anciens et très connus!
Et je connais très bien des prussiens (ça existe encore, car toute la Prusse n'était pas à l'est) qui seraient bien étonnés de votre propos, et je doute fortement qu'ils y verraient en cela la réflexion d'une personne ouverte d'esprit...!
Si l'Europe "blanche" comme vous le dites vous pose un problème. Vous proposez quoi, qu'on expulse les Européens de ce territoire?
Pour le coté "nouvelle Europe", 200 000 ans d'évolution pour une Europe blanche, une Asie jaune et une Afrique noire... vous avez une définition étrange de mot "nouveau".
Je vous invite à regarder les programmes de RCM sur l'évolution de l'humanité pour comprendre les raisons de cette diversité, cela vous fera du bien!
Si tel est votre niveau de réflexion, je n'ose imaginer ce que vous pensez des autres peuples et religions existant sur cette planète!
Désolé, le fait que la majorité des partis d'extrême droite en Europe soient anti-européens et qu'ADSAV s'affiche ouvertement comme pro-européen, cela invite à une réflexion.
Et en tant que Breton, je préfère que le parti d'extrême droite en Bretagne se montre plus ouvert que ses homologues.
Même si je n'ai aucune envie de voir ce parti se développer, je préfère mille fois voir les bretons voter pour ADSAV que de les voir voter pour le FN!
Faut pas se voiler la face, si vous pensez différemment, c'est que votre problème n'est pas l'extrême droite contrairement à vos propos mais la Bretagne!
Or cela est fort probable, car nous ne cachez pas votre opposition à une démocratie bretonne.
De même, je préfère voir les Bretons voter pour un parti social-démocrate breton (qui n'existe pas, OLB par défaut) plutôt que de les voir voter pour le PS, voter Breizhistance plutôt que NPA et Mélenchon!
Car j'ai un peu de recule pour me rendre compte que tous les Bretons ne voterons pas comme je le souhaite pour "Notre chance l'indépendance"!
Mais déjà, si nous faisons comme les Catalans et les Ecossais, qu'on arrive à voter pour des partis politiques issu de chez nous, nous aurons fait un vrai pas en avant vers la Démocratie en renvoyant d'autant les jacobins chez eux!
(0) 
  Paul Kerguelen
  le Vendredi 20 novembre 2015 16:44
@ Pôtr ar skluj
"Oui, grâce aux services de renseignements qui ont su déjouer nombre d'attentats."
Parce qu'une Bretagne indépendante ne serait pas en mesure d'avoir ses services de renseignements? Tous les pays en ont, mais non, la Bretagne ne serait pas capable d'en avoir?
Et l'autre tanche, là, le ministre Cazeneuve qui nous sort tranquillement que "l'Europe n'a pas agit assez tôt!"
Il est vrai qu'après janvier les mesures prises actuellement n'aurait pas pu être prise!
Effectivement, la Bretagne est vraiment protégé avec des incapables de ce niveau!
"Vous êtes dans l'illusion coloniale comme quoi l'action des Blancs est le seul moteur des mouvements historiques chez les peuples anciennement colonisés."
Parce que la france, n'a pas de complexe post coloniale? et que les Africains, les Algériens ne jouent pas dessus peut-être?
A tort ou à raison. Là n'est pas la question. Mais écouter le discours tenu dessus par ces derniers, et comparé le avec celui tenu par les Vietnamiens. Les uns joue dessus, les Vietnamiens ont tourné la page, même s'il reste des cicatrices. Ils ne remettent pas toujours le problème sur le tapis.
Il est peut-être temps de dire les choses et non les laisser se larver. C'est justement en amont qu'il faut agir, et non quand les choses éclateront! car là, il sera malheureusement trop tard, et emmènera des excès!
(0) 
  Pôtr ar skluj
  le Vendredi 20 novembre 2015 20:03
À Yann Le Bleiz
Voilà, ça ne rate jamais. Avec les européistes, si on a le malheur de dire qu'on ne se reconnaît pas dans l'identité européenne, c'est qu'on est une espèce de monstre.
Les Prussiens me sont à peu près aussi familiers que les Arabes ou les Chinois. Je les reconnais bien évidemment comme mes égaux et mes frères humains mais il n'y a pas de lien plus intimes entre nous. Je peux bien sûr m'intéresser à leur culture ou à leur histoire, mais c'est pour le goût du dépaysement total. Nous n'avons ni la même religion nationale ni des langues particulièrement proches. Je ne vois pas ce qu'habiter sur la même plaque tectonique induit comme proximité.
Les peuples avec lesquels je me sens intimes, ce sont les peuples d'Europe de l'Ouest catholiques et latins qui ont la même religion traditionnelle que moi et qui sont comme moi des héritiers de Rome. L'autre univers avec lequel je suis en communion et qui recoupe en partie le premier, c'est le monde atlantique : Îles Britanniques, Ouest français, Gascogne, Espagne du nord et Portugal. Nous partageons une même origine génétique (issus à 75% des premiers chasseurs-cueilleur, 25% d'apport génétique des agriculteurs proche-orientaux, adstrat indo-européen négligeable). Celle-ci se reflète dans une grande proximité phénotypique.
Sur ce point, je suis d'accord avec vous, bien sûr que la proximité phénotypique induit une sympathie naturelle. C'est la grande misère des formes naïves d'anti-racisme que de vouloir l'ignorer quand un anti-racisme authentique doit apprendre à faire avec ces sentiments. Ma différence avec vous, c'est que je ne trouve pas que moi, le petit Breton atlanto-méditerranéen, je ressemble beaucoup à la bête blonde chère à Nietzsche.
(0) 
  Yann le Bleiz
  le Vendredi 20 novembre 2015 22:29
@ Pôtr ar skluj
Vous avez la tête que vous avez, ce n'est pas un critère, mais avant de de remonter aux Chasseurs Cueilleurs, vous ne pouvez pas ignorer que la ligue hanséatique était le 1er partenaire commercial de la Bretagne et qu'une grande partie des monuments que vous voyez autour de vous furent financé par ce commerce.
Et la ligue, c'était qui si ce n'était pas nos Prussiens!
Il n'y a pas si longtemps de cela, Königsberg était certainement plus fréquenté par les Bretons que Paris ou les pays latins méditerranéens.
Malheureusement depuis un certain temps, l'autoroute qu'on appelait la mer de Bretagne (la Manche) est devenu une inconnue pour nous.
Quand à Röcken, je vous le concède!
(0) 
  SPERED DIEUB
  le Vendredi 27 novembre 2015 22:18
J'apporte ma modeste contribution sur la polémique entre mes deux amis !! derniers intervenants ,au cas ou ils trouveraient une lueur de vérité dans l'ouvrage ci-dessous ,voir en particulier le chapitre les premiers Bretons
(voir le site)
(0) 
  Pôtr ar skluj
  le Lundi 4 janvier 2016 12:56
Da Spered Dieub :
N'on ket da gamalad.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.