Et vous, voterez-vous la proposition de loi sur les langues régionales à l'Assemblée Nationale le 14 janvier ?

-- Langues de Bretagne --

Communiqué de presse de Ai\'ta ! Bro Dreger
Porte-parole: Tangi Gicquel

Publié le 13/01/16 2:50 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

C’est en substance le message que nous avons adressé à l’ensemble des députés bretons au sujet de la proposition de loi sur les langues régionales déposée par le député Paul Molac. Ce projet de loi sera examiné le jeudi 14 janvier à l'Assemblée Nationale.

(voir le site)

Pour le collectif Ai'ta!, cette «petite» loi de 5 articles, représente un plan B, aussi maigre soit-il.

Il constitue une réponse au rejet par le Sénat, le 28 octobre dernier, du projet de loi de révision constitutionnelle qui aurait permis la ratification par la France de la Charte européenne des langues minoritaires.

Alors que la commission des affaires culturelles et de l'éducation a déjà rejeté 3 des 5 articles le 16 décembre dernier, nous appelons donc l’ensemble des députés bretons à mettre en cohérence leurs discours avec leurs actes et venir à Paris voter le 14 janvier cette proposition de loi dans son intégralité !

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Le collectif Ai'ta ! (allez !) créé en 2005 s'est donné pour objectif de rendre plus visible la langue bretonne au quotidien.
Ai'ta! ne dépend d'aucun parti politique, est non-violent et met en place des actions spectaculaires dans un esprit positif et dynamique.

Vos commentaires :

M.Prigent
Mercredi 13 janvier 2016

Nous espérons un meilleur sort à ce projet de loi à minima auprès de l'assemblée Nationale que celui réservé par le Sénat, gardien intransigeant du jacobinisme, qui se prétend sans rire, "représenter les territoires".

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 2 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.