La Bretagne : une fragilité qui dément les prévisions

Publié le 29/05/10 10:30 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'étude réalisée par Stève Lacroix, de la division Statistiques régionales, locales et urbaines de l'Insee, publiée le mardi 18 mai, nous apprend que la Bretagne n'a pas été épargnée par la crise et que sa dynamique positive est brisée.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Entre le premier trimestre 2008 et le 4e trimestre 2009, la Bretagne a perdu 3,5 % de ses emplois salariés marchands.

Le taux de chômage s'est accentué de plus de 2 % entre le premier trimestre 2008 et le dernier trimestre 2009.

Côtes d'Armor : 7,8% + 2,0

Finistère : 8,7% + 2,2

Ille-et-Vilaine : 7,5% + 2,3

Morbihan : 8,7% + 2,3

Loire Atlantique : 8,6% + 2,5

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1206 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.