La coquille Saint-Jacques des Côtes d'Armor, reine de Montmartre
Dépêche

Publié le 26/01/08 20:38 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La coquille Saint-Jacques est à l'honneur tout ce week-end à la capitale. À l'occasion de la Saint-Vincent, le CDT des Côtes d'Armor organise sur la Place du Tertre et celle des Abbesses, au pied de Montmartre, une manifestation autour des produits du terroir, dont la fameuse coquille Saint-Jacques des Côtes d'Armor.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

C'est en 2006 que l'Association réginéenne de la Coquille Saint-Jacques d'Erquy avait décidé, en collaboration avec la mairie du 18ème arrondissement de Paris et de la Commanderie du Clos de Montmartre, d'organiser au pied de la basilique, une fête en l'honneur du succulent mollusque.

Cette année, plusieurs manifestations se déroulent ce week-end sur le thème de la coquille Saint-Jacques avec criée au poisson, coquillages et crustacés, découverte et dégustation de la gastronomie costarmoricaine, intronisation de personnalités par la Confrérie de la coquille Saint-Jacques, concours des chefs de Montmartre au Moulin Rouge, défilés des confréries et des poulbots, animations musicales avec sonneurs, cercles celtiques et chants de marins.

Yves Le Sidaner, président du CDT des Côtes d'Armor, a présenté sa région devant un public fort nombreux. Les trois ports coquilliers du département, Paimpol-Longuivy, Erquy et Saint-Quay-Portieux sont représentés et abordent fièrement leurs produits. Plusieurs élus politiques et des célébrités ont fait l'honneur de la coquille Saint-Jacques au pied de Montmartre. Ce dimanche, la manifestation se déroulera de 10 h à 17 h 30.


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1391 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.