L'Europe n'est pas une menace, l'Europe est une opportunité

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 12/05/12 1:27 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
25913_1.jpg

Le modèle français, caractérisé par son hyper-centralisme, fait office d'exception en Europe. Cette organisation (l'administration « à la française ») nous a trop longtemps privés de nos rapports avec l'extérieur, rapports qui ont toujours été la marque de fabrique du peuple breton. Plutôt que de s'accrocher à ce qui ne fonctionne pas, nous devons trouver d'autres modèles d'organisation.


Les exemples d'autres types d'organisation qui fonctionnent ne manquent pas. L'Écosse et le Pays de Galles – appartenant au pourtant très centralisé Royaume-Uni – disposent de leur propre parlement ou assemblée nationale. Les régions autonomes en Espagne, les Länder allemands, provinces belges… ont également franchi le pas – et depuis longtemps pour certains. Pourquoi pas nous ?

La crise que nous traversons depuis quelques années nous amène à reconsidérer la pertinence du modèle jacobin par lequel nous sommes administrés depuis plus de deux siècles. Où en serions-nous si nous étions seuls ? Que ferions-nous sans l'Europe ? Il apparaît aujourd'hui nécessaire de s'affranchir de nos habitudes et de s'interroger quant à l'opportunité d'un nouvelle étape dans la construction européenne. La nécessité de renforcer le poids des régions au sein d'une véritable Europe fédérale apparaît de plus en plus adaptée. De plus en plus d'économistes ou d'hommes politiques français, n'appartenant pas à notre courant de pensée, s'en font l'écho.

Aussi, nous devons puiser chez nos voisins ce qui marche chez eux pour l'adapter à notre pays. Et ce, non seulement au niveau de l'organisation administrative, mais également au niveau économique, industriel, ou encore dans l'Éducation.

Pour renforcer notre coopération avec ces régions et ouvrir l'esprit sur d'autres pratiques, nous pensons notamment qu'il faut développer les échanges étudiants, bien plus que cela n'est fait à l'heure actuelle. Ce qui veut dire accueillir des étudiants étrangers dans nos structures, mais aussi pousser nos étudiants à aller voir ce qui se fait hors de nos bases. Les voyages forgent la jeunesse, dit-on…

Aujourd'hui, une formidable opportunité s'offre à nous avec l'ouverture des frontières au sein de l'Europe. Nous devons la saisir.

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.