Gwenn-ha-du déployé pour Nantes
Communiqué de presse de Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme

Publié le 27/10/14 19:30 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La nouvelle carte des régions doit être votée dans les prochaines semaines par le Parlement. Aussi faut-il montrer à nos élus bretons félons notre détermination pour la Réunification des 5 départements bretons.

Que chacun d'entre nous installe un Gwenn-ha-Du bien en évidence, dans son jardin, à son balcon, à sa fenêtre, flottant au vent ou derrière les vitres, ce Gwenn-ha-Du rappellera que les Bretons veulent enfin être entendus.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Rappelons toutefois le vote du 23 juillet dernier de la carte territoriale dessinée à la va-vite sur un coin de table un certain soir de juin par le président dit “de la république” et son premier ministre. Dit “de la république” car cette démarche outrancièrement dictatoriale, relève plutôt d'une décision de ”soviet” ! Sans l'avis du citoyen, où se loge la démocratie républicaine? En effet, les traités internationaux signés par la France, reconnaissent le devoir de respect du territoire des peuples !

Puis une poignée de “godillots” “présents” le 23 juillet, élus assortis à ce pouvoir qui n'a plus rien d'universel, a examiné nuitamment et voté… ce qui n'était pas tout à fait dans la ligne du parti !

En effet et pour rappel :

Ce mercredi 23 juillet, les députés ont adopté, le premier volet de la réforme territoriale et la nouvelle carte de France qui réduit le nombre des régions. Le résultat est révélateur de la mauvaise conscience de l'Assemblée nationale sur cette réforme controversée.

Sur 577 députés que compte l'Assemblée nationale :

261 ont voté pour,

205 ont voté contre.

85 se sont abstenus.

205 + 85 = 290 n'ont pas voté pour.

Vue sous cet angle, cette carte n'a pas recueilli la majorité et compte des abstentions socialistes.

Depuis lors à Nantes, 40 000 Bretons ont dit combien ils refusent ce sur quoi ils n'ont jamais été interrogés : or, Nantes est en Bretagne, un point c'est tout.

Il y aura donc prochainement – car notre refus n'est pas le seul de l'hexagone ! - un autre examen de réforme territoriale à l'assemblée et au sénat.

Aussi pour montrer notre volonté à recouvrer notre territoire, entier, installons un Gwenn-ha-Du au vent, ou à l'intérieur de la maison, derrière les vitres.

Gwenn-ha-du déployé, les Bretons veulent la réunification.


mailbox
imprimer
Errormessage: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'Homme'' at line 2