Du rock pour le festival Skoazell Vreizh qui fête ses 40 ans
Dépêche de Chloé CHAMOUTON

Publié le 26/02/10 10:45 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Bonne humeur, convivialité et rock seront au rendez-vous du festival Skoazell Vreizh qui se déroulera vendredi 5 et samedi 6 mars à la salle de la Cité à Rennes.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Un événement placé sous le sceau des 40 ans de Skoazell Vreizh et qui sera dignement fêté en musique avec Daonet, les Ramoneurs de Menhir, Gilles Servat, Gweltaz Adeux.


L'occasion de revenir sur l'historique de Skoazell Vreizh

En 1969, suite à la répression de l'État français contre des militants bretons, le besoin s'est fait sentir de créer une association pour aider les familles, et les bretons emprisonnés. C'est ainsi qu'est né Skoazll Vreizh. Le premier bureau était constitué de Gwenc'hlan Le Scouezec, Xavier Grall et de Yann Choucq alors avocat stagiaire. Les ambitions du Secours Breton ? Aider les familles et les Bretons emprisonnés.

En soutien à Skoazell Vreizh, « Les Journées de la solidarité » sont organisées les 5 et 6 mars prochains à Rennes, Salle de la Cité.

Le vendredi 5 mars, des concerts avec : Les Ramoneurs (ouverture des portes à 18 h 30), p.a.f. concert : 8 euros

Le samedi 6 mars, un fest-noz avec : Plantec, Startijenn, IMG, Dom Duff, Gweltaz Adeux, Yac'hus (ouverture des portes à 18 h 30), p.a.f. fest-noz : 6 euros

Chloé Chamouton

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1301 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.