Élection de François Hollande : l’espoir retrouvé doit se transformer en confiance

-- Elections 2012 --

Communiqué de presse de Union Démocratique Bretonne / Unvaniezh Demokratel Breizh
Porte-parole: Nil Caouissin

Publié le 6/05/12 20:34 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'Union Démocratique Bretonne félicite François Hollande, nouveau président de la République, 30 ans après l'élection de François Mitterrand, et lui souhaite le courage nécessaire pour travailler à relever les nombreux défis qui l'attendent, ce qui ne saurait se faire sans l'appui des classes populaires si malmenées sous la présidence de Nicolas Sarkozy.


Pour l'UDB, la première étape du changement est réussie grâce à la mobilisation des forces de gauche autour de la candidature de François Hollande. En Bretagne, sur les cinq départements qui avaient déjà permis à François Hollande de devancer le président sortant dès le premier tour, les voix des électeurs se sont portées plus qu'ailleurs, sur le candidat des forces progressistes. Après un quinquennat, lors duquel les valeurs de la République et les valeurs humaines auront été grandement dépréciées au profit des valeurs financières, boursières et marchandes, le besoin est grand dans la population de remettre l'humain au cœur des nouvelles politiques.

Sortir de la crise économique, sociale, de civilisation dans laquelle nous sommes plongés, implique un projet de société ambitieux et réaliste :

- restaurer la cohésion sociale par la justice fiscale entre individus et la péréquation entre territoires ;

- humaniser l'économie, c'est-à-dire moraliser la finance, mieux répartir les richesses ;

- commencer la transition écologique de l'économie, en premier lieu la sobriété et l'efficacité énergétique ;

- préférer l'Indice de développement humain au Produit intérieur brut ;

- restaurer l'indépendance de la justice, assurer la liberté de la presse ;

- passer de la République monarchique à une République fédérale et donc plus démocratique...

L'UDB, spécifiquement, attend l'abandon total de la loi de réforme des collectivités locales, en particulier du conseiller territorial, négation de l'idée même de Région. En clair, la poursuite et l'amplification des lois de décentralisation, avec pour corollaires la ratification de la Charte des langues minorisées et la modification de la Constitution nécessaire pour ce faire, ainsi que la réunification de la Bretagne.

Les élections législatives doivent donner une majorité de gauche plurielle et représentative qui permettra de mettre très rapidement en œuvre les politiques de rupture avec l'ère Sarkozy. C'est dans cet esprit que l'UDB présente des candidats dans les cinq départements bretons.


Mona Bras, porte-parole de l'Union Démocratique Bretonne

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1002 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

Yann LeBleiz
Dimanche 6 mai 2012

Les promesses n'engagent que ceux qui y croient!

Ce n'est pas la ratification, de 39 des 98 dispositions de la charte sur les langues minoritaires qui indiquera une avancée, mais bien la réunification de la Bretagne accompagnée d'une vraie dévolution et d'un vrai budget de fonctionnement.

L'ensemble de la Bretagne est sous le contrôle du PSF, 3 élus bretons d'importance font partis de l'équipe présidentielle, + le Sénat, + la présidence française!

Messieur de l'UDB, leur est venue pour vous de prouvez que vous aviez vu juste ou d'être décrédibilisé à jamais!

A titre personnel, pour la Bretagne et les citoyens bretons, je vous souhaite de tout mon coeur de réussir!

Pierre CAMARET
Lundi 7 mai 2012

Je partage cette opinion , et serai heureux de m' etre trompe .Donc on se retrouve dans 5 ans .

philippe nicolle
Lundi 7 mai 2012

l udb,soumis a la france,le psf se fout de la langue bretonne,de la bretagne historique et vous collaborez avec eux ,vous avez rien de breton,c'est vrai pour la france et ces sbires,breton n'existe pas,votre drapeau est bleu blanc rouge,le mein est noir et blanc

breiz atao

iffig cochevelou
Lundi 7 mai 2012

Le changement a eu lieu, à ce que nous avons vu depuis 5 ans , ce ne sera donc pas pire pour l’existence ou l’assimilation de notre peuple.

Mais une fois encore les militants bretons sont encore parfaitement naïfs, comme l’ont été certains de nos prédécesseurs après la guerre de 14, persuadés qu’ils étaient, que la mort de milliers de Bretons , leur apporteraient une reconnaissance quelconque, ils ont vite déchanté, la campagne d’assimilation n’a jamais été aussi forte qu'entre les deux guerres.

François Hollande n’a strictement rien promis avant les élections : le discours nationaliste français reste le même, maintenant Ayrault conforté dans sa position anti réunification, doit sourire a nos 6000 manifestants de Nantes, et ce n’est pas demain que le breton aura les mêmes droits que le gallois au pays de Galles ou le catalan en Catalogne

Le combat continue pour le respect des droits fondamentaux des Peuples de l’Hexagone qui a été pour Sarkozy, et sera pour Hollande , le dernier des soucis !

Riwal ar Garff
Lundi 7 mai 2012

J\'ai du mal à comprendre la naïveté de certains de nos compatriotes quant à l\'élection de ce Jacobin de Hollande. C\'est à chaque fois la même chose: des paroles, de vagues promesses et tout le monde s\'enflamme! L\'élection de Mittérand avait suscité la même déconvenue quant à la réunification et la reconnaissance de notre langue... Pendant ce temps le temps passe, la langue crêve, les enfants du Pays Nantais oublient qu\'ils sont Nantais.... Cessons de nous persuader que le salut viendra des Français qui sont notre malheur depuis le début et qui se fichent comme d\'une guigne de nos revendications.

Riwal ar Garff
Lundi 7 mai 2012

corrigenda: qui oublient qu\'ils sont bretons

Léon-Paul Creton
Lundi 7 mai 2012

François Hollande, va procéder par décret(s)à la concrétisation de quelques promesses, avant les législatives ...

La "volonté du prince" le permet, et l'UDBretonne étant de ses amis, cela serait formidable si celui-ci, à votre demande, par décret princier puisse rétablir l'intégrité territoriale de la Bretagne.

Une réunification républicaine par décret, ils vous doivent bien ça...Non?

Il faut battre le fer tant qu'il est "en état de grâce"...

Alwenn
Lundi 7 mai 2012

Surtout que les socialistes sont quasiment "tout puissant" en Bretagne, et quand on voit le peu d'empressement à faire la Réunification et le tout aussi peu d'empressement à promouvoir la langue bretonne, on le voit à Brest avec le tramway, où il faut manifester pour que le breton ne soit pas la 26 ième roue du carosse, ou plutôt ici du tramway.

Mais l'udb pense surtout aus places (même minimes) que le ps pourrait lui accorder. Ca vaut bien quelmques communiqué ditirambyque et plain d'espoir. L'udb a perdu toute vélléité d'esprit critique par rapport au ps.

Attendre de holland ce que le ps en Bretagne ne donne pas, c'est quand même un peu pathétique, et le "un peu" est de trop.

Rwal ar Garff
Lundi 7 mai 2012

Mais vous rêvez! Surtout si le maire de Nantes farouchement opposé à la réunification est nommé premier ministre! Eh puis je ne pense pas que le PS se sente l\'obligé de l\'UDB!

mikael JORD
Lundi 7 mai 2012

Mme Mona Braz a maintes fois déclarée qu'elle était de gauche avant d'étre Bretonne.Donc,tous ses communiqués sont à lire avec circonspection!!!

Rémi BEAUTO
Lundi 7 mai 2012

Réunification, réunification ... il n'y a que ça qui compte, n'est ce pas ? Et après, notre peuple sera t il plus heureux ? Aura t il du travail ? Aura t il suffisamment d'argent pour vivre ?? Ce que je veux dire c'est que sur 4 millions d'habitants en Bretagne, il y a en a combien à vouloir coute que coute cette Réunification que je veux également. Il y en a combien dans la rue ??? Il y avait 1 choix à faire + ou -

c'est tout.

Ewen Corriou
Mardi 8 mai 2012

Le seul choix a faire:

France ou Bretagne?

Français ou breton?

Qu'elle soit fédérale ou pas, la République que vous soutenez reste toujours française.

Vous avez donc répondu a la question.

Pierre CAMARET
Mardi 8 mai 2012

En effet la naivete de mes chers compatriotes , est desarmante .

Le President HOLLANDE , n\' a pas fait de promesses avant son election ( SARKO non plus ) pour quoi , parce que les Bretons s\'en foutent comme de leur premier Chouchen : de la reunification , de la langue de l\' autonomie regionale ..... on ne va pas quand meme leur promettent , ce qu\' ils ne demandent pas vraiment .

Pour moi , maintenant la Bretagne est une bonne province francaise, avec sa particularite , comme l\'Auvergne .

Si les bretons sont heureux comme cela .Bien leur fasse , moi je ne le suis pas .C\'est tout . Je ne pleure pas sur le depart de SARKO , que je n\' aimais pas tellement , mais que je trouvais mieux que Mr HOLLANDE . Bien, j\' ai perdu . Il faut penser a autre chose , et tourner la page de la Bretagne , je vais essayer , car cela fait deja longtemps que je veux le faire ...... mais difficile.

