L'Europe arrête Puigdemont… Liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes ?
Communiqué de presse de Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme

Publié le 30/03/18 13:03 -- mis à jour le 30/03/18 17:15

… Et l'on parle l'an prochain d'élection européenne ! Voter pour une Europe devenant répressive dès lors que vos idées ne s'accordent plus avec la vision de ceux qui en tirent les ficelles ! Nos mentors européens croient-ils que ce même peuple peut ainsi être dupé ?

Comment parler de droit des peuples à disposer d'eux-mêmes… si ce droit se réduit au dépôt dans l'urne d'un bulletin conforme à l'idée dirigiste de ceux qui détiennent les tenants et les aboutissants de cette institution commune aux peuples du Vieux Continent ? L'Europe s'est tue d'un silence coupable alors que la Catalogne subissait les violences policières sous les yeux du monde entier par écran interposé ! Maintenant l'arrestation de Puigdemont par l'Allemagne sur mandat européen, pour des “délits d'idées” que des élections ont entérinées… délits dopés par le reproche d'utilisation de fonds publics : comment faire autrement pour mener une politique catalane ?

Avec l'arrestation scandaleuse de Puigdemont, l'Europe n'admet donc pas la diversité de pensée et l'évolution des structures étatiques ? Or, aujourd'hui “Europe des États-Nations,” elle sera demain “Europe des peuples et de ses Régions”. C'est dans ce sens qu'évoluent les structures politiques. Car rien n'est figé.

Alors faisons un simple rappel du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes : l'ONU a créé ce Pacte sur les droits civils et politiques le 16 décembre 1966 – signé par la France en 1980 - : le pays autoproclamé des droits de l'Homme y a mis du temps… mais elle a signé  ! … Cela pour renier sa signature aujourd'hui ?

Voici pour rappel, l'article premier de ce Pacte sur les droits civiques :

“Tous les peuples ont le droit de disposer d'eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel.”

C'est le principe de base qui constitue l'Europe.

Sauf que, les ÉTATS-NATIONS ONT PRIS LE PAS SUR LES PEUPLES ET LEURS DROITS – DROITS que ces États-Nations ont pourtant signé, la France, l'Espagne, comme l'Allemagne… etc…- et aujourd'hui renient en cautionnant l'emprisonnement de Puigdemont et des siens, et le processus de gestion directe de la Catalogne par l'Espagne.

Est-ce cette Europe dont rêvaient ses créateurs au lendemain d'une guerre qui fut si cruelle ?

logo
Le Collectif breton pour la démocratie s'est constitué le 28 octobre 1999 à Carhaix, à l'initiative d'un groupe de citoyens de l'ensemble de la Bretagne. Il propose que se joignent à son appel toutes celles et ceux qui font vivre la Bretagne d'aujourd'hui. En respectant les principes fondamentaux de la démocratie, des Droits de l'Homme et de l'attachement à la diversité et l'expression culturelle de tous les peuples. N'est donc pas concernée par cet appel toute personne dont les actes ou les propos relèvent du racisme et n'accepte pas la différence culturelle.
Vos 3 commentaires
Fañch
2018-03-30 14:03:01
La France jacobine (Parisienne) ne reconnaît aucun autre peuple que le peuple français dans l'Hexagone, comme en Espagne franquiste.
- Elle intervient en Corse avec des chars d'assaut le 27 aout 1975.
- Elle reconnaît seulement les peuples sauvages d'outre mer comme les Kanaks, seulement après la violente crise des 19 morts kanaks d'Ouvéa suite à l' intervention militaire.
Pour la France, le terme de Peuple n'est reconnu qu'aux anciennes possessions coloniales. Ou pour déstabiliser des Etats au bénéfice des intérêts français et mettre en place des hommes de paille.
ex : les Comores avec l'intervention de Bob Denard en 1975 et 1977 et la résolution de l'ONU 3385 du 12 novembre 1975 qui condamne l'annexion par la France de Mayotte , partie intégrante du Peuple Comorien, par des élections truquées.
L'Europe que l'on vous construit n'est qu'un leurre avec pour essence le droit politique des États qui y participent, rien d'autre qu'une Europe politique. Et non pas le droit des peuples d'Europe géographique - voir l'intervention de J.C Juncker à propos de la Catalogne :
"Je ne veux pas d'une Union européenne qui comprendrait 98 Etats dans 15 ans. C'est déjà relativement difficile à 28, pas plus facile à 27, mais à 98, ça me semble impossible"
(voir le site)
(0) 
Emilie Le Berre
2018-03-30 14:53:00
On remarque que les membres de l'union européenne à l'Est ne se laissent pas dicter par les décisions de Bruxelles qu'ils jugent contraire à leurs intérêts. Ils ont créé le groupe de Visegràd qui, sans vouloir sortir de l'union européenne, constitue un contre poids. Peut être décèlent-ils dans l'union européenne une forme de soviétisation qui les poussent à s'unir ?
Une importante partie des signatures de la pétition viennent de ces pays.
Pourquoi ne pas opérer un rapprochement avec ses pays ? De quoi faire frémir nos tenants des-droits-de-l-hôômmeu.
(0) 
Jacques
2018-03-31 08:56:17
@ Emilie Le Berre
Je vais dans votre sens.... mais pour le mouvement breton (qui ne regarde plus au delà de la bienpensance) il lui est devenu impossible d'analyser ce qui se passe dans le groupe Videgràd autrement qu'en évoquant des pays fascistes....(Pologne 38 millions d'habitants, Slovaquie : 6 millions, Hongrie : 9 millions, République Tchéque : 10 millions, auquel on pourrait rajouter d'ici peu l'Autriche : 7 million) soit 70 millions de fascistes pour nos ''ouverts sur le monde bretons''....
Déjà, qu'avons nous réellement comme relation avec les partis politiques Catalans, à part avec l'extrême gauche qui ne représentent pas grand chose... Combien de personnes du PedeCAT interviewer en Bretagne??? (je sais, ils ne sont pas de gôôche... et en plus aujourd'hui Madrid les considères comme fascistes....)
Le mouvement breton est vieux (même les jeunes issus de Diwan s'impliquent très peu), archaïque, bien pensant, incapable de réfléchir sans l'accord des Socialistes/Macronistes.... Un petit monde de l'entre soit....
Suffit de regarder le site de Diwan ( (voir le site) ) pour noter l'archaïsme de la communication...
Pour nombre de Bretons Diwan est au pire une secte, au mieux une école de furieux indépendantistes... dans la pratique c'est une école où les parents se soucient plus d'enseignement alternatif (parfois dans certains écoles, rare il est vrai, l'enseignement de la langue bretonne est même un sujet secondaire). On est donc loin, très loin de militants bretons à la mode Catalane... Je dirai que pas plus de 20% des parents Diwan votent pour des partis politiques bretons (et 90% doivent voter à gauche)...!
Et que dire de la participation du mouvement breton dans les instances européennes ou onusienne.... On n'en est juste au début de la démarche et encore ceux qui le font sont sévèrement critiqués...
Oui, il est temps que le mouvement breton s'ouvrent au monde, s'ouvre aux jeunes, s'ouvrent aux citoyens bretons....
L'unique initiative dans ce sens est la Redadeg...
Il y a du travail...!
PS : L'unique moyen en Bretagne d'avoir un minimum d'info que le groupe Visegràd est de lire ''Breizh Info''.... Donc de prendre le risque de se faire critiquer d’extrémiste de droite.... Mais bon ce genre d'insulte, de plus en plus de monde commence à l'assumer tant cela en dit plus sur celui qui les profère que sur celui qui les reçoit...
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.