Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Jacques Cambry, un Breton des Lumières au service de la construction nationale
Les Actes du colloque de Quimperlé, organisé par le Centre de Recherche Bretonne et Celtique (CRBC) de Brest les 11-12 octobre 2007, sont parus en 2008. Si ABP juge bon de signaler cette parution deux ans plus tard, c'est qu'il a été récemment question d'identité, et qu'en ce temps de vacances propice à la lecture, on peut découvrir avec profit, au delà du récit de son Voyage dans le Finistère
Maryvonne Cadiou pour ABP le 23/07/10 18:14

Les Actes du colloque de Quimperlé, organisé par le Centre de Recherche Bretonne et Celtique (CRBC) de Brest les 11-12 octobre 2007, sont parus en 2008, sous la direction d'Anne de Mathan.

Si ABP juge bon de signaler cette parution deux ans plus tard, c'est qu'il a été récemment question d'identité, et qu'en ce temps de vacances propice à la lecture, on peut découvrir avec profit, au delà du récit de son Voyage dans le Finistère – le plus connu – qui était Jacques Cambry (1749-1807) et quelles réflexions et études son oeuvre a suscitées.

Jacques Cambry

Né à Lorient en 1749 d'un père constructeur de navires à la Compagnie des Indes, Cambry voyage en Europe et à Saint-Domingue, publie ses premiers écrits, se fait précepteur des enfants de la famille Dodun, puis embrasse la cause de la Révolution comme assesseur du juge de paix de Lorient, puis procureur de la Commune de Lorient en 1792.

Installé à Quimperlé en 1793, il s'implique dans la révolte "fédéraliste", mais entre sous la Terreur au comité de surveillance de Quimperlé, puis est nommé président du district. Administrateur du département, il dresse le Catalogue des objets échappés au vandalisme (1795) puis le Voyage dans le Finistère (1799).

Préfet de l'Oise en 1800-1802, Cambry participe en 1805 à la fondation de l'Académie Celtique et meurt en 1807 à Paris.

Esprit curieux, grand voyageur et polygraphe éclectique, auteur de contes licencieux, d'essais d'histoire de l'art, de récits de voyages et de divers rapports administratifs, Cambry fut indubitablement un homme des Lumières. De la monarchie constitutionnelle à la République et au Consulat, la carrière politique de ce girondin de goût, montagnard sans conviction, puis bonapartiste par raison, illustre un cheminement assez classique qui doit être analysé moins par le biais du jugement de valeur condamnant les retournements d'une girouette, que sous l'angle de la plasticité d'une culture politique cohérente.

Enfin, le Voyage et la fondation de l'Académie Celtique témoignent du désir de rendre compte des réalités spatiales et culturelles du territoire national dans sa diversité, et constituent un premier pas dans la création des conditions de possibilité de l'émergence de l'ethnologie de la France.

Le parcours biographique de cet homme, Breton et Français, au tournant des Lumières et du XIXe siècle, d'une curiosité et d'une activité panoramiques, méritait assurément que des regards croisés en restituent la complexité et la richesse.

Présentation des Actes du colloque

Anne de Mathan - De l'intérêt scientifique d'une biographie pluridisciplinaire de Jacques Cambry.

– Un homme des Lumières dans la République des Lettres

Jean Balcou - Cambry : des Lumières vers la lumière ;

Jacques Gury - Cambry et la retraite rustique ;

Sharif Gemie - Walter Scott et Jacques Cambry : deux écrivains régionaux.

– Aux origines de l'ethnologie de la France

Nicole Belmont - L'Académie celtique : un essai non transformé ;

Daniel Giraudon - La cendre et le balai. Commentaires sur quelques croyances relatives à la mort dans le Voyage dans le Finistère de Cambry ;

Fañch Postic - Écrire “l'histoire de l'imagination” : Cambry face au paysan breton ;

Jacques Bernet - Jacques Cambry, premier préfet de l'Oise (mars 1800 - avril 1802) et sa Description du département de l'Oise (1803), ouvrage précurseur sur l'ethnologie du département ;

Jean-Jacques Gouriou - Cambry et Quimperlé à l'époque de la Terreur (1793-1795).

– Littérature de voyage, voyage en littérature

Jean-André Le Gall - Vision suisse de la Bretagne chez Cambry ;

Jean-Daniel Candaux - Le journal d'une âme sensible dans la Suisse de Guillaume Tell et de Saint-Preux (1788) ;

Karine Salomé - Le Voyage dans le Finistère de Jacques Cambry : enquête, vérité et sensibilité à la fin du XVIIIe siècle ;

Joëlle Edon-Le Goff - L'héritage de Cambry dans les monographies du Finistère au XIXe siècle.

– Jacques Cambry : sujet et objet d'Histoire

Serge Bianchi - Jacques Cambry, un jacobin face aux populations rurales de l'Ouest ?

Pierrick Pourchasse - Le Voyage dans le Finistère de Jacques Cambry, une source importante pour la connaissance de l'économie bretonne à la fin du XVIIIe siècle ;

Frédéric Bargain - Cambry : aux origines intellectuelles du régonalisme breton ?

Conclusion par Alain Pennec

Édité par la Société d'histoire du pays de Quimperlé

ISBN 978-2-901737-80-3

2008, 235 pages, 16 x 24 cm

À commander auprès de Jean-Jacques Gouriou, au 02 98 96 30 03.

15,00 €

Prochains colloques annoncés

— Jeudi 30 septembre et vendredi 1er octobre 2010, Faculté Victor-Segalen, Brest

Symposium du GIS Histoire maritime. Mise en commun de la recherche nationale en histoire maritime.

— Jeudi 14 octobre et vendredi 15 octobre 2010, Faculté Victor-Segalen, Brest

Colloque Les espaces maritimes de la façade atlantique et des anciens Pays-Bas à l'époque moderne : organisation sociale, modes de développement et contacts extérieurs.

(voir le site) du CRBC


Maryvonne Cadiou


Document PDF 19214_2.pdf Jacques Cambry (1749-1807) un Breton des Lumières au service de la construction nationale. Colloque à Quimperlé 2007.. Source : CRBC/Société d'Histoire du Pays de Quimperlé
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1606 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 4 commentaires
Jakez LE FOL Le Mardi 31 août 2010 23:27
"embrasse la cause de la Révolution....
entre sous la Terreur au comité de surveillance de Quimperlé"
Breton? des Lumieres??? ou Collabo?
(0) 

Gilbert Josse Le Mardi 31 août 2010 23:27
@ Jakez.
Bonjour,
Il est toujours facile et donc non réfléchi de juger de l'histoire avec la vision d'aujourd'hui. La révolution s'était mettre à bas une monarchie et, surtout un système féodal dévoyé, qui laissaient le peuple dans une misère noire. La terreur c'était ne pas vouloir y retourner. Bien sur il y eu des dérives, comme en 1945 lors de l'épuration. Tant il est vrai que "l'Homme", même breton, exorcise ses peurs en supprimant ce qu'il croit être les causes de ses malheurs : l'étranger, le loup, la sorcière, le noble ...
Et, nous le voyons aujourd'hui, cette révolution fut celle d'une bourgeoisie avide de liberté et d'un pouvoir qui lui échappait. Mais, au moment des faits, c'étaient d'autres espoirs qui animaient ces gens.
(0) 

Jakez LE FOL Le Mardi 31 août 2010 23:27
Cher Gilbert, pardonnez-moi d'avoir eu l'occasion de réfléchir et d'étudier l'histoire. Je ne partage pas votre vue sur la "révolution française".

(0) 

Gilbert Josse Le Mardi 31 août 2010 23:27
Je suis certain que notre analyse de ces évènements est proche. Nous divergeons, probablement, sur la nature des motivations des acteurs et, donc, la "condamnation" que le mot "collabo" implique. Espérant pouvoir un jour développer de vive voix. Kenavo.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons