Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Françoise Louarn - Conseillère régionale UMP du Finistère.
Françoise Louarn - Conseillère régionale UMP du Finistère.
- Communiqué de presse -
L'UMP/Nouveau-Centre soutient les mesures en faveur de la langue bretonne
La session du Conseil régional de Bretagne des 26 et 27 juin a donné l'occasion à Françoise Louarn de redire l'attachement de l'UMP/Nouveau-Centre à la langue bretonne
Dominique De Legge pour UMP Region Bretagne le 1/07/08 5:18

La session du Conseil régional de Bretagne des 26 et 27 juin a donné l'occasion à Françoise Louarn de redire l'attachement de l'UMP/Nouveau-Centre à la langue bretonne.

Regrettant le rejet par le Sénat de l'amendement Warsmann reconnaissant les langues régionales dans la Constitution, l'élue a formé le vœu que « les sénateurs se ressaisissent en deuxième lecture. Les Bretons ne sont pas attachés au numéro de l'article à réformer. Un, deux ou x, ça n'a aucune importance ».

Au plan régional, « la militante quotidienne du breton » a critiqué le côté « breizh bling-bling » de Jean-Yves Le Drian. « Aux grands show médiatiques, je préfère nettement le breton de tous les jours, celui que l'on parle devant la boulangerie, sur le port ou à la sortie de l'église. Le breton parlé en famille. Le seul breton qui puisse survivre. Parce que c'est un breton sentimental, un breton du cœur », a déclaré la conseillère régionale avant de rappeler que les élus UMP/Nouveau-Centre « soutiennent et soutiendront toutes les mesures régionales qui visent à augmenter le nombre de locuteurs. Il faut mettre, ou continuer à mettre, les moyens aux bons endroits : à l'Agence Culturelle de Bretagne, à l'Office de la Langue Bretonne, dans le service public audiovisuel régional, dans les petites associations et manifestations culturelles, et peut-être demain dans les différents systèmes d'enseignement ».

L'élue du Finistère a également indiqué que le groupe UMP/Nouveau-Centre « sera attentif à la création de postes d'enseignants là où ils sont nécessaires. Dans certains cas le rectorat doit satisfaire la demande des parents. Je pense par exemple à l'école Merville de Lorient où le nombre d'inscrits justifie la création d'au moins un poste supplémentaire ».

Enfin, Françoise Louarn s'est félicitée de voir progresser l'idée de Christian Ménard, député UMP du Finistère, de la création d'un « .BZH » qu'elle porte sans relâche au Conseil régional depuis 3 ans. « Il faut saisir cette occasion unique de créer une communauté Internet bretonnante. La région doit s'engager financièrement», a conclu la conseillère régionale UMP.

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons