Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Enquête socio-linguistique : qui parle les langues de Bretagne aujourd’hui ?
Combien de locuteurs parlent breton ou gallo, comment l’apprennent-ils, quelles sont leurs attentes… : découvrez les premiers résultats de l’enquête commanditée par la Région à l’institut TMO Régions pour affiner sa politique en faveur de l’usage des langues de Bretagne.
pour Conseil régional de Bretagne le 4/10/18 18:18

Combien de locuteurs parlent breton ou gallo, comment l’apprennent-ils, quelles sont leurs attentes… : découvrez les premiers résultats de l’enquête commanditée par la Région à l’institut TMO Régions pour affiner sa politique en faveur de l’usage des langues de Bretagne.

Du 7 juin au 3 juillet derniers, plus de 8 000 personnes des cinq départements de la Bretagne historique (Finistère, Morbihan, Côtes d'Armor, Ille-et-Vilaine et Loire-Atlantique), âgées de 15 ans et plus, ont été sondées par téléphone : une enquête d'une telle ampleur et portant à la fois sur le breton et le gallo n’avait encore jamais été réalisée.

Quels sont les taux de locuteurs en Bretagne historique ? Quelle est leur répartition selon les territoires ? Quels sont les modes d’apprentissage des langues de Bretagne en fonction de l’âge ? Ce sont quelques-unes des questions auxquelles répond cette enquête très attendue : elle permet de mesurer le nombre de locuteurs, mais aussi leur niveau, leur usage des langues au quotidien et leurs attentes.

Première collectivité à mettre en place, en décembre 2004, une politique linguistique pour revitaviliser et promouvoir l’usage des langues de Bretagne, la Région Bretagne souhaite aujourd'hui renforcer encore son action pour développer les langues de Bretagne. Elle s'appuiera sur l’enquête sociolinguistique approfondie confiée à l’institut TMO Régions pour définir une nouvelle politique linguistique (voir plus bas).

Les premiers chiffres

Toujours plus de 200 000 locuteurs

Le breton : environ 207 000 locuteurs

Le gallo : 191 000 locuteurs

Les modes d’apprentissage des langues diffèrent

Le breton : l’enquête confirme le rôle essentiel de l’enseignement dans la formation des jeunes :

90% des 15-24 ans et 53% des 25-39 ans ont appris la langue à l’école

ce taux est égal ou inférieur à 7% pour les générations plus âgées.

Le gallo : l’apprentissage se fait essentiellement par les ascendants, quel que soit l’âge du répondant.

Une envie de langue, très présente chez les jeunes

De nombreuses attentes se font sentir au détour de l’enquête :

Une nouvelle politique pour les langues de Bretagne

Première collectivité à avoir mis en place une politique linguistique en 2004, la Région Bretagne l'a renforcé en 2012 : la reconnaissance officielle du breton et du gallo comme langues de Bretagne s’est en effet accompagnée d'un plan volontariste en faveur de leur transmission et développement. L'état des lieux dressé par l’enquête de l’institut TMO Région sur l’usage du breton et du gallo aujourd’hui en Bretagne et les recommandations qu'en tirera le Conseil culturel de Bretagne alimenteront la réflexion de la Région. D'ici la fin de l'année, elle définira les orientations de la nouvelle politique linguistique débattue et votée à la session des 13 et 14 décembre 2018 : une nouvelle étape pour développer l’usage des langues de Bretagne dans tous les domaines. « Au terme de quatorze ans d’efforts, il nous faut poursuivre notre action avec le souci constant d’augmenter le nombre de locuteurs, estime le président de Région Loïg Chesnais-Girard. À l’avenir, nous devons être encore plus prospectifs, faire preuve d’imagination pour renforcer ce qui existe, ouvrir de nouvelles perspectives, soutenir les initiatives innovantes »

Ce communiqué est paru sur Conseil régional de Bretagne (voir le site)

Document PDF 45871-communique_etude_languesbretagne.pdf le rapport sur les langues en Bretagne. Source : Région Bretagne
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1111 lectures.
logo
Créée en 1982, la Région est encore une jeune collectivité territoriale. Expression d'une décentralisation des pouvoirs de l'État vers des institutions plus proches des réalités du terrain, elle exerce des compétences dans de nombreux domaines de notre vie quotidienne.
Voir tous les articles de Conseil régional de Bretagne
Vos 2 commentaires
boned ruz Le Jeudi 4 octobre 2018 22:34
Ar c'henveriañ an enklask-mañ gant reoù bet graet dija a c'hallje bezañ dedennus kenañ evit kompren peseurt doare emdreiñ a stag bremañ d'ar Vretoned... Met n'eo ket re ziwezhat! Mat ' vije gouzout seurt disorc'hoù; daoust hag-eñ e vo d'ar Vretoned nerzh-kalon a-walc'h evit saveteiñ hor yezh ha lakaat anezhi war an tu mat da vat pe daoust hag-eñ ' vo beuzet groñs ar bopl Vreton en unvanadur o tont ?.. Ur skod a zinded vab den an hini eo kalz muioc'h evit ur pal politikel...
(0) 

Loïc.L Le Jeudi 4 octobre 2018 22:44
Très intéressant.
Tres bonnes surprises en nombre.
Mais langues toujours en grand danger.
Très encourageant la volonté de tous d'avoir plus de breton et de gallo: un levier puissant à actionner, d'autant que les plus jeunes paraissent encore plus motivés.
Un deiz E vo klear an amzer
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons