Expulsion des Roms : le Parti Breton dénonce l'agitation de la classe politique française
Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh

Publié le 3/09/10 13:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Depuis cet été, le gouvernement UMP de l’État français a fait le choix d’une politique de destruction des camps de Roms et d’expulsion en grand nombre des populations vers leur pays d’origine au prétexte de problèmes de délinquance et de manque de ressources suffisantes.

Le Parti Breton dénonce cette action basée sur des amalgames hasardeux stigmatisant une population. Celle-ci va à l’encontre des valeurs bretonnes d’accueil, de solidarité et de vivre ensemble. Surtout, elle bafoue les principes constitutifs de l’Union Européenne, notamment autour du droit à la dignité humaine ou du droit au logement. Elle interroge enfin sur les principes des droits des minorités, que seule la France refuse de respecter aujourd’hui en Europe.

Le PB est bien conscient des problèmes posés par l’installation sauvage de groupes immigrés sans aucune ressource, pour eux-mêmes comme pour les habitants locaux. Il dénonce le PS et l’UMP qui ont laissé une telle situation se développer, acceptant pendant des années des camps s’apparentant à de véritables bidonvilles et qui maintenant s’invectivent de façon grossière.

Cependant, les actions d’expulsion menées par le gouvernement français sont inefficaces en raison du droit à la libre circulation au sein de l’Union Européenne, les expulsés étant citoyens européens. Pourtant, en Bretagne, quelques municipalités agissent en tentant des solutions, notamment basées sur l’intégration ou des retours volontaires basés sur des partenariats de long terme, mais leur action ne peut qu’être limitée.

Le Parti Breton est favorable à une Bretagne ouverte et tolérante, qui puisse accueillir et respecter la diversité culturelle. Il est opposé au système français, qui ne donne le choix qu’entre l’assimilation forcée ou l’exclusion, défendu par les trois principaux partis hexagonaux que sont l’UMP, le PS et le FN et qui a fait la preuve de son échec.

Le Parti Breton demande donc dans l’immédiat l’arrêt de la politique d’expulsion à grande échelle des Roms, et une véritable réflexion sur le sujet, en-dehors des calculs politiciens que l’on retrouve aussi bien à droite qu’à gauche. Une solution pérenne ne pourra passer que par l’élaboration d’un plan global d’accompagnement au niveau européen, et notamment le soutien de l’Europe aux nombreuses initiatives locales. La Bretagne doit y participer directement au niveau européen, sans passer par un Etat français discrédité auprès des acteurs nationaux et européens.

Pour le Parti breton, A. Le Gall, membre des Jeunes Bretons

Yves Pelle

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1290 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.