La Bretagne attend toujours un véritable service public audiovisuel

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 23/12/12 14:49 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le mouvement de grève à France Télévision est révélateur du malaise grandissant face aux évolutions décidées par les directions parisiennes et le Parti Breton soutient les personnels dans leur volonté d'obtenir une véritable télévision publique bretonne. En effet, contre toute logique, on assiste à une recentralisation de l'information et des programmes qui va à l'encontre de la nécessaire implantation dans un territoire pour espérer créer un véritable lien avec la population. Dans le même moment, une forte augmentation de la redevance a été décidée par les députés socialistes qui servira essentiellement à satisfaire les demandes des services centraux parisiens.

Le nouveau pouvoir montre une nouvelle fois un manque d'imagination total, se contentant de gérer la situation sans engager de réformes structurelles. Il suffit pourtant de regarder autour de soi, partout en Europe dans les territoires à l'identité un peu affirmée se sont développées des chaînes publiques de télévision. La Bretagne, elle, attend toujours et manifestement rien ne semble prévu dans un avenir proche et même à moyen terme.

Le Parti Breton ne peut accepter cette situation à caractère despotique où le pouvoir central veut contrôler l'information et empêche la création d'une télévision bretonne, l'échec de TV Breizh montrant la brutalité de cette politique. Une prise de conscience s'impose, tous les acteurs de la vie publique en Bretagne doivent s'unir et agir pour obtenir ce qui est un droit fondamental : l'accès à une information et à des programmes de qualité ouverts à toute la richesse et la diversité de la Bretagne.

Jean Christophe Chorlay

Porte Parole du Parti Breton

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.