France étatique : une communauté bretonne interloquée

-- Politique --

Chronique de alan coraud
Porte-parole: Alan-Erwan CORAUD

Publié le 28/03/20 11:48 -- mis à jour le 28/03/20 16:04

Le coronavirus aura au moins l’intérêt de révéler à quel point la France étatique est en perdition financière et morale.

Le confinement nous est imposé et cela n’a rien d’exceptionnel si on regarde la politique de confinement dans le monde.

Rester chez soi le plus possible, ne pas aller sur la plage qui est juste à côté, ne pas exposer le personnel soignant en prenant des risques inutiles sont des mesures acceptables et nécessaires.

Dans beaucoup de pays cette politique est accompagnée d’une fermeture des villes. Les grandes migrations hors des grandes villes pour aller en zone rurale ou en zone côtière sont formellement prohibées afin de ne pas répandre le virus partout.

Voilà qui est logique. Sauf que nous Bretons, nous voyons débarquer des dizaines de milliers de Parisiens dans nos villes côtières principalement. Si cela nous fait prendre conscience à quel point la propriété de notre littoral nous échappe, à quel point des villes et villages du littoral sont devenus à 70% pour certains composés de résidences secondaires, on s’aperçoit avec cette affaire de virus que nous n’avons aucune maîtrise des affaires de notre pays, que l’État central décide pour nous et peut ainsi décider de laisser une migration porteuse du virus envahir notre pays.

Ce phénomène va bien au-delà du rapprochement familial. Depuis, nous assistons à des vols d’hélicoptères pour aller, à grands fais, chercher des malades sur Belle Ile par exemple.

Le slogan Bretagne = colonie n’a jamais été autant d’actualité

Et que l’on ne nous sermonne pas avec des discours culpabilisants de manque de solidarité.

Nous ne sommes pas dans un cas de figure d’hospitalité en faveur de populations immigrées chassées de chez elles par la guerre et la famine. Là, la communauté bretonne a toujours fait preuve d’humanisme et d’ailleurs l’on ne compte plus les associations bretonnes d’aide aux populations du Sud de la planète. Rien que pour le Burkina Faso, les associations sont pléthore et cette solidarité, cette ouverture sur le monde que l’on a toujours considéré comme naturelle, le monde étant notre village, fait que je suis heureux d’être Breton et d’appartenir à cette communauté.

Là, dans ce cas de figure, nous sommes face à une population souvent aisée qui a choisi la Bretagne comme zone de loisirs. On est dans une situation de colonisation de peuplement. Le statut de résident est donc vraiment d’actualité comme en Corse.

Nos jeunes chassés du littoral par des prix d’achat ou de loyer inaccessibles n’ont que peu de soutien de maires qui auraient pourtant de nombreuses possibilités afin de créer du logement à loyers modérés et des accessions à la propriété en adéquation avec les possibilités financières des jeunes couples… et des moins jeunes.

Une grande politique de réappropriation de l’immobilier serait à mettre en œuvre mais pour cela il nous faudrait un vrai pouvoir breton.

La faillite d’un État

Une commission médicale allemande est allée faire la visite d’hôpitaux alsaciens. Rien de plus normal puisque l’Allemagne a lancé une grande campagne de prise en charge de malades alsaciens et lorrains.

Leur rapport est accablant. Les malades de plus de 80 ans sont abandonnés à leur sort sans assistance respiratoire, une sélection est faite. L’Alsace et la Lorraine vont maintenant savoir ce que c’est de ne plus être membres de la fédération allemande.

L’Allemagne au secours de l’Alsace et de la Lorraine

L’Allemagne puise dans ses 1 500 milliards de réserves financières à hauteur de 856 milliards afin de venir au secours de la société civile incluant les entreprises comme les simples citoyens. Dans le même temps la France promet 300 milliards d’aide à sa population et à ses entreprises.

La différence étant que la France va devoir une nouvelle fois emprunter via son agence France Trésors. Qui va lui prêter alors que l’économie mondiale est en crise ?

Le président Macron souhaitait l’émission européenne de bons du trésor afin de financer tout cela. Refus de l’Allemagne et des Pays-Bas. Eux, ils ont une gestion saine de leurs finances, ils ne fonctionnent pas avec un système étatique tellement obsolète et corrompu que les milliards fuient de partout. Aussi, ils n’ont aucune envie d’être les dindons de la farce et c’est une fin de non-recevoir qu’a subi le président français, celui-ci se prenant une fois de plus un retentissant camouflet.

Quel fonds souverain va prêter à la France ? L’ami fidèle qu’est l’Arabie Saoudite ? Ce ne sera pas la première fois et l’Arabie Saoudite, ce pays à l’obscurantisme religieux bien connu, semant les morts de chiites et d’opposants partout sur son territoire, pourra ainsi raffermir son emprise sur la France.

Une crise sanitaire salutaire pour les Bretons ?

La gestion incohérente et anarchique de cette crise sanitaire, des passe-droits pour des privilégiés, des règles très différentes appliquées aux populations en fonction de leurs origines géographiques, tantôt autoritaires, tantôt laxistes, tout cela nous révèle l’état déliquescent de la France étatique.

Nous, Bretons, devons prendre en main notre destin. Telle est la leçon à tirer de cette crise sanitaire.

Cet article a fait l'objet de 1342 lectures.
mailbox imprimer
Ancien maire de la Remaudière en Pays du Vignoble Nantais Cofondateur de l'Office de Tourisme du Pays du Vignoble de Nantes Dirigeant-Gérant de société Animateur du réseau labellisé Vignerons-Artisans de Bretagne Auteur du livre "Sauvons le muscadet d'une mort programmée"

Vos commentaires :

jakez Lheritier
Samedi 28 mars 2020

Alan:Belle description de la situation en Bretagne.

Rappelons que les émigrants parisiens venus sur la Baule (20 000 parait il)sont les premiers à critiquer l'accueil des familles fuyant les guerres et famines des pays colonisés par la France,l'Angleterre ,Belgique etc..

Enfin ces émigrés parisiens, il faudrait les renvoyer chez eux,ou au minimum réquisitionner leurs logements des beaux quartiers pour y loger les familles des cités surpeuplées.

La loi de réquisition de 1948 que dit elle la dessus?

Signalons que le patron de patrons français s'est réfugié avec sa famille au Croisic mais qu'il se déplace régulièrement sur Paris.

Signalons que j'ai 6 membres de ma famille (enfants, petits enfants, aux urgences,en Epadh,) travaillant avec des masques périmés,qui ne sont toujours pas dépistés systématiquement comme en Allemagne,à Marseille,Singapour,Corée du Sud....

RESISTANCE:

Que le corps médical breton réquisitionne un scanner par équipement pour examiner chacun des personnels soignants montant au front.

Qu'aucune ,aucun breton n'aillent au devant des personnes à soigner,sans les équipements de base.

Et refusons que les assurances françaises et banques viennent augmenter leurs tarifs pour 2021.

Elles ont été sauvées en 2008 sans contreparties aujourd'hui......

Créons une association bretonne de bloquage des futures augmentations.

Existe t'il une organisation spécifique bretonne qui pourrait lancer la fabrication et la collecte de matériels,la collecte de fonds dédiés aux familles qui vont êtes dans les grandes difficultés?

kris braz
Samedi 28 mars 2020

Et où sont les "généreux" donateurs pour ND de Paris ? Et quid du rétablissement de l'ISF ? Et de l'interdiction immédiate de l'attribution de dividendes ? de la réquisition d'entreprises pour la fabricationde masques/appareils respiratoires ? D'une brigade de répression des installations sauvages en Bretagne (et ailleurs) de Parigots fortunés ?

Faillite totale du système capitaliste et du centralisme dirigé par des incapables.

Jacques
Dimanche 29 mars 2020

"faillite totale du système capitaliste..."

Si on pouvait arrêter avec la diffusion de la propagande d'extrême gauche, cela ferait du bien...

Le capitalisme à toujours existé... le droit à posséder!

Le problème est très simple en vérité :

La concentration des pouvoirs dans les mains d'une oligarchie qui pense que seule une élite éclairée peut décemment décider pour le peuple inculte... Associé à une population qui oui devient inculte car, elle fini par considéré comme ''pas extrêmiste'' son absence de droit à la décision)

L'attitude du gouvernement français dans la crise du Corona Virus en est l’illustration totale.

Et l'extrême gauche et la gauche ont été, et de loin, des moteurs actifs du processus...: Idiots utiles de l'élite financière apatride/internationale...

(les plus grandes fortunes politiques hexagonales et internationales sont quasiment toutes à gauche, quasiment toutes progressistes.... Posons nous la question du pourquoi....!).

C'est vrai que le système jacobin est en faillite... mais il n'a pu exister en Bretagne que parce que les Bretons ont abandonné leur droit souverain à la démocratie (au pouvoir du peuple)!

LE VRAI SUJET EST : l'état d'esprit des Bretons!

Or actuellement, les Bretons rejettent la démocratie!

(Pour eux, la démocratie c'est un système ou des extérieurs à la Bretagne décident pour nous... c'est pathologique au sens ou une personne dans un état normal ne peut pas considérer sa mise sous tutelle comme un principe normal/logique... et ce n'est pas un secret que malgré certains succès, la société bretonne n'est pas très bien portante...)

Si on veut avancer....

Il faut redonner l'envie au peuple de reprendre le pouvoir!

(c'est à dire lui redonner le goût d'aimer la Démocratie réelle)

Et là on a besoin de tous, c'est à dire de l'ensemble des citoyens bretons!

Et forcément, cela va passer par l’abandon des idées progressistes dont le principe premier est axé autour d'une minorité autocratique de ''nouveau curés'' qui s'estiment en droit d'imposer à la majorité les frontières du bien et du mal!

PS :

Actuellement, rétablir notre souveraineté cela passe par adopter le port généralisé des masques!

Soit l'inverse à 100% de ce que les jacobins ont préconisé jusqu'à présent!

Reun Allain
Dimanche 29 mars 2020

Il y a le temps de l’urgence pour les vrais héros qui sont au front dans les hôpitaux et partout où il faut maintenir les activités vitales de la population comme dans la production de vivres, leur transport et leur distribution. Le système Etat centralisé cache ses insuffisances en occupant le terrain médiatique par des mensonges. Ayant laissé pendant 10 ans les stocks de masques se vider, il a menti en déclarant qu’ils n’étaient pas utiles et pour cause ils n’y en avait plus. Il a menti en déclarant que les tests n’étaient pas utiles et pour cause, il manquait les produits pour les réaliser. Les menteurs institutionnels d’Etat ne se sont risqués à déclarer que les lits et les respirateurs n’étaient pas nécessaires, cela eut été un peu trop gros sur ce coup là mais il ont inventé la comédie de l’hôpital militaire de campagne. Plusieurs semaines entre décision et mise en service effective et pour quelle utilité des tentes de brousse alors qu’il suffisait de réquisitionner des gymnases comme l’ont fait les voisins allemands ? Ce serait comique comme le film «mais où est donc passée la septième compagnie » si ce n’était pas dramatique mais on a continué dans la mise en scène des délocalisation des malades en PdL à grand renforts de caméras. Non pas que le désengorgement des hôpitaux alsaciens n’était pas indispensable mais la mise en scène sur fond de TGV se voulait être le cache sexe des insuffisances et de l’inutilité de la création de cette région « Grand-Est » capable de « digérer » l’Alsace quand tout va bien mais incapable d’absorber en son sein le trop plein des hôpitaux alsaciens . A quoi sert donc cette chose créée par la technocratie jacobine quand on voit qu’il faut appeler à la solidarité des voisins suisses et allemands du Bade-Wurtemberg. Une honte pour ces donneurs de leçons mais il y en a encore dans lèche-bottes comme Christophe Barbier, Alain Duhamel et toute la clique des médas parisiens pour raconter que le système de santé français est le meilleur du monde. Il y en a de pires mais ça ne suffit pour s'en glorifier !

kris braz
Dimanche 29 mars 2020

Faillite totale du système capitaliste, ou financier, appelons-le comme on voudra, "Jacques", qui saigne les services publics, en particulier le système de santé, et qui est incapable de faire face au moindre problème ; système capitaliste, oui, qui expédie la production des biens de première nécessité en Chine ou ailleurs, biens médicaux entre autres. Faut appeler un chat un chat, mon petit Jacky, et faut bien prendre garde à l'emploi de phrases comme ""l'élite financière apatride/internationale... ", ça rappelle de fâcheux souvenirs. Et ça vous place tout de suite sur un certain échiquier politique. Le systèmecentraliste français est bien entendu aussi haïssable et inefficace, comme le rappelle justement Reun Allain. Mais ce n'est pas tout.

Alan-Erwan Coraud
Lundi 30 mars 2020

Je lis les commentaires suite à ma chronique et une nouvelle fois je constate que pour certains les positionnements idéologiques passent avant la Bretagne et les Bretons. J'invite Kris Braz à lire Marx, Engels et les autres théoriciens du marxisme. La question Luttes de libération nationale et luttes des classes a largement été traitée. Mais pour vous la Bretagne et les Bretons ne subissent qu'un problème de centralisme ?! Cela rend difficile nos échanges ! Relisez mon texte SVP. Je n'aborde pas le problème du centralisme qui est une plaie pour les régions françaises. J'aborde le problème français en Bretagne. Une lecture utile: "De la domination à la reconnaissance Antilles, Afrique et Bretagne". La thématique Colonies extérieures, colonies intérieures y est largement débattue. Sous la direction de Ronan Le Coadic Presses Universitaires de Rennes 2013. Livre qui, à mon humble avis, n'a pas été assez diffusé ou en tout cas dont on n'a pas assez parlé.

Muzellec Alain
Lundi 30 mars 2020

Une fois de plus on voit que la myopie centraliste a payé.

La crainte de la promiscuité du marché aux puces de la porte de Montreuil conduit à interdire celui de Roudouallec.

La faune qui fréquente les bords de Seine fait interdire l'accès aux grèves de Goulven, et celle du bois de Boulogne fait défendre de se promener à Botmeur.

La presse regrette que les éleveurs du Cantal se retrouvent seuls devant les exigences du confinement sans esprits éclairés prêts à leur expliquer comment s'y prendre.

Je préconise donc de se faire des voilettes imprimées en Gwenn ha Du, pour se faire voir tout en respectant les gestes- barrière.

.

kris braz
Lundi 30 mars 2020

Suggestion M. Coraud : une recension de l'ouvrage mentionné sur ABP. Je ne demande qu'à apprendre. Faut quand même pas attendre une large diffusion d'un ouvrage universitaire.

Quant à l'Allemagne vertueuse dont vous parlez, il se trouve que si elle est indéniablement mieux organisée pour faire face, elle dispose surtout d'un gros stock de cash.

Tout aussi indéniable est le fait que la délocalisation de productions vitales par le système capitaliste/financier (eh ouais) est une catastrophe. Aucun "positionnement idéologique" là-dedans, seulement des faits. De même que l'acquisition de biens immobiliers - par les riches - en Bretagne, ce que vous dénoncez à juste titre, tout comme l'inaction de nos politiques. "Il nous faudrait un vrai pouvoir breton" dites-vous : wishful thinking ?

A galon vat
Lundi 30 mars 2020

On a tous rêvé de la"reconnaissance", et moi aussi. Il n'y aura jamais de reconnaissance, il faudra ARRACHER un GOUVERNEMENT REGIONAL à des gens qui ne veulent rien donner ! Les premières nations du Canada (autochtones) en sont revenus de la reconnaissance . Ceux qui n'ont pas peur du charabia universitaire canadien peuvent lire "Peau rouge, masques blancs" de Glen Sean Coulthard (de la nation Déné) - Editions LUX/ Humanités. En sous titre : "Contre la politique coloniale de la reconnaissance". Il nous faudra arracher un gouvernement régional, soit par la lutte politique , soit par des grèves de la faim (mieux encore, par les 2)en ciblant les acquis progressifs. Nous avons acquis de bonnes bases pour développer un enseignement bilingue généralisé. Il faut maintenant viser : le développement de cet enseignement; le retour progressif de la Loire Atlantique; le maîtrise progressive de notre économie. Se fixer un but : arracher un GOUVERNEMENT REGIONAL, ne peut-il pas rassembler tous les partis politiques bretons et mettre fin aux chamailleries ?

Jacques
Lundi 30 mars 2020

(voir le site)

(Reportage France 3 sur l'usine bretonne de production de masque FFP2, fermé il y a 2 ans)

Cet exemple prend tout son poids aujourd'hui...

Exemple inverse : Slovaquie...

Photo de l'investiture de la nouvelle présidente Slovaque :

(voir le site)

.

Le Président est une ''Présidente''..

Pour la photo d'investiture TOUT LE GOUVERNEMENT PORTE UN MASQUE!

(Pour mémoire, la porte parole du gvt français se vantait de ne pas savoir mettre un masque)

Faut savoir que la Slovaquie, pays européen de la taille similaire à la Bretagne, l' ENSEMBLE de la population PORTE DES MASQUES (pas de pénurie chez eux)...!

Bien sûr, la Slovaquie est aussi un ''pays du mal'' (selon la vision des bienpensants) : elle a un gouvernement d'union de droite anti-corruption, elle a envoyé ses policiers pour soutenir les Grecs, elle refuse l’immigration non souhaité... et pire que tout c'est un pays qui n'a jamais été colonialiste et du fait qui ne considère pas son système de gouvernance comme universel... cerise sur le gâteau, les indépendantistes ont largement collaboré durant la guerre obtenant du fait la première indépendance de leur histoire (ce sont eux aussi qui ont ouverts la comptabilité sur cette période de leur compagnie ferroviaire 20 ans avant la glorieuse SNCF qui soit disant résistait)... et pire que tout... leur Président est une femmes, le gvt et la population portes des masques comme les Coréens et la majorité des Asiatiques, soit l'inverse de ce que les ''experts'' de Paris nous présente comme la démarche à suivre...

Pas mieux pour la Corée si on se renseigne un peu... (là-bas, ils mettent en prison les Présidents corrompus...)

2 visions du monde, 2 visions du droit du peuple, 2 visions de l'Europe!

Question : Où sont ces fameux Bretons auto-déclarés ''Ouvert sur le monde''?

Alors détournons notre regard de ces Slovaques mal pensants, ne pensons pas aux Coréens et Singapouriens (pauvres non-européens ayant le malheur de vivre hors de notre paradis civilisationnel universel), et continuons à attendre les messages des divinités parisiennes qui décident pour nous les Bretons!

Tout à fait exact : le problème n'est pas le centralisme français, mais bel et bien l'état d'esprit de la population bretonne!

Jacques
Lundi 30 mars 2020

J'en remet une dernière couche :

"Il nous faudrait un vrai pouvoir breton dites-vous : wishful thinking ?"

Bretagne :

11 siècles d'indépendance (5-16ème siècle)

13 siècles d'institutions propres/souveraineté du peuple (5-18ème siècle)

(Et encore, j'évite de parler des Bretons avant la naissance de la Bretagne continentale... il y aurait tant à dire...)

Slovaquie :

Naissance vers le 7/8 ème siècle.

TOUJOURS sous domination d'un autre pays : Pologne, Tchéquie, Autriche, Hongrie...

1ère indépendance (4 ans durant la 2ème GM)

Indépendance définitive : 1993 (27 ans)

Pensée d'un Breton sur une gouvernance bretonne en Bretagne : "wishful thinking..."

Mieux vaut parler des choses sérieuses : ''capitalisme c'est pas bien'', ''les Allemands ont du cash'', etc...

Bizarre, la Présidente Slovaque et les Slovaques qui portent massivement masques et gants n'ont PAS les mêmes priorités de pensées que les Bretons ''Open wide world''...

Si les Slovaques ont réussi à croire en la réalité de leur indépendance, à élire UNE PRESIDENTE et non pas à imposer le ''.ES'' inclusif et aujourd'hui en la nécessité absolue de PORTER MASQUES et GANTS en pleine crise de Corona Virus....

Oui c'est factuel : le problème est bien dans la tête des Bretons d'aujourd'hui et nulle part ailleurs...!

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.