Concert d'orgue et chants religieux de Bretagne, église de Plouhinec, dimanche 9 octobre à 16 h

-- --

agenda de
Porte-parole:

Publié le 6/10/16 17:28 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dimanche prochain 9 octobre à 16 h

Église Saint Winoc de Plouhinec (Finistère)

Concert d'orgue autour des oeuvres utilisant des thèmes de cantiques bretons par Gwenaël Riou.

- Une occasion de découvrir ou redécouvrir ce répertoire trop méconnu, autour des compositeurs suivants :

Joseph-Guy Ropartz, Jean Langlais, Georges Renard (1).

Une place particulière sera faite à Charles Collin (2), organiste de la cathédrale de Saint-Brieuc, qui fut le premier à publier en 1876 un recueil pour harmonium ou orgue utilisant des thèmes de cantiques bretons ou des chants issus du Barzaz Breiz.

- Une occasion également de lever un peu le voile sur l'histoire de nos cantiques en langue bretonne et de chanter 5 cantiques.

À 15 h 30, avant le concert, Armelle Salaün proposera une visite commentée de l'église de Plouhinec, construite au XVIe siècle, modifiée au XVIIIe siècle et possédant un mobilier principalement du XVIIIe siècle.

Entrée gratuite / Libre participation

Cordialement,

Gwenaël Riou, organiste, membre des Amis de l'Orgue de Loctudy

Notes

(1) Georges Renard, à défaut de page Wiki : (voir le site) de la Bibliothèque nationale, à sa page, pour la liste de ses compositions.

(2) Charles Collin, idem : (voir le site) et de son fils,

(voir le site) et aussi :

(voir le site) de la bibliothèque numérique de partitions de musique, page Charles-Auguste Collin, organiste à Rennes.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Journaliste.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner