“Divi Kervella zo aet gant an anaoñ… Divi Kervella s'en est allé vers d'autres cieux”. L'annonce a résonné au cœur comme un glas.

Ainsi s'en est allé un des meilleurs linguistes de Bretagne mais en nous laissant - et qu'il en soit cent fois remercié - cette œuvre immense faite de tant de recherche, d'écriture et de diversité : dire le monde des mots, leur origine, leur place dans l'histoire, les remettre au centre de leur lieux-dits dans cette géographie bretonne qui doit encore se défendre pour être elle-même ! Il fut là où il fallait au juste moment et toujours en toute simplicité : l'essence même de sa sincérité.

Il a participé, d'une histoire à l'autre, à placer l'incontournable modulation des mots de la langue au creux de l'oreille des enfants, gages de leur avenir dans leur culture. Et cela avec constance, et l'expression toute naturelle de cette langue qui redemande un « tous-les-jours » qui n'aurait jamais dû la quitter… Créations en multiples domaines en français, en breton, de même que traductions et corrections : telles ont été dans cette vie trop courte mais pleine de Bretagne, les innombrables domaines où Divi a donné le meilleur de lui-même pour l'avenir de notre langue et de notre culture.

«Trugarez vras Divi. Aze chomo ganeomp soñj un den goueziek bras ha kreo.»

Grand merci Divi. Restera en nous le souvenir d'un homme de grande connaissance et fort.

mailbox imprimer