Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
L'honneur perdu de certains capitaines
Le tribunal de Brest a saisi l'opportunité qui lui était proposée par la nouvelle loi sur les dégazages, déballastages et autres rejets illicites. Le capitaine et l'armateur du CMA-CGM VOLTAIRE, qui avait été surpris en flagrant délit de rejet d'hydrocarbures le 27 mai dernier, ont été condamnés à payer
pour Keep it Blue le 21/11/03 10:27

Le tribunal de Brest a saisi l'opportunité qui lui était proposée par la nouvelle loi sur les dégazages, déballastages et autres rejets illicites.

Le capitaine et l'armateur du CMA-CGM VOLTAIRE, qui avait été surpris en flagrant délit de rejet d'hydrocarbures le 27 mai dernier, ont été condamnés à payer une amende de 100 000 euros et à verser 10 000 euros à chacune des parties civiles, Vigipol, syndicat de communes du Finistère et des Côtes d'Armor, France-Nature environnement et SPAMM, le syndicat que nous avons créé en début d'année pour pouvoir continuer devant les tribunaux le travail accompli par Keep it blue.

Ce message va être reçu 5 sur 5 par le monde maritime. Jusqu'ici le montant des amendes était très faible et prêtait à sourire.

100 000 euros est un montant qui commence à être vraiment dissuasif, auquel il faut ajouter le préjudice moral causé par la saisie-conservatoire du CMA-CGM VOLTAIRE au Havre par le procureur de Brest, jusqu'au paiement d'une caution de 200 000 euros.

Première décision exemplaire donc suivie d'une demande du procureur d'une amende de 250 000 euros pour rejet illicite d'hydrocarbures dans l'affaire du cargo bulgare Dobrudja pris en flagrant délit au beau milieu du Golfe de Gascogne le 30 juillet dernier.

Dénégations du capitaine comme d'habitude.

Le procureur, nullement impressionné, a déclaré que la prochaine fois le montant demandé serait encore plus élevé.

Il y a de la marge, puisque le maximum de l'amende a été fixé à 1 million d'euros.

La compagnie CMA-CGM, qui n'aurait, à l'en croire, rien à voir avec le CMA-CGM VOLTAIRE, a décidé de se constituer partie civile pour atteinte à son image.

Tant qu'à utiliser des pavillons de complaisance (le bateau est immatriculé au Libéria) et des sociétés-écran (le bateau appartient à une société allemande) autant changer de nom, le petit peuple s'y retrouverait plus facilement.

Vouloir prétendre que la CMA-CGM, premier armement français, 6ème armement mondial, n'a rien à voir avec le CMA-CGM VOLTAIRE, c'est vraiment prendre les populations locales pour des demeurés ce que font régulièrement les commandants de navires à la barre des tribunaux en niant farouchement l'évidence.

Ils sont curieusement et systématiquement soutenus par l'Afcan, l'association française des capitaines de navires, qui, dans un communiqué récent, a été jusqu'à reprocher aux parties civiles de "politiser de tels évènements ce qui ne portera pas honneur à notre nation".

V'là-t'y-pas qu'essayer de réduire les pollutions deviendrait un acte anti-francais.

On nage en plein pétrole et en plein délire.

Que le monde maritime fasse le ménage dans ses rangs et on s'occupera d'autre chose.

1200 navires de commerce ont fait naufrage depuis 1997, 4 par semaine en moyenne depuis 6 ans.

Qui viendra affirmer que le transport maritime est bien géré

JO LE GUEN

Soutenir moralement c'est bien. Adhérer c'est mieux.

KEEP IT BLUE

52 rue de Porscave

29810 LAMPAUL PLOUARZEL

tel 02 98 84 13 97

mobile 06 63 56 08 26

fax 02 98 84 19 32

Courriel : koum [at] keepitblue.net

Site Internet : (voir le site)

Communiqué du 18/11/2003

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons