Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
FISCALITE DEPARTEMENTALE ET REGIONALE : MAUVAIS COUP POUR LES FAMILLES ET ENTREPRISES BRETONNES

Les Présidents des groupes d'opposition UMP, UDF, Divers Droite des départements bretons Loire-Atlantique comprise et du Conseil Régional de Bretagne se sont réunis lundi à Quimper. Unanimement ils ont condamné la hausse exorbitante des impôts locaux votée dans les départements socialistes et à la Région.

Dominique De Legge pour UMP Region Bretagne le 22/02/06 11:01

Les Présidents des groupes d'opposition UMP, UDF, Divers Droite des départements bretons Loire-Atlantique comprise et du Conseil Régional de Bretagne se sont réunis lundi à Quimper. Unanimement ils ont condamné la hausse exorbitante des impôts locaux votée dans les départements socialistes et à la Région.

"Une nouvelle fois les socialistes mettent cette hausse des impôts sur le compte de la décentralisation. Mais les compétences récemment transférées aux départements représentent moins de 1% de leur budget", constate Jacques Le Guen, conseiller général et député UMP du Finistère. "La hausse des impôts est bien à rechercher ailleurs", poursuit-il. Et de citer, "la croissance exponentielle des frais de personnel, les dépenses de communication….". Même constat dans les Côtes d'Armor et en Ille-et-Vilaine. "Avec 19% de hausse des impôts nous allons avoir le triste privilège d'être en tête du palmarès français", s'inquiète Philippe Rouault, conseiller général et député UMP d'Ille-et-Vilaine.

30% de plus pour les entreprises bretonnes

Du côté de la Région, les élus UMP ne sont pas plus indulgents vis-à-vis de la majorité socialiste."En deux ans de mandat Jean-Yves Le Drian a augmenté les impôts locaux de 24,7%, ce qui place la Bretagne en huitième place nationale sur la progression des impôts régionaux ces deux dernières années" révèle Dominique de Legge, président du groupe UMP à la région. "Plus grave encore, s'insurge le conseiller régional, en deux ans les entreprises bretonnes auront vu leur taxe professionnelle s'accroître de 30%. Comment peut-on pétitionner contre les délocalisations industrielles et dans le même temps alourdir ainsi les charges des entreprises".

"Ces hausses d'impôts sont une mauvaise nouvelle pour le pouvoir d'achat des familles bretonnes, pour l'attractivité de nos territoires, pour l'emploi. Alors que les finances de nos collectivités devraient être orientées pour réussir la mise de Brest et Quimper à trois heures de Paris en TGV, nous assistons à des gabegies tous azimuts. La droite bretonne est désormais organisée et nous comptons bien donner de la voix", conclut Jacques Le Guen.

Contact presse : François Danchaud – 02 23 21 36 80 – contact.elus [at] ump-crb.org

Olivier Lemoine – 02 98 85-66-96- olivier.lemoine [at] cg29.fr

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1779 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 5 ?