-- Cultures --

L'univers fascinant de Gwezenneg exposé au Présidial de Quimperlé

Agenda de Spered Gouez / L'esprit sauvage (porte parole Marie-Josée Christien) publié le 2/02/14 11:39

Date de l'évènement : le 01/02/2014 à 14 h
photo 1
Vernissage de l'exposition Gwezenneg
photo 2
Exposition Gwezenneg
photo 3
Exposition Gwezenneg
photo 4
Exposition Gwezenneg

Bien que ses oeuvres soient accueillies dans de grands musées (dont le Musée National d'art Contemporain du Centre Pompidou à Paris) et régulièrement exposées en France et à l'étranger, J.G. Gwezenneg, peintre, graveur, sculpteur, «épaveur», né à Rennes en 1941 et installé depuis 1968 dans le bocage de la Hague dans le Cotentin, a peu exposé en Bretagne sa région d'origine, qui marque pourtant irrémédiablement son oeuvre.

C'est en effet dans la matière de Bretagne que Gwezenneg, en «archéologue de l'inconscient» comme le nomme avec justesse Alice Baxter, puise les strates de la mémoire des origines, les voix et les mythes des temps immémoriaux.

Ce fut un grand bonheur de le retrouver ces dernières années en couverture du n°17 de la revue Spered Gouez / l'esprit sauvage, du livre de poésie Correspondances de Guy Allix & Marie-Josée Christien (Les Editions Sauvages) et dans un dossier de la revue Hopala! que lui avait consacré Jean Heurtel dans le n°39.

La galerie du Présidial de la ville de Quimperlé accueille ses fragments de mer, peintures, gravures, dessins et sculptures jusqu'au 18 mai. Une occasion unique de découvrir l'univers infini et envoûtant de cet artiste, composé des matériaux et vestiges, ossements, bois, fragments d'origine minérale, végétale et organique provenant de la mer, qu'il glane sur le littoral du Cotentin.

« Je travaille sur des matériaux cassés, usés, que je fais revivre. Ce sont des morceaux qui ont eu une histoire plus ou moins ancienne. Je réécris ma propre histoire dessus», a confié l'artiste lors du vernissage de son exposition.

Un gros ouvrage Gwezenneg, oeuvres 1958-2012 publié par les éditions Isoète en 2013 est disponible à la Galerie du Présidial.

Pour découvrir Gwezenneg et son oeuvre, on peut aussi se référer à l'excellent dossier bien documenté de Guy Allix, dont l'article J.G. Gwezenneg fasciné fascinant mériterait d'être publié dans une revue bretonne (avis aux amateurs qui peuvent le contacter): (voir le site)

Informations et dossier de presse sur : (voir le site)

Voir aussi :

mailbox imprimer