La fédération 35 du Parti breton apporte son soutien aux candidats ayant fait le choix de la Bretagne pour les législatives

-- Elections 2012 --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 26/05/12 0:45 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
26095_1.jpg

Le 10 et 17 juin auront lieu les élections législatives en Ille-et-Vilaine. Le Parti Breton ne présentera pas de candidats en Ille-et-Vilaine.


La Bretagne a été la grande perdante des élections présidentielles car aucune grande thématique bretonne n'a été abordée. Les Bretonnes et les Bretons, lors des prochaines législatives, peuvent faire le choix de la Bretagne par leur vote en rappelant au gouvernement en place que nous serons extrêmement vigilants sur des sujets essentiels comme le maintien de l'emploi industriel, le développement de l'enseignement bilingue breton/français en Ille-et-Vilaine, la réunification administrative et politique de la Bretagne, l'aéroport Notre Dame des landes, les énergies renouvelables…

Le Parti Breton est également attaché à la mise en place d'une modernisation de nos collectivités locales par une diminution des mille feuilles administratifs territoriaux, le transfert des compétences environnement, agriculture, culture, au niveau régional, de véritables compétences transférées pour impulser une véritable politique de territoire.

Le Parti Breton est un mouvement d'union pour la Bretagne nationale bretonne, c'est pourquoi pour ces élections législatives 2012, le Parti Breton soutient et demande à ses électeurs de faire le choix de la Bretagne, en votant pour :

Éloïse Cordier (Breizistance), 4e circonscription (Redon) ;

Valérie Coussinet (UDB), 3e circonscription (Rennes Nord Ouest) ;

Serge Monrocq (Alliance Écologique Indépendante), 7e circonscription (Saint-Malo)


Sébastien Girard, secrétaire fédéral

Voir aussi :

Vos commentaires :

Jean-Louis Le Meur
Samedi 26 mai 2012

Attention ! Le Parti Breton soutient la gauche et même l'extrême gauche ! (voir le site)

Claude Guillemain
Samedi 26 mai 2012

Je m'étonne de voir le Parti Breton soutenir la gauche et même l'extrême gauche.

Marc G.
Samedi 26 mai 2012

Le Parti Breton fait des conférences sur l'économie avec des accents libéraux et maintenant ils soutiennent une candidate de l'ultra gauche marxiste anti patron!!! Sous couvert de bretonitude le PB navigue sur tous les rivages. Cela montre l'incohérence idéologique de ce parti qui, il y a quelques temps encore était "écologiste" par mode.

Gwendal
Samedi 26 mai 2012

Ils soutiennent les candidats pour l'autonomie de la Bretagne.

Claude Guillemain, beaucoup critique le fait que vous soyez proche de l'extrême droite (préjugé tout ça). En revanche, vous semblez faire la même chose envers "la gauche et l'extrême gauche".

Si la Bretagne souhaite gagner son autonomie, il faudra mettre de côté les querelles de couleur politique et montrer que l'on peut se battre ensemble, pour la Bretagne.

Léon-Paul Creton
Samedi 26 mai 2012

Le Botrytis est une moisissure grise qui décime des cultures fruitière entières, si l’on n’intervient pas, ou pas à temps !...

Et notamment la vigne, alors le grain de raisin pourrit ! Il n’y aura pas de vin.

« Les raisins de la colère » en Bretagne, ne peuvent pas se développer…Les raisins ne donnera pas de colère ! Pas de colère… Pas d’avenir dynamique et progressiste en Bretagne

Que cela soit organisé d’ailleurs ou de l’intérieur ou la manifestation d’une éventuelle déficience bretonne, au moment des choix importants… Ils se bouffent, s’autodétruisent ces braves Breton en Rouge ou en Blanc, ce sont les couleurs de la moisissure _à molécules hexagonales_ qui recouvre l’esprit des Bretons ! Victimes du botrytis politique et culturel jacobin.

Du Parti Breton je trouve dommage qu’il ne recommande pas la démarche de son article, pour « toute » la Bretagne ! Mais il nous en donnera peut-être l’explication, voire plus ?

Par ailleurs, Mr Pelle m‘avait déjà un peu surpris en ayant souligné et détaillé les intérêts que « son secteur » pouvait retirer du parc éolien au large de « ses côtes », et ici son parti récidive en ne prenant pas en compte la globalité de la Bretagne dans sa réflexion.

