Justice : le vice procureur s’emporte contre la durée des audiences
Dépêche

Publié le 16/09/06 15:30 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le vice procureur de Lorient, Philippe Coindeau, s’est emporté ce jeudi à l’ouverture de l’audience correctionnelle. Il a demandé en début de séance à ce que la circulaire de Marylise Lebranchu soit respectée. Cette dirculaire prévoit qu’une audience correctionnelle ne doit pas excéder 6 heures. Au regard des trente dossiers prévus à l’audience de ce jeudi, le vice procureur à indiqué qu’en cas de dépassement « j’arrêterai mes réquisitions à 19h30 ».

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Le tribunal de Lorient connaît en effet un surplus de dossiers en audience correctionnelle en cette rentrée, du notamment à la pause estivale. Pourtant, la vice procureur en charge de l’audiencement s’étonne de cette réaction, et estime que tout est fait pour préparer au mieux les audiences en accord avec le siège et les avocats. Cependant, Fabienne Bonnet précise que des améliorations sont à l’étude afin de réduire la durée de ces audiences. Ceci permettrait aussi aux personnes convoquées à 13h30 de ne pas attendre jusqu’à 17h.

JPT / SJ /ABP


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1304 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.