Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Article -
Extrême droite : Breizh info privé d’une partie de ses revenus par Google

Google Ads a privé le site d’extrême droite Breizh info d’une partie de ses revenus en supprimant les publicités programmatiques, suite à une intervention du mouvement Sleeping giants. Dans un article paru fin novembre,..

pour Penn Bazh le 18/12/22 17:09

Google Ads a privé le site d’extrême droite Breizh info d’une partie de ses revenus en supprimant les publicités programmatiques, suite à une intervention du mouvement Sleeping giants.

Dans un article paru fin novembre, le site d’extrême droite Breizh info annonce avoir été retiré du programme Google Adsense qui lui permettait d’avoir des publicités programmatiques. Breizh Info reconnaît une perte de 12.000 euros annuelle en raison de cette décision.

La décision de Google aurait été motivée par une intervention de Sleeping giants, les « géants endormis ». Il s’agit d’un collectif agissant contre les « discours de haine », apparu en 2016, après la victoire de Donald Trump. Les Sleeping giants se sont d’abord attaqués aux revenus publicitaires des sites de la « alt right » américaine, avant d’étendre leur action aux médias d’extrême droite en Europe et dans le monde entier. En 2017, le site de Boris Le Lay, Breiz Atao, avait ainsi perdu ses revenus de Google Ads suite à une action des Sleeping giants.

En effet, avec le numérique, les marques et les entreprises ne savent pas toujours sur quels sites sont placées leurs publicités. Sleeping giant avertit donc les régies publicitaires ou les services de placement de publicité, comme Google Ads, sur la nature de certains sites afin que ces derniers soient déréférencés. Selon nos sources, plusieurs dirigeants d’entreprises bretonnes avaient été ainsi avertis que leurs publicités passaient sur des sites d’extrême droite, comme Breizh Info.

Depuis quelques mois, les militants de Sleeping giants ont donc lancé une campagne, principalement via Twitter, contre Breizh Info. En septembre, par exemple, Jaguar a retiré ses publicités.

De quoi très fortement irriter la rédaction de Breizh Info qui se présente comme un « média alternatif » et qui estime que « les Sleepings Giants sont des terroristes (qui devraient être traités comme des terroristes) planqués » et traite aussi Google de « multinationale de planqués »

En 2017, Breizh info avait eu maille à partir avec le site parodique, le Ouest-France, à propos du caractère d’intérêt général de son association de soutien…

Créé en 2013, le site Breizh Info a repris, sans autorisation, le titre d’un hebdomadaire du mouvement breton des années 1990, lancé par les militants Charlie Grall et Martial Ménard. Charlie Grall avait dénoncé la chose dans un ouvrage toujours disponible en librairie, Breizh Info et l’imposture de l’extrême droite.

L’article Extrême droite : Breizh info privé d’une partie de ses revenus par Google est apparu en premier sur Penn Bazh.Ce communiqué est paru sur Penn Bazh

1  0  
Vos 9 commentaires
Ifig GAUTRON Le Dimanche 18 décembre 2022 19:43
Je trouve que mettre la lettre de JAGUAR FRANCE aux Sleeping GIANTS est un bel exemple de la confusion mentale dans laquelle est plongée la Gauche .Se référer à une marque d’automobiles de luxe c'est montrer encore une fois que la défense des opprimés n'est plus la priorité des socialistes en peau de lapin .Ce n’est qu’une marche supplémentaire donnée Madame LE PEN vers le siège présidentiel ..BREIZH INFO n’est pas Boris Le Lay et tout mélanger c’est faire la soupe pour le Facho du Soleil Levant !
(5) 

Rafig Le Lundi 19 décembre 2022 13:34
Depuis plusieurs semaines j'ai découvert Breizh Info.
Effectivement, il y a des articles en "libre expression de ses auteurs" avec des articles biens orientés pro-Poutine, Anti-écolo ... avec quelques articles intéressants sur la Bretagne.
Dommage de mélanger l'information nécessaire sur la Bretagne et les infos bidons = opinions personnels
Donc est-ce que ceci se regroupe sous "Extrême droite" ?
Ou plutôt un média qui laisse "n'importe qui" écrire son article, sans modérateur ni vérification.
(0) 

Frank Le Lundi 19 décembre 2022 13:42
On laisse les représentants de la "woke culture" s'exprimer à tout va. Mais quand des journalistes ont le courage d'afficher des avis différents- souvent dans des articles de qualité- on les écrase. C'est la liberté d'expression....
(2) 
De Rafig 2 à FrankLe Mardi 20 décembre 2022 12:58
Donner son avis n'est pas du journalisme. Un journaliste travaille ses dossiers et en retire la vérité pour la diffuser aux lecteurs. Tordre le cou à la vérité pour qu'elle rentre dans la case qui nous plaît est tout sauf de l'information sérieuse.
(0)
De Rafig 3 à FrankLe Mardi 20 décembre 2022 13:01
Un site d'information n'a pas à laisser des gens d'extrême droite ou gauche écrire ce qu'ils veulent. Un site journalistique doit informer avec des infos étayés par des témoins et des faits recoupés.
(0)

jack Leguen Le Lundi 19 décembre 2022 14:20
Frank juste une ou deux questions... quel parti est le plus opposé à l'indépendance de la Catalogne en Espagne ? De quelle tendance était Franco qui a fait garroter tant de nationalistes basques et qui avait interdit l'usage de la langue catalane ? En Allemagne en 1933 qui a aboli le fédéralisme allemand ? En France aujourd'hui, Marine Le Pen n'est t-elle pas pour l'abolition des régions qu'elle appelle "baronies" ? Alors on hésite pas si il faut choisir. Le wokisme défend toutes les minorités et nous sommes, du moins ce qu'il en reste, une minorité nationale.
(1) 

Boned ruz Le Lundi 19 décembre 2022 15:41
@Jack Leguen... Défendre les minorité n'est en aucune façon un combat politique mais réellement un choix civilisationnelle c'est vous dire si les Woke comme les extrêmes qu'ils soient de droite, de gauche ou de réflexion jacobine etc... ont intérêt à faire disparaître ces minorités. Aujourd'hui ils sont confrontés à des prises de conscience et ils tentent d'accélérer l'acculturation au profit de leur idéologies..
L'équation est tellement simple qu'on se refuse à la voire parce que l' ON souhaite croire en une idéologie quelconque... Cela rassure la personne qui ne s'assume pas en tant qu 'Etre Humain.
Ces gens là ont décidé de choisir l'avenir qui n'est sûrement pas celui des minorités. C'est le noeud du problème.
Etre de quelque part, être d'une culture particulière, se reconnaître d'une identité singulière leur est absolument insupportable. Et pourtant la seule référence qui soit est celle de la Nature et cette nature est celle qui nous détermine: la nature et ses lois. En ce qui nous concerne la CONDITION HUMAINE. Les Bretons le savent bien eux qui parle de l'Ankou et fleurissent leurs morts. Seul à mon sens la nature et le rapprochement que l'on doit tenter de faire avec nos racines sont susceptibles de sauver les minorités sans les rendre esclave d'une ideologie quelconque. L'avenir est dans la nature de l'homme et non pas dans le progressisme technologique qui déshumanise de plus en plus , ni non plus dans le confort matériel qui tue la nature qui nous détermine.
(4) 

Jean BOIDRON Le Mardi 20 décembre 2022 11:39
On ne va pas non plus pleurer... Breizh Infos, publication sise à Redon est un site que je qualifierais de très glauque. Pluralisme ? Beaucoup orienté vers des propos xénophobes. J'en ai même fait les frais... Du moins ce n'est pas ma vision d'une société bretonne qui s'enrichit de ses diversités depuis des millénaires. Encore du "Breizh über alles" qui distille un fiel nauséabond...
(1) 

iffig Le Mercredi 21 décembre 2022 09:31
Breizh infos fait un travail formidable. Je consulte tous les jours ABP et ce site et je trouve Breizh infos plus intéressant. Il y a une rubrique quotidienne en breton et quoi qu'on en dise les tribunes libres rencontrent un vrai intérêt - pour ou CONTRE - à lire les commentaires. Par contre ABP est en perte évidente de vitesse depuis que Breizh info existe, c'est indéniable.
(3) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 9 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons