Josselin. Tony Da Cruz mise sur l’innovation agroalimentaire

-- --

Communiqué de presse de Le blog de paul Molac
Porte-parole:

Publié le 12/01/21 11:28 -- mis à jour le 12/01/21 11:28

Tony Da Cruz, avec son entreprise Solutive, compte parmi les jeunes acteurs prometteurs de notre territoire. Spécialiste de l’innovation agroalimentaire, il crée des solutions naturelles propres à remplacer les additifs utilisés par l’industrie, pour produire des aliments plus sains, meilleurs pour l’environnement comme pour la santé des consommateurs. Tony Da Cruz a installé son entreprise à Josselin, dans l’une des pépinières d’entreprises de Ploërmel Communauté.

Un contrat en Bretagne et des envies d’entreprendre

Tony a fait ses études à Blois dans l’innovation agroalimentaire. Après plusieurs contrats en tant que chef de projet en Recherche & Développement, il s’installe en Bretagne pour une expérience de sept années dans l’entreprise Olmix, à Bréhan. Celle-ci est spécialiste des solutions alternatives offertes par les algues, dans différents domaines : la nutrition et la santé des plantes, des animaux et des hommes.

Tony exerce comme chef de projet dans la branche des produits alimentaires. Le développement de solutions entièrement naturelles l’enthousiasme et lui donne envie de se lancer dans la création de son entreprise. Solutive nait en mars 2020, au moment du premier confinement. « J’avais envie de créer par moi-même et pour moi-même, de m’investir dans un projet indépendant. Professionnellement, cela semblait être le bon moment pour moi de me lancer, et d’entreprendre dans un domaine d’expertise où je me sens à l’aise et qui fait actuellement sens. »

Tony vit aux Forges de Lanouée et s’y plaît. C’est donc là qu’il cherche un accompagnement pour son projet. « Mon entreprise prospecte dans tout le Grand Ouest, et Josselin est une zone centrale, avec des entreprises agroalimentaires à proximité immédiate et sur un périmètre plus large. » Des bureaux étant disponibles à la pépinière d’entreprise Kré’activ 56 de Josselin, il s’y installe. « Les espaces sont récents et propres ; j’ai trouvé que le cadre de travail était très intéressant. » Il se fait aider par le cabinet Qantalis, présent dans la pépinière, et est soutenu par IPP (Initiatives Pays de Ploërmel) qui lui accorde un prêt d’honneur. Il débute alors son activité avec trois gammes : deux à base de fibres végétales, Mixeo (alternative aux émulsifiants) et Stabeo (alternative aux stabilisants), et la troisième utilisant des sels minéraux pour réduire le sodium, Saltø.

Permettre une industrie agroalimentaire plus saine

« Solutive apporte des solutions plus naturelles à l’industrie agroalimentaire, dans une démarche clean label. » On parle de « clean label » pour désigner la tendance, répondant aux attentes très fortes des consommateurs, de se voir proposer des produits industriels plus sains, avec des étiquettes d’ingrédients lisibles et compréhensibles. Le « clean label » supprime les additifs à risques, remplace les ingrédients non naturels par des ingrédients naturels, rend l’information sur la composition du plat préparé ou du produit accessible à tous. « L’idée, c’est de permettre aux industriels de produire des recettes ou aliments étiquetés sans E (E1XX, E2XX, E9XX…), sans allergènes majeurs, en utilisant des substituts aux additifs texturants produits à base de fibres 100 % naturelles, avec moins de sel… Il y a eu une véritable prise de conscience de la part des consommateurs, avec notamment l’essor d’applications comme Yuka scannant les étiquettes pour donner un score aux produits. Les gammes Solutive sont là pour, du côté de l’industriel, lui permettre de présenter une liste d’ingrédients propres, et du côté du consommateur, lui donner accès à des produits sans additifs et plus naturels. »

Répondre à la démarche “clean label” mais pas que…

L’entreprise de Tony répond ainsi à la démarche « clean label », mais aussi aux nouvelles tendances alimentaires, comme l’essor des produits végans, des produits sans gluten, sans allergènes, réduits en sel, etc. Il s’agit souvent d’aliments très transformés, ce qui suppose un vaste chantier d’améliorations possibles, et c’est là où Tony intervient. « Mon expertise se décline en deux temps : le sourcing et le mélange. Je sélectionne des matières premières en France et en Europe, issues d’une production responsable, et pour certaines issues de l’agriculture biologique. Selon les besoins, elles peuvent provenir de cultures dédiées (c’est le cas pour les céréales) ou être issues de la revalorisation des coproduits. Par exemple, on réutilise les fibres issues de l’industrie des jus (fibres de carottes, fibres d’agrumes…), ce qui évite le gaspillage. Pour le sel, je cherche à réduire le chlorure de sodium (qui correspondant au sel de table classique) : il peut être remplacé par différents sels minéraux. Puis je travaille les mélanges, en faisant de nombreux essais, en lien avec les services Recherche & Développement de mes clients. J’élabore les formules les plus pertinentes en prenant en compte les caractéristiques des produits finaux : aliments congelés, pasteurisés, dates limites de consommation… Tous les paramètres sont pris en compte. » Suivent les tests avec des échantillons, en laboratoires, etc., pour créer un produit de qualité optimale. Le process est long, mais la finalité est une alimentation à la fois plus saine et plus durable.

Plusieurs projets sont en cours et l’intérêt des entreprises de l’agroalimentaire est grand. « Il y a une véritable demande de la part des industriels pour trouver des substituts naturels et développer de nouveaux marchés, en phase avec les attentes nouvelles des consommateurs. L’innovation alimentaire sera l’un des leviers de leur relance dans les mois et années à venir ! »

En savoir plus : https://solutive.fr/. Contact : info [at] solutive.fr

 

 Ce communiqué est paru sur Le blog de paul Molac

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.