Il reste 15 jours pour envoyer votre haiku
Communiqué de presse de Taol Kurun

Publié le 15/12/13 11:13 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La récolte 2014 promet d'être fructueuse, grâce aux enfants qui ont participé en masse : dix classes de quatre communes ont composé 132 haiku, des Québécois, des Roumains aussi, montrant la grande vitalité du haiku à travers le monde.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Pour les adultes bretons, il faudrait un peu de bonne volonté ... Qui a dit que la Bretagne était une terre de poètes ? Allez, trois vers, 5/7/5 pieds, une allusion saisonnière, et le thème, japonais par excellence, et breton aussi, vue la quantité qui en tombe chaque année ; la pluie.

Un site pour les lire tous : (voir le site)

et un petit choix, en attendant celui du jury, le 11 janvier à Quimper, composé de Bernez Tangi, Alan Kervern et Malo Bouessel du Bourg :

Enfants

Château de sable

petit bain sous la pluie

plage du Pouldu.

La douce pluie froide

sur les halles de Quimperlé

ruisselle tranquillement.

Toute seule chez moi

forte pluie, mes chiens aboient

et ma tablette de Crunch craque.

Adultes

Sortis de la gare

leur baiser humide

de pluie.

Il pleut au jardin

le vert et le bleu se confondent

les limaces en bavent.

Crachin sur la lande

dans la barbe du vieux peintre

un peu de ciel bleu.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.