Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
LA DROITE ET LE CENTRE BRETONS FONDENT L'A.B.E.R : UNE ASSOCIATION POUR LA RECONQUETE

L'ABER: l'Association bretonne des élus pour le renouveau est née le vendredi 23 juin à Chavagne en Ille-et-Vilaine. Réunissant les élus de la droite et du centre des cinq départements bretons et de la région, cette association dont les bases avaient été posées l’an passé à Merdrignac a pour objectif clairement affiché la reconquête des collectivités.

Jacques Le Guen pour ABER le 27/06/06 9:33

L'ABER: l'Association bretonne des élus pour le renouveau est née le vendredi 23 juin à Chavagne en Ille-et-Vilaine. Réunissant les élus de la droite et du centre des cinq départements bretons et de la région, cette association dont les bases avaient été posées l’an passé à Merdrignac a pour objectif clairement affiché la reconquête des collectivités. "Le temps du deuil est bien passé, nous sommes désormais résolument dans une dynamique de reconquête des départements, des villes et plus tard de la Région passés à gauche", affirme, Jacques Le Guen, député et président de l’alliance UMP-UDF-DVD au Conseil général du Finistère.

Les élus bretons de la droite et du centre se sentent d'autant plus confortés dans leur volonté de se battre qu'ici et là ils dénoncent les errements de la gauche. "En Ille-et-Vilaine, c'est le record national de la hausse de la fiscalité par le Conseil général (+19%)", s'insurge Philippe Rouault, député et président du groupe centre-droit. Idem dans les Côtes d'Armor, ou Alain Cadec, président du groupe de l’opposition au Conseil général, voit la majorité socialiste "se constituer un bas de laine au détriment du pouvoir d'achat des contribuables". Franà§ois Goulard, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche et André Trillard, sénateur et président du groupe démocratie 44 au Conseil général de Loire-Atlantique, pointent les "dérives partisanes dans la gestion des dossiers. Les exécutifs socialistes ne regardent pas la pertinence des projets qui leur sont soumis mais la couleur politique de ceux qui les portent. Du jamais vu en Bretagne", déplorent les deux élus.

Enfin sur les dossiers régionaux Dominique de Legge, le leader de l'opposition UMP, outre les dérives fiscales remarque "l'absence de projet de l'exécutif". "Cette majorité hétéroclite disserte beaucoup, crée des usines à gaz onéreuses mais est incapable de définir un projet pour la Bretagne. Au mieux le navire breton fait du sur place au pire il va couler en tout cas il n'avance pas", tempête Dominique de Legge.

Partant de ce constat commun, les élus de la droite et du centre sont plus décidés que jamais à proposer lors des prochaines échéances locales une alternative crédible et cohérente aux Bretons dans leurs communes, départements et à la région. "Nous ne construirons pas un projet chacun dans notre coin. Nous n'imaginerons pas la Bretagne de demain avec les seuls élus. Il faut nous rassembler, étudier et faire entendre une autre voix que celle des socialistes qui monopolisent le débat en Bretagne", commente François Goulard. C'est précisément, le but de l'ABER, qui a vocation à réunir dans un premier temps certes des élus mais aussi des "acteurs économiques, associatifs dans tous les domaines", explique Jacques Le Guen. Pour l'instant l'ABER s'est dotée d'une direction collégiale. Prochaine étape une campagne d'adhésions et la mise en place des groupes de travail pour une assemblée générale programmée à la fin de l'année.

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 5 ?