La duchesse Anne de Bretagne de retour à Locronan
Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 9/06/18 17:49 -- mis à jour le 14/06/18 08:19
:
:

Inauguration ce matin au sein du futur musée de Locronan de la statue d'Anne de Bretagne réalisée par Jean Fréour. Cette statue n'est pas une copie de celle installée devant le château des ducs à Nantes, mais une autre réalisation plus petite mais tout aussi réussie.

Le maire de la ville, Antoine Gabriele, ayant découvert les relations étroites qui ont existé entre sa ville et la duchesse de Bretagne reine de France, Anne de Bretagne, au XVe siècle, avait lancé en 2017 une souscription, via un financement participatif, afin d'acquérir une statue d'Anne de Bretagne réalisée par le sculpteur breton de renommée internationale Jean Fréour, récemment décédé.

Anne de Bretagne est venue plusieurs fois à Locronan. Elle y venait y prier saint Ronan pour que ses enfants ne meurent plus en bas âge comme ce fut le cas pour la plupart d'entre eux. En remerciements pour ses deux filles qui survécurent, elle donna à la ville la somme nécessaire pour faire construire une chapelle et un tombeau majestueux pour le saint venu d'Irlande au Ve siècle.

Le maire, un Breton d'adoption qui s'est lui-même enraciné ici et affiche un amour pour ce territoire qui ferait rougir plus d'un natif, en a profité pour annoncer qu'un panneau BREIZH 5/5 signifiant l'adhésion de Locronan au projet de réunifier la Bretagne administrative, sera apposé à l'entrée de la ville. Voir la présentation de Bertrand Nicolas.

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1056 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
Ker -ô-zen
2018-06-13 03:47:48
Bravo à ce maire dont beaucoup d'élus de B5 pourraient s'inspirer; quant au musée de Pont-Aven, honte à lui pour son révisionnisme à la petite semaine dans les cartes ornant ses ouvrages (j'avais été choqué l'année dernière devant ses publications que j'ai pourtant acheté - à contrecœur cependant) : il est en effet scandaleux et complètement inepte de parler de peinture en Bretagne en faisant l'impasse sur l'importance de Nantes et du pays nantais (guérandais notamment) au tournant des années 1900, ceci pour deux raisons, d'abord la partition administrative n'avait pas encore eu lieu et ensuite parce que l'on ne peut nier l'importance des galeries nantaises renommées et des salons et autres expositions pour la diffusion des artistes bretons (et en Bretagne) qu'ils soient de la région de Pont-Aven ou d'ailleurs. Rappelons de plus que Maufra, Dezaunay, Du Puigaudeau, les frères Chabas, Creston et beaucoup beaucoup d'autres étaient originaires de Nantes et de Loire-Atlantique. Tout simplement scandaleux de la part de ce musée qui au final ne propose qu'une information partielle voire erronée.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.