ATTENTION ! Ils appellent à voter pour la Gauche ! Dit l’un…Pour la Droite dira un autre ! Et celui-ci fustigera le mot « Front » pour des Bretons, et celui-là ne veut pas du « Breizh fascisme » ni des « faschos collabos » et j’en passe…

Ils « PRÉTENDENT » désirer des libertés, une autonomie, une indépendance, un état sous pavillon, drapeau et oriflamme Blanc et Noir, mais là encore…Les tenants du Kroazh Du ancestral des Croisades, des armées ducales, de la vieille marine bretonne, des forteresses des Marches de Bretagne, s’opposent à ceux du Gwenn Ha Du des « identitaires » soft, des plaques minéralogiques, des stades de foot, des bords de « Tour de France »…Moderne quoa !

Les Bretons font, régulièrement, des choix stratégiques électoraux, politiques, qui ne changent rien à leur régression régulière, qui en font des « ratés politiques » ! Dans le sens qu’ils n’ont ni ne réussissent rien « de breton » en politique, qui serve la Bretagne et les Bretons ! Et peut-être qu’il serait temps de définir à partir de quelques critères, « un parti en Bretagne » peut-être estampillé, ou se labellisé : BRETON.

Par ailleurs, toujours la même proposition de « bulletin blanc » sans signification précise. Incapacité d’une action commune aussi minime soit-elle ! De s’entendre sur un bulletin « nul mais explicite et à développer « , jusqu’à ne plus être NUL…

Les élections sont pourtant un des éléments essentiels pour se manifester collectivement.

SPERED DIEUB
Samedi 26 mai 2012

Marc malheureusement vous avez raison mais en fait le résultat d'un opportunisme sans limite hérité de l'emsav Cette logique de compromission tout azimuts le conduit à une impasse qui le mènera à sa perte Alors que le part breton aurait pu être la meilleure base de rassemblement des bretons qui sont de tendance modérés malgré leur vote à gauche à condition de se mettre en adéquation avec la population et la prendre telle qu"elle est tet non telle que l'on voudrait qu'elle le soit en prenant également en compte le fait qu'elle a été influencée par la France et le jacobinisme , au lieu de s'égarer avec des ultra libéraux ou des écologistes intégristes

Par contre le fait que la fédé 35 appelle à voter pour les candidats cités plus haut va dans le bon sens

mikael JORD
Samedi 26 mai 2012

Bravo à la fédération 35,du Parti Breton,qui apporte un soutien clair,à des hommes et des femmes,s'engageant clairement pour l'Avenir de la Bretagne.Sans barriére idéologique et sans parti pris ensaviste.Il faut absolument faire des alliances de terrain,là ou c'est possible.La position de l'UDB-officielle,on la connait,elle est idéologique,et avant tout financiére.mais,elle ne survivra pas,au gouvernement Ayrault.Quant à l'apparition soudaine,des identitaires de jeune Bretagne,dans le paysage politique breton,elle est surprenante.C'est logique que beaucoup s'en méfient.Il existait,une organisation du méme nom,dans les années 70,ils avaient des belles affiches,mais ca n'a pas durer.Le combat pour la décolonisation de la Bretagne,est un combat moderne et international,et non un repli sur soi.Méme si les populismes sont en vogue aujourdhui,il ne faut pas avoir de compassion pour ses idées.On dirait que certains ont oublié les erreurs fatales commises par certains militants bretons d'avant guerre.

Yann LeBleiz
Samedi 26 mai 2012

C'est un communiqué de la fédération 35.

Le Parti Breton a toujours tenu cette position. Voir l'Article de M.Jacky FLIPPO en Loire-Atlantique, en faveur du candidat de Breizhistance.

Pour le Parti Breton, l'important est de faire gagner la BRETAGNE.

Le choix droite/gauche appartient aux BRETONS, cela s'appelle la démocratie!

C'est ainsi que pratiquent les Catalants avec succès!

Ces derniers ont beaucoup votés à gauche, et votent aujourd'hui à droite...

SO WHAT?!! C'est TOUJOURS la Catalogne qui GAGNE!

Alors que notre Bretagne,... Elle pert encore et toujours!

La Bretagne n'aurait donc pas le droit de gagner elle aussi?!!

Alwenn
Samedi 26 mai 2012

Si le Parti Breton appelle à voter pour Breizistance ou pour l'Udb, en soulignant que cet appel est motivé par le fait que ce sont des partis bretons, qui revendique avant tout l'autonomie ou l'indépendance, l'orientation économique étant dans cette perspective secondaire, je ne vois là que du très normal et du très souhaitable, et j'approuve cete démarche.

