La compagnie Bonbon noir et crotte de bique présente
Communiqué de presse de Taol Kurun

Publié le 24/08/13 20:53 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
:

C'est un spectacle de rue étonnant que la troupe basque a présenté à Douarnenez en avant-première du festival

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Elle a un long voile noir et s'asseoit, digne, sur la chaise du bar. L'autre femme est en blanc et arrive en chantant, elle fête, seule, son mariage en compagnie d'un accordéoniste qui la fait chanter. Mais la joie ne dure pas.

Et les métamorphoses continuent, de la vieille malade et tremblante, à la mère qui a eu un enfant d'un passant pour ne pas rester stérile et l'avoue à sa fille. Le spectateur ne sera pas épargné avec les jeunes filles qui se saoulent, miment un accouchement, lancent des nounours dans le public.

Elles chantent en basque et en français le malheur des veuves, l'ennui des femmes mariées, la femme d'aujourd'hui et de toujours, celle qui souffre et se révolte, celle qui n'attend plus le prince charmant.

La compagnie Bonbon noir et crottes de bique a créé ce spectacle dont le titre est "Pied de biche" pour le festival Xindu en 2012.

Extrait vidéo : texte d'Augustin Gomez Arcos et chant traditionnel qui raconte la tristesse d'une veuve qui parle à son mari trop vite parti.

Voici le début du texte dit par la comédienne Maika Etkeopar, extrait d'Ana Non, un superbe roman d'Agustin Gomez-Arcos :

"Ma solitude, c'est quatre lits où s'épanouissaient quatre corps d'hommes, jadis. Vides, les lits. Morts, les hommes. Ma solitude, c'est une barque blessée dans son corps , qui se dessèche au bord de la mer, barque désertée que n'accueille plus le salut des mouettes tous les petits matins de la joie du retour. Ma solitude, c'est ce nom heureux que je ne pourrai pas donner à mes petits-enfants, morts avant d'être nés. Ma solitude, c'est ce nom de grand-mère que je n'entendrai jamais, sauf dans le trou noir de mes rêves. "

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.