Entreprises bretonnes visibles sur Internet : la course au .bzh est bientôt lancée et gare aux pièges et aux délais

-- Media et Internet --

Compte rendu
Par Christian Rogel

Publié le 30/04/14 3:06 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les entreprises sont trop négligentes dans la gestion de leurs sites Internet, car elles comprennent rarement que le nom de domaine (leur nom commercial) et l'extension un point+quelques lettres ou un mot sont vitaux pour leur chiffre d'affaire. Le temps est compté, parfois, à la seconde près, quand un site disparaît, parce que son nom a été automatiquement aspiré et mis dans les mains de quelqu'un qui veut en tirer de l'argent.

Si un site est perdu par son propriétaire, comme il est arrivé à TF1, ce mois-ci, c'est de l'argent qui part en fumée et de longues démarches pour le récupérer contre argent.

Il faut donc que les entreprises bretonnes fassent leur audit : pour combien de temps, elle ont la propriété de leur nom? Ont-elles les bonnes extensions? Est-ce qu'elles n'ont pas confié le soin de déposer leur nom sur Internet à une personne qui est partie? Ne devraient-elles pas avoir des noms de domaines en plus pour rabattre le trafic vers leur site ? Leur faut-il une extension .bzh, sachant qu'un concurrent peut le prendre avec leur nom à elle?

Tous ces sujets sont de la compétence de la nouvelle société Pro-Domaines qui vient d'arriver à Quimper avec le parrainage du propriétaire du .bzh, l'association PointBZH. Deux emplois ont déjà été créés. Cette fameuse extension est presque là, moyennant quelques réglages techniques avec les Américains.

IMPORTANT : la course au .bzh démarre en juillet pour exactement 60 jours pour les entreprises qui ont déposé leur marque à l'INPI et il y a peu de guichets en France et un seul en Bretagne (Pro-Domaines). Le coût sera d'environ 250 euros. Pour être prêt, on peut les contacter et ils vous enverront une newsletter quotidienne.

Une période limitée s'ouvrira ensuite pour les organismes para-communaux et pour les associations. Probablement, cet automne. Plus tard, ce sera une ouverture générale, mais au cours de laquelle on découvrira, peut-être des squattages de noms.

Ces informations ont été recueillies auprès de Franck Le Gal, venu faire un exposé le 29 avril, à la cantine numérique de Quimper.

Contact : flegal [at] prodomaines.com

PointBZH est l'association de Quimper qui a obtenu la création de l'extension pour la Bretagne avec une aide financière de la Région Bretagne.

Non seulement, le .bzh aidera les entreprises bretonnes à faire des affaires à l'étranger, mais il créera de l'emploi.

Christian Rogel

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1103 lectures.
mailbox imprimer
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.

Vos commentaires :

Ersnt Han
Mercredi 30 avril 2014

Quel cafouillage...

Et cet esprit TORDU qui veut réserver dette extension D'abord à des entreprises.

remarque, vu le prix le particulier va s'en passer, c'est un club de riche ce .bzh de luxe. Pas trop breton mais plein de mystères et de magouilles et JAMAIS personne pour répondre aux questions simples de la presse.

Qui est derrière cette embrouille ?

A mon avis peu de breton et beaucoup de français...

Tu peux censurer, une copie sera faite ailleurs.

Christian Rogel
Mercredi 30 avril 2014

On voit que tu ne connais personne de ceux qui ont mené le projet depuis 2004, ni, même étudié l'évolution des domaines et des extensions menée par l'ICANN.

Le .bzh sera très populaire en Bretagne, c'est une certitude et, il ne sera pas cher par rapport aux profits qu'en tireront les entreprises bretonnes qui sont les premières concernées et qui font vivre la population.

Même les particuliers pourront se le payer, car, il y aura des périodes de promotions. Quelques dizaines d'euros par an sont à la portée , non pas de tous, mais, de beaucoup.

Gilbert Josse
Mercredi 30 avril 2014

C'est toujours une joie ineffable de lire les commentaires de gens qui ne connaissent rien à un sujet.

Le .bzh est une vraie chance pour la visibilité des entreprises bretonnes, au sens large, et donc pour le rayonnement de la Bretagne.

Je salue le travail mené depuis des années par David Lesvenan.

Gilbert Josse - Entrepreneur Breton

Naon-e-dad
Jeudi 1 mai 2014

Le .bzh est une réalisation remarquable.

Mais d'accord, avec Christian Rogel, les entreprises , petite o grandes sont-elles suffisamment conscientes de la valeur d'un nom de domaine?

S'agissant du non de domaine .bzh, j'espère que les attributions ne seront pas galvaudées, c'est-à-dire que seront servies les entreprises qui promeuvent la qualité et la Bretagne. Est-ce-si sûr?

Emilie Le Bere
Vendredi 2 mai 2014

Le joli business des noms de domaine. Sans nier l'importance du nom de domaine, les prix me semblent à la limite de l'arnaque.

Si vous êtes persuadés qu'un nom de domaine vaut 10, 100, 250 ¤ etc… c'est faux. Une raison économique simple : ça ne coûte rien à produire. Un nom de domaine c'est une ligne dans un serveur DNS.

Depuis 15 ans les noms de domaine en eu.org sont gratuits, il suffit de remplir un formulaire et d'être en accord avec l'association qui le gère.

À une autre époque Marx parlait du fétichisme de la marchandise, aujourd'hui peut on parler de fétichisme du vent.

Avec des prix pariel, Z'avez pensé au .plouk ?

Intéressant de voir que la priorité est donnée aux entreprises. Cela montre bien que certains voient dans l'internet qu'un espace marchand. Les principes de l'internet se sont bel et bien envolés même en Bretagne

Christian Rogel
Vendredi 2 mai 2014

@Emilie Le Berre

Attention de ne pas attribuer aux porteurs bretons du .bzh, ce qui dépende l'ICANN, organisation californienne qui impose tarifs et périuodes de vente.

Réserver la primeur aux entreprises est un vrai progrès, car, l'ancienne règle du premier arrivé, premier servi avait fait la fortune, scandaleuse de petits malins qui avaient retenu les noms de ces entreprises. Il est normal aussi de donner la priorité de renaut.bzh à la firme automobile, plutôt qu'à l"un des nombreux Renault particuliers. Vous préféreriez payer les voitures plus chères?

Gilbert Josse
Samedi 3 mai 2014

@Emile Le Berre. "Un nom de domaine c'est une ligne dans un serveur DNS." La génération spontanée n'existant pas il faut payer le salaire de l'individu qui saisit la donnée, payer l'achat du serveur sur lequel est enregistrée cette même donnée, etc...

N'oubliez pas cette règle simple : "C'est payant vous êtes le client, c'est gratuit vous êtes le produit".

Emilie Le Berre
Samedi 3 mai 2014

Gilbert,

Bien sûre qu'il faut une personne pour entrer les données, ce que je veux souligner c'est les coûts, pour moi rien ne justifie de tels prix. Ce n'est que du marketing basé sur la méconnaissance de l'internet.

Effectivement, les services gratuits de mails et autres réseaux sociaux servent à récolter des données sur nos habitudes voire plus.

nantes
Dimanche 11 mai 2014

les nouvelles extensions ne valent rien seul les .com et les .fr en france surtout les LLL et les premiums qu,ils valent dans les 50000 euros et les .com beaucoup plus

Juliusbodicéa
Mercredi 24 décembre 2014

Une fois (de nouveau..) autonome(breizhou-gallo), le question du "bzh"en terme de domaine sur le net ne se poserait plus je me trompe??? Navré je n ai pas lu tout l'article mais pourquoi y a t-il d'office cette notion de délai??

Christian Rogel
Mercredi 24 décembre 2014

@Juliusbodicea

Le terme délai est, ici, à comprendre dans le sens de période à la fin de laquelle on ne peut plus bénéficier d'une exclusivité.

Depuis le 4 décembre 2014, il n'y a plus d'exclusivité, tous les demandeurs de .bzh sont sur le même rang, sauf pour les marques commerciales et les collectivités publiques qui pourront obtenir que leur nom de domaine soit préservé.

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 6 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.