Cette pratique devrait d'aiileurs être généralisée entre les partis "présentables" !!, Breizhistance, l'Udb, le Parti Breton, ou toute formation de gauche ou de centre-droit, à l'exclusion de l'extrême droite, avec laquelle on a tout à perdre.

iffigcochevelou
Samedi 26 mai 2012

Je ne vois pas ce qu'il y a de dérangeant dans les propos du Parti Breton qui place La Bretagne avant toute idéologie, avec une réserve ce Parti ne soutiendra jamais un mouvement dont les fondements sont basés sur des idéologies d'extrême droite. Le mouvement que je vise est bien d'extrème droite comme Le Front de gauche est jacobin et anti-breton primaire, ceci malgré la supercherie qu'ils ont tenté de nous faire avaler a Quimper en sortant des tracts en breton

Dans les deux cas ne nous laissons pas piéger.

Cette position de la Fédération 35 du PB pose quand même le problème de la réciprocité, car l'UDB , ne soutiendra pas les candidats du PB ni ceux de En Avant Bretagne, ayant choisi le camp d'EELV; je pense, cependant que la majorité des électeurs habituels de l'UDB , dans l'isoloir , ne se tromperons pas, je n'en ai aucun doute .

Quant à Breizhistance j'attends avec intéret leur position.

bernard guyader
Samedi 26 mai 2012

..?.\" Le choix droite/gauche .....C\'est ainsi que pratiquent les Catalans \"...Inexacte ...Il y a des nationalistes catalans Il y a les républicains catalans ... et des verts catalans ... mêmes des socialistes ... toujours catalans ... c\'est une nation ... multi-politiques ...souvent adversaires en catalogne mais pratiquement toujours liés vers un destin commun .... pas grand chose à voir avec la droite fr\'anc et la gauche fr\'anc ... et quelques ovnis bretons autour ..B.Guyader

EC
Samedi 26 mai 2012

Les deux grands candidats dans la circonscription de Redon que sont Marsac (PS) et Julaud (AC) (mais probablement pas les candidats FN, FDG, LO, NPA et DLR) participent à la revendication de réunification et de régionalisation. Tous deux l'ont régulièrement rappelé, et ont bâti leur légitimité politique en partie sur ce régionalisme, certes à échelle locale.

Le premier est président du Pays de Redon, à cheval sur 3 départements et 2 régions, et conforte méthodiquement l'intégration d'une dizaine de communes de Loire-Atlantique au "Pays", même là où il y avait une réticence des élus, qu'il détourne progressivement du département et de la région PDL pour les faire participer à des projets "de territoire" en Bretagne.

Le second, député sortant, est moins impliqué personnellement, mais soutient officiellement le principe Hollande de nouvelle décentralisation.

Aucun des deux n'a une démarche volontairement orientée contre la Bretagne, malgré des maladresses. Ils sont des Bretons qui veulent œuvrer pour leur territoire local. Leurs idées sont peu dogmatiques et s'adaptent aux réalités du Pays de Redon.

Par contre, Breizhistance, à en croire leur programme de 2001, et entre autres préconisations autoritaristes, est pour la suppression des écoles catholiques, c'est à dire la moitié de nos écoles.

Maintenant, on vote pour qui on veut... Mais en laissant croire que son projet est compatible avec celui de Breizhistance, le Parti Breton va se couper de la confiance potentielle d'une bonne partie de la population, et se positionner résolument contre le travail de terrain de certains élus crédibles.

bernard guyader
Dimanche 27 mai 2012

Le PB fait ce qui doit être fait en soutenant Breizhistance ou d'autres candidats bretons fussent ils régionalistes ...Personnellement j'ai toujours préféré un pseudo-"extrémistes" de gauche breton à un socialiste fr'ancs ( fut il ministre !!) et serait toujours plus ouvert à un membre d'adsav plutôt qu'à la droite extrême fr'ancs ( UMPFN)..Ce qui est assez amusent dans ce communiqué c'est la conclusion -" le PB est un mouvement d'union pour la Bretagne nationale bretonne ..etc.." .. On les sent qu'en même pas trop à l'aise avec certain concept ...encore un effort ..." Un mouvement d'union nationale et démocratique pour un peuple breton indépendant " ... ça ne serait pas mieux ? .B.Guyader

Jean-Loup LE CUFF
Dimanche 27 mai 2012

L\'avenir de la Bretagne passera par l\'UNION des bretons, droites et gauches réunies!!! Construisons d\'abord ensemble la Maison Bretagne, et ensuite la Maison construite dans l\'Union, nous pourrons nous chamailler dans un Parlement de Bretagne restauré pour choisir la couleur des tapisseries... Cet embryon logistique pour un Parlement de Bretagne existe déjà depuis le mois de mars 2012...

Yann LeBleiz
Dimanche 27 mai 2012

@ Bernard guyader

Vous commencez par le mot "Inexacte", pour finalement dire exactement la même chose que moi!

Vous devriez lire avant de réagir!

@ EC, ou bien d'autre :

Chaque pays travaille avec ses PROPRES partis politiques quelques soient leur projets individuelles de sociétés.

C'est ce que les Catalants ont réussi à intégrer. C'est pourquoi, ils luttent ensemble pour libérer la Catalogne des partis politiques espagnols.

Cela ne veut absolument pas dire qu'un catalant de gauche partage 100% des idées d'un catalant de droite, et inversement! Heureusement d'ailleurs!

La différence avec les bretons, c'est qu'un breton accepte le marketing français du jeu droite/gauche, et du fait cherche dans les programmes de ces partis français une bride d'élément favorable à sa Bretagne. Et quand, il parvient à trouver cette bride, il s'exclame de bonheur!

Le Parti Breton ne cherche pas la réciproque, il est juste en phase avec ses convictions!

Aux autres partis d'en faire de même. Mais pour cela, il faut avoir la Bretagne au fond du coeur, comme les catalants ont la Catalogne au fond du coeur!

Léon-Paul Creton
Dimanche 27 mai 2012

Il y aura toujours, quel que soit le statut de la Bretagne, des hommes et des femmes qui s’engageront avec des idées et imaginant éventuellement les appliquer. Des idées et des engagements allant sur un large éventail, d\'une définition pour la Bretagne de l\'extrême gauche, jusqu\'à une autre définition pour la Bretagne de l\'extrême droite, mais si c\'est pour la Bretagne... Et entre les deux l’éventail que l’on peut et veut bien concevoir. Les extrémismes « bretons », qui psychologiquement peuvent parfaitement se comprendre aujourd’hui, au bout d’une Histoire comme la nôtre, pour et par ceux qui la connaissent. Mais les idées évoluent en fonction des paramètres qui changent.

Ce débat d’idées, les choix qui peuvent en découler, n’a d’intérêt actif que dans une Bretagne en mesure politiquement de décider et d’appliquer. Ostraciser déjà, alors que la Bretagne amputée, province/colonie, sans autonomie politique, économique, culturelle...Est pour moi totalement « surréaliste ». C’est un préformatage politique, tout fait à partir des conditionnements hexagonaux, des formes et méthodes des idéologies absorbées, qui ne semblent pas pouvoir laisser de place malgré leurs abominables échecs, à l’invention de conceptions nouvelles, de comportements politiques nouveaux.

Par exemple, le débat vieillot sur le choix d’une école catholique ? Dans une belle et authentique démocratie que vous nous promettez en Bretagne…Vous exprimerez vos idées, vos opinions…Comme les autres, mais ce ne sera pas à vous d’en décider.

Le Breton lambda venant lire les commentaires sur ABP, qui s’ouvre aux idées d’une forte décentralisation, qui veut s’informer et lire ce que les « spécialistes bretons » pensent de ce que serait une autonomie régionale, à l’image de celles qui se vivent et apportent à/dans d’autres pays d’Europe aux populations…C’est tout ce que vous avez à lui proposer pour certains d’entre vous???

Commencez, Bretons de bonne volonté (aux calculs reportés), par obtenir la réunification ! Puis pour le moins une large autonomie/ grande décentralisation, une dévolution ! Etc.

Le reste, le pays dans lequel ils veulent vivre et travailler, l’organisation politique, ce sera leurs choix et décisions, aux Bretons. Mais si vous ne voulez, ou ne pouvez que reproduire ce que vous avez vécu, ou connu …Oubliez la Bretagne ! N’encombrez pas ! Ou alors il faut vous rouler dessus sans état d\'âme!

bernard guyader
Dimanche 27 mai 2012

Bon dia ... la réunification me semble t il est nécessaire mais pas un préalable à l\'autonomie puis l\'indépendance ...L\'état fr\'anc l\'a bien compris ..Ne rien lâcher sur Le Pays de Nantes leurs évitent fr\'anc d\'origine bretonnes ) d\'autres tourments ..Les Catalans n\'ont pas mis \"le pays de Valence en Catalogne\" comme préalable à l\'indépendance .... En ce qui concerne la lecture des commentaires je l\'ai fait .. et confirme ..Inéxacte ..De plus le CDC ( parti centre droit et proche du PB ) a préfére une alliance avec la droite espagnole ( PPE) plutôt qu\'une alliance nationale ...déviance et erreur désolant . B.Guyader

Ar Vran
Lundi 28 mai 2012

Premier parti de l emsav qui est cohérent avec la Bretagne: appeler à voter pour des candidats patriotes bretons venant d autres partis dans les circonscriptions ou ce parti n est pas présent. Belle démarche courageuse qui je l espère sera reprise par les autres partis de l emsav. Vive le front breton!

Bretons, vous qui voulez une Bretagne retrouvée , voter d abord pour les candidats patriotes avant toute autre considération ! Il faut faire barrage à la France en Bretagne.

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.