Ecole publique : le breton en difficulté
Dépêche

Publié le 6/09/06 2:51 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'école publique de Quéven est à ce jour la seule école publique du Morbihan à bénéficier de la création d'un poste bilingue Français-breton. Même s'il ne s'agit là que d'un demi poste, les parents d'élèves peuvent se féliciter de cette création alors que les inscrits ne sont qu'au nombre de 10 dans cette filière.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Cependant, cette création intervient après la suppression d'un poste d'enseignant monolingue, alors que l'effectif global de l'établissement augmente. Une situation délicate qui inquiète les parents d'élèves.

Dans les autres écoles publiques du Pays de Lorient, la situation est différente : à Nouvelle-Ville l'école compte 2 postes pour 38 élèves, tandis qu'à Merville, la directrice fait face à des difficultés avec 1 poste d'enseignant bilingue pour 35 élèves inscrits.

Beaucoup de ceux comcernés par l'enseignement de la langue bretonne espèrent que le demi-poste obtenu par Quéven soit maintenu, faute de quoi il n'y aurait aucune création de poste bilingue dans tout le département du Morbihan pour cette rentrée 2006.

JPT / ABP


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1111 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.