Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
DESINFORMATION
La justice française , même d’exception, est elle si peu sure d’elle pour que depuis le premier mars on assiste non pas à un procès mais à deux qui fonctionnent en parallèle . l’un au palais de justice de Paris ou l’on examine une affaire compliquée en faisant du droit
michel Herjean pour dorn-ha-dorn le 3/03/04 19:01

DESINFORMATION La justice française , même d’exception, est elle si peu sure d’elle pour que depuis le premier mars on assiste non pas à un procès mais à deux qui fonctionnent en parallèle . l’un au palais de justice de Paris ou l’on examine une affaire compliquée en faisant du droit L’autre dans les officines de certaines Agences de presse afin de salir les militants bretons toujours présumés innocents par des propos diffamatoires « « « lundi 1 mars 2004, 18h46 » » » Le nationalisme breton devant la cour d'assises PARIS (AP) …………………………… « Quatre encourent la réclusion criminelle à perpétuité pour complicité de destruction par explosifs ayant entraîné la mort: Christian Georgeault, 48 ans, présenté comme le général de cette armée hétéroclite -un général étoilé comme les bouteilles de vin consignées du bar "An Distro" de Fougères où étaient élaborées les actions. Stéphane Philippe, 35 ans, Gaël Roblin, 31 ans, porte-parole du mouvement indépendantiste breton Emgann, et Pascal Laizé, l'artificier présumé. » « « « Tue March 2, 2004 1:50 PM PARIS (Reuters) » » » »……………………… « La nature de l'explosif et le système de mise à feu utilisés avaient rapidement mis les enquêteurs sur la piste de l'ARB, groupuscule clandestin ayant revendiqué auparavant plusieurs dizaines d'attentats contre des bâtiments publics ». Faux, Mensonge C’est Madame Iréne Stoller chef de la section antiterroriste qui a deux heures à peine après ce malheureux attentat a sciemment indiqué la piste à suivre aucunes analyses de la police scientifique n’ avaient été faites et il faut plusieurs jours (une dizaine) pour que cette police puisse donner ses conclusions sur l’explosif, sur le minuteur .. etc Inquiétant aussi pour la recherche de la vérité , rôle indispensable d’une cour de justice, que soient traitées dans certains média des informations émanant de milieux proches du dossier .Propos volontairement erronés en parlant, par exemple, de l’expertise du matériel ayant pu servir à la fabrication d’un engin explosif :dans le rapport d’un expert « pourrait » ne veut pas dire « est » . C’est pourtant le « est » qui est employé . Ce sont de petites phrases qui tentent d’ influencer les consommateurs de media sur la responsabilité de certains des accusés : ce n’est pas de l’information.

M Herjean

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons