Deux cents paysan-ne-s de la Confédération paysanne ont occupé ce 29 août à Châtillon-sur-Indre une parcelle des 1700 hectares de terres accaparées par le groupe chinois Hongyang. En réalisant une action symbolique de déchaumage et de semis sur ces terres, la Confédération paysanne entend dénoncer cet accaparement du foncier par qui met en danger l'installation de jeunes paysan-ne-s et participent à la mise en place de véritables fermes-usines, où la production d'une alimentation de qualité ...Ce communiqué est paru sur Confédération paysanne (voir le site)

Voir aussi :

mailbox imprimer

Vos commentaires :

Yann Menez Are
Samedi 1 septembre 2018

Oui mais l’accaparement des terres est également le fait de grosses exploitations en Bretagne qui empêchent l’installation des jeunes.

D’autre part la taille toujours plus importante des exploitations fait qu’elles deviennent intransmissibles : c’est un réel problème.

seuls les gros exploitants ont les capitaux et le soutien des banques pour racheter ces exploitations.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 5 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.