Dominique Strauss-Kahn en pré-campagne dans le Finistère
Dépêche

Publié le 1/07/06 3:43 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dominique Strauss-Kahn est venu dans le Finistère ce jeudi afin de participer à la conférence fédérale pour le projet à Chateaulin. Avant cela, il a passé la journée à Quimperlé où il a visité l'usine Nestlé Purina en compagnie de Louis Le Pensec, puis l'entreprise adaptée de l'APF de Quimper en compagnie de Jean-Jacques Urvoas.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Dominique Strauss-Kahn a fait devant les militants PS du Finistère, parmi lesquels Marilyse Lebranchu et Pierre Maille, un discours de pré-campagne présidentielle. Il répondait aux questions de Jean-Jacques Urvoas sur ses motivations pour la présidentielle et les valeurs qu'il estime porter. [photo2]

Le mot "vérité" est beaucoups revenu durant le discours. Une vérité nécessaire pour redonner l'envie aux électeurs de s'intéresser à la politique, mais aussi une vérité vis-à-vis des militants et des forces de gauche afin de rassembler pour gagner. En plus de la vérité, DSK a précisé les valeurs qu'il entendait défendre : "Solidarité, cohésion sociale, universalité".

De nombreux sujets ont été abordés tels que la retraite, le chômage. Avec de nombreuses attaques contre le probable adversaire de la gauche à l'élection présidentielle : Nicolas Sarkozy. Et si les choix du ministre de l'intérieur ont souvent été fustigés, c'est bien le dossier des enfants en situation irrégulière scolarisés en France qui a le plus déchainé les attaques de DSK. Les militants ont d'ailleurs longuement applaudi ce passage.

Au sortir de cette rencontre, les militants ont semblé séduits par DSK, qui a pris quelques minutes pour signer son libre "365 jours".[photo3]

JPT /ABP


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1371 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.