Patrick Chevin
Mardi 8 mai 2012

Le jacobinisme est de gauche... Il ne s'agit pas pour les bretons d'obtenir des droits de français mais d'accomplir leur devoirs de bretons. Il ne s'agit pas de raccommoder la France, mais de libérer la Bretagne... Guir vretoned, tud a galon, war zao!

Patrick Chevin
Mardi 8 mai 2012

Ayrault, premier ministre, Le Drian à la défense (de cracher par terre et de parler breton)... Quand on sait que le club des jacobins était rennais à l'origine, tout devient lumineux... Vivement B3!

Marius
Mardi 8 mai 2012

Encore une fois, la Réunification passe en dernier.

On flatte son maître d'abord puis, timidement, on "ose" parler de la réunification !

Pourquoi alors présenter des candidats en Loire-Atlantique ? on se demande…

Yann LeBleiz
Mardi 8 mai 2012

@ Patrick Chevin

Le "Club des Jacobins" a pour origine le "Club Breton" dont l'objet était de préparer les dossiers devant être débattus pour la Bretagne (Parlement et Etats de Bretagne) aux Etats Généraux à Paris.

Cette idée de rassemblement pour préparer les scéances fera des émules et deviendra le "Club des Jacobin".

C'est ce dernier qui noyauté par les Parisiens centraliste, les fameux "Montagnards", va changé de vocation et ce retourner contre les fédéralistes (par guillotinage).

Ayant éliminé les fédéralistes (girondins), le Club deviendra progressivement le fief des Francs-Maçons, et perdurera jusqu'au années 1950 ou les derniers représentant rejoindront le PSF.

Donc, le jacobinisme républicain n'a rien à voir avec son origine bretonne...!!!

Ce qui me gène, c'est que j'ai l'impression que vous le savez déjà!

iffig cochevelou
Mardi 8 mai 2012

@Pierre Camaret

\" Pour moi , maintenant la Bretagne est une bonne province francaise, avec sa particularite , comme l\'Auvergne . \"

Votre analyse, très simpliste, est complètement fausse :

L\'intoxication qu\'ont subit les Bretons et l\'ensemble des peuples de cet Etat assimilateur est une évidence, mais , si on analyse sérieusement les comportements , il reste malgré tout une spécifité bretonne très forte (façon de voter, unité, combat pour la langue, la réunification, musique et tous les aspects de notre culture) qui attend un déclic.

la volonté de se battre a été partiellement annihiler: un exemple flagrant lorsqu\'on arrive (avec les difficultés que l\'on sait) a ouvrir une classe bilingue ou diwan, les progressions se font normalement et parfois de façon spectaculaire malgré une pression exterieure; c\'est bien une des raisons du frein de l\'Etat, et du refus de tout engagement légal.

Cette évolution se produira ou non , je ne suis pas devin mais de la à croire que tout est perdu !

Si j\'ai bien compris, vous ne vivez pas en Bretagne , et vous ne vous rendez pas compte de ce qui s\'y passe, même si politiquement nous ne sommes pas bon : peut-etre du au caractère breton.

Aujourd\'hui tout ce qui fait la base d\'une Nation est en place, et si quelques milliers de Bretons courageux arretaient de se bouffer le nez pour un oui ou pour un non , nous pourrions faire un grand pas en avant.

Ceci en évitant de faire un peu trop rapidement allégeance au pouvoir parisien ( c\'est bien le défaut des peuples colonisés) mais j\'ai confiance et cela ne durera pas.

Et ce n\'est pas parce que les Corses ont voté SARKOZY, qu\'ils ont eu raison, mais leur combat continue quand même.

Arzh-bihan
Mardi 8 mai 2012

Vivement que ces élections présidentielles françaises se terminent enfin , à l\\\'issue des législatives ...

La seule certitude, à ce jour, c\\\'est que Sarko n\\\'est plus là et que cela explique près de la moitié du vote \\\"Hollande\\\", d\\\'après tous les sondages effectués au sortir des bureaux électoraux ...

Le vote blanc ou nul est quant-à lui bien supérieur à l\\\'écart de voix entre les deux \\\"finalistes\\\" et je ne parle même pas de l\\\'abstention .

Alors, qu\\\'untel soit nommé ministre et que les socialistes français aient promis, ou pas, ceci ou cela me paraît sans réelle importance pour la Bretagne à ce jour ... Hollande \\\" l\\\'homme du compromis \\\" peut tout à fait se trouver dans l\\\'obligation d\\\'en faire l\\\'usage prochain, dans le cadre d\\\'une cohabitation que nul électeur français ne peut exclure .

D\\\'ailleurs, en règle générale, rien de ce que promettent les uns ou les autres dans ce type d\\\'élections hexagonales n\\\'est suivi d\\\'effet significatif pour les Bretons .

A l\\\'est, rien de nouveau !

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner