-- Histoire de Bretagne --

L’histoire de Bretagne publiée en audio-livre par Olivier Caillebot et Jean-Jacques Monnier

Presentation de livre de Louis Bouveron (porte parole Louis Bouveron) publié le 27/01/12 21:39

Jean-Jacques Monnier et Olivier Caillebot publient l'Histoire de Bretagne en audio-livre : cinq heures d'écoute pour comprendre l'histoire de notre pays longtemps passée sous silence. Un immense travail pédagogique, de l'âge de pierre à Plogoff, à travers les cinq départements bretons.

24711_1.jpg

Cinq ans de travail ont été nécessaires pour produire cette Histoire animée de 80 morceaux de musique bretonne. Des menhirs aux mobilisations citoyennes contre le nucléaire, en passant par l'arrivée des Bretons en Armorique, la lutte contre les Normands, contre les français ou encore la révolte des Bonnets Rouges, cette œuvre remarquable rend l'histoire de Bretagne accessible à tout breton.

On peut trouver l'audio-livre Histoire de Bretagne : de -700 000 à nos jours chez Skol Vreizh, 4 CDs pour 20 euros.

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1093 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

Yann LeBleiz
Dimanche 29 janvier 2012

Toujours très bien de raconter l'histoire de Bretagne, le besoin en la matière est énorme.

Une petite remarque : La Bretagne en -700 000... j'ai un doute.

Par contre, ce qu'il semble manquer comme toujours, c'est l'histoire des bretons!

Ben, oui, si la péninsule armoricaine et la "Petite" Bretagne (ou Bretagne Armoricaine) ont une histoire, les bretons ont également la leur, et une bonne partie se déroulait et se déroule toujours dans l'ile de Bretagne (Grande-Bretagne).

Oublier cela revient à imaginer les américains apprennant l'histoire de l'Amérique en oubliant d'évoquer l'Europe!

En tout ça et en attendant de l'acheter, félicitation pour ce travail!

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 7 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.