Interdiction des marchés : une mesure incohérente selon Marc Le Fur et Michel Vaspart

-- --

Communiqué de presse de Blog de Marc Le Fur
Porte-parole:

Publié le 28/03/20 7:21 -- mis à jour le 28/03/20 11:47

Lundi soir, le Premier ministre Edouard Philippe a pris la décision d’interdire la tenue des marchés sauf dérogation préfectorale demandée par les maires. Une mesure incohérente selon Marc Le Fur et Michel Vaspart : “des comportements inappropriés ont été relevés sur certains marchés, particulièrement en région parisienne. Le Gouvernement a donc fait le choix d’interdire les marchés à l’échelle nationale. Cette décision porte préjudice à nos producteurs locaux,” déplorent le député et le sénateur des Côtes-d’Armor.

“Pourtant, rien ne prouve que les risques sanitaires sont plus importants sur un marché que dans une grande surface. Nos producteurs en concertation avec les élus locaux ont d’ailleurs pris des mesures importantes afin de respecter les distances de sécurité et éviter les phénomènes de masse,” précisent les parlementaires costarmoricains. 

Cette décision surprend d’autant plus Marc Le Fur et Michel Vaspart que les marchés ne sont actuellement pas saturés : “seuls les produits de première nécessité sont vendus sur nos marchés. Le nombre d’exposants a donc considérablement diminué, ce qui a permis de s’adapter à la situation sanitaire en réorganisant la disposition des étales”. 

Au delà du principe d’interdiction, les deux élus bretons s’interrogent sur la possibilité de dérogation offerte aux maires : “Ce qui, à première vue, peut être considéré comme une liberté locale est en réalité tout autre. En offrant une certaine liberté aux élus, le Gouvernement se décharge en réalité de sa responsabilité,” concluent Michel Vaspart et Marc Le Fur. 

Cet article Interdiction des marchés : une mesure incohérente selon Marc Le Fur et Michel Vaspart est apparu en premier sur le site de Marc Le Fur

Voir aussi :
mailbox imprimer