Dans une lettre au premier ministre Gallois, le Parti Breton dénonce la communication mise en place lors des deux derniers Festival Interceltique de Lorient

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 17/08/13 12:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Monsieur le Premier Ministre,

Votre pays participe régulièrement au Festival Interceltique de Lorient en Bretagne en envoyant des artistes et en installant un stand dans le village celtique. Ce stand présente cette année une grande carte pour situer votre pays dans l'Europe de l'ouest. Alors que la France est indiquée, la Bretagne n'est même pas mentionnée!

Déjà l'an passé, vous présentiez sur ce stand l'état des jumelages entre des villes galloises et des villes bretonnes et une carte de Bretagne permettant de situer les villes bretonnes. Nous avions été désagréablement surpris de constater que vous sépariez le département de la Loire-Atlantique d'avec les 4 autres départements et présentiez ainsi à part les villes de ce département. Vous dénaturez de ce fait l'esprit des ces jumelages qui sont faits pour réunir nos deux communautés.

Nous espérons que vous n'êtes pas sans ignorer la situation de la Bretagne et de la langue bretonne, objets d'une politique répressive de la part de la France qui nous interdit depuis 70 ans de retrouver notre intégrité humaine et territoriale. Et que ce n'est pas par complicité avec l'Etat français, qui a décidé cette partition sans consultation du peuple breton, que vous avez commis cet impair qui nous affecte beaucoup. Nous n'ignorons pas que Cardiff est jumelée avec Nantes.

Nous attendions d'un pays frère un soutien indéfectible à nos luttes comme nous soutenons votre combat pour une plus grande autonomie de votre pays dans l'ensemble britannique.

Recevez, Monsieur le Premier Ministre, l'expression de nos sentiments sincères et fraternels.

Claudine PERRON

Vice-Présidente

PARTI BRETON-STROLLAD BREIZH BP 50403 56104 LORIENT-AN ORIANT cedex

Cet article a fait l'objet de 1175 lectures.
mailbox imprimer
logo
Le Parti Breton est un parti politique républicain, réformateur, qui a vocation à regrouper les hommes et les femmes s'engageant dans le combat pour la reconnaissance pleine et entière de l'identité nationale du peuple breton. Il propose une vision spécifique de l'organisation sociale fondée sur la primauté de l'individu. Il se définit dans les valeurs de l'humanisme, de la solidarité, de la démocratie et de la liberté. C'est un parti de réforme, s'adressant à tous ceux qui œuvrent pour le progrès selon les principes des philosophies politiques allant de la Social-Démocratie à la Démocratie Sociale Libérale tels que ces concepts sont largement reconnus et répandus dans l'actuelle Union Européenne.

Vos commentaires :

Paul Chérel
Samedi 17 août 2013

La traduction de cette lettre en gallois, voire en anglais, aurait été signe de simple courtoisie. Quant au fond de la question, comment voulez-vous que les Gallois aient connaissance de cette petite et misérable malversation de la France à l'égard de la Bretagne quand tant de Bretons y sont insensibles ? Je me garderai de souligner le « nous espérons que vous n'êtes pas sans ignorer ». ESt-ce que le porte-parole est censé corriger les textes de la vice-présidente ? Paul Chérel

Caroline Le Douarin
Dimanche 18 août 2013

Nous espérons que vous n'êtes pas sans ignorer la situation de la Bretagne et de la langue bretonne...

Moins par moins = plus. Deux négations = une affirmation. Vous espérez qu'il ignore ?

Puis la faute du titre toujours pas corrigée dans la traduction de l'article.

Parler breton c'est bien, respecter le français c'est bien aussi. Merci

SPERED DIEUB
Dimanche 18 août 2013

Non seulement nos frères d'outre Manche font une impasse incompréhensible sur la Bretagne mais également sur la Cornouaille et sur l'Ecosse qui a pourtant déjà un statut autonome comment interpréter de tels impairs ??? Dans leur imaginaire profond et mythique les gallois ont pour objectif La reconquête l'actuelle Angleterre voilà aussi paradoxalement un bémol à l'idée d'une indépendance galloise Par le passé et toujours sans doute ce sont pourtant avec eux et le kernev veur que les bretons ont eu des retrouvailles presque naturelles et chaleureuses dans le cadre interceltisme ayant un caractère plus artificiel en ce qui concerne les écossais et les irlandais ,les anglais (surtout le sud ouest de l'ile ) se sentiraient à la limite aussi proche des bretons que nos cousins hibernois

Yann LeBleiz
Dimanche 18 août 2013

Que viennent faire nos cousins gallois dans un festival qu'ils considèrent comme français, jouer les celtes d opérettes avec leur seau a charbon sur la tête ?

A moins qu'ils ne cherchent un soutien de la France pour les soutenir dans leur accès a l'indépendance, en échange d'un abandon des bretons continentaux?

PIERRE CAMARET
Dimanche 18 août 2013

Mes quelques contacts avec les Gallois :

Ils sont Gallois ..... mais egalement Britanniques et appartiennent au Royaume Uni . Tous ceux que j'ai rencontres , me l'ont dit .

Yann LeBleiz
Dimanche 18 août 2013

@ Caroline Le Douarin,

Si à chaque fois que la France a écorché la Bretagne (que se soit sa langue, son peuple, son économie, sa culture ou son territoire), un français réagissait pour le respect de la Bretagne comme vous bretonne vous réagissez pour le respect de la langue française, la Bretagne aurait très certainement son siège au sein de l'ONU et de l'UE!

Un anglophone est bien plus tolérance vis à vis d'une erreur dans sa langue, mais il est vrai qu'ils n'ont pas appris à l'école la langue comme une religion!

C'est peut-être pour cela que leur langue s'enrichie alors que la langue française est reconnue pour s'appauvrir!

iffig cochevelou
Dimanche 18 août 2013

@ Paul Cherel

Je ne pensais pas que vous preniez les responsables du Parti Breton pour des imbéciles, il s'agit de la traduction du texte en anglais (texte écrit aussi en gallois) qui aurait pu paraitre sur l'ABP ENGLISH, mais c'est un détail bien secondaire , je pense que vous et Caroline Le Douarin (sic) auriez pu lire le texte en Breton cela vous aurait peut etre amené a faire d'autres commentaires linguistiques . Je suis toujours surpris qu'il y ait toujours autant de monde à intervenir pour ne rien dire.

Quant a la reaction de Caroline le Douarin, le rédacteur du texte s'en chargera surement, s'il juge vraiment utile de répondre !

Michel Prigent
Lundi 19 août 2013

Monsieur The Prime Minister of Gales (à quand un Premier ministre en Bretagne !) a manifestement attrapé la "grosse tête".

Il me fait penser à ces exilés bretons partis faire carrière à Paris et qui reviennent couvert de morgue, en grosse cylindrée, parader lors des vacances, dans leur ancien village où leurs ex-camarades sont restés avec leur statut de "ploucs qui n'ont pas réussi".

C'est a peu près au même comportement que fait penser le Premier ministre Galois.

Au fur et à mesure des pouvoirs et compétences que lui accorce le statut de la dévolution, il prend conscience que son pays accède à un statut de Nation pleine et entière lui permettant d'intégrer le club très fermé des états officiellement reconnus actuellement au nombre de 28 dans l'UE et dès lors en adopte le comportement, à savoir non ingérence dans les affaires intérieures d'un état membre fût-il celtique.

C'est absolument lamentable de la part du plus haut représentant de nos cousins gallois.

Décidement, nous ne pouvons compter que sur nos propres forces.

PIERRE CAMARET
Lundi 19 août 2013

A moins , que cela fasse parti de l'attitude generale des Gallois , vis a vis de la Bretagne .

Je me souviens , il y a peut etre une decade , un Gallois me dire que les Bretons etaient des Celtes Degeneres ???? .Je lui avais demande sur quoi , il appuyait cette affirmation ...a cela il n'a pas pu repondre , sinon que cela etait l'idee generale au Pays de Galles .

Nous aurions un VRAI CR avec un peu plus de pouvoir, cela aurait pu etre regle a un bon niveau .... ce n'est pas le cas .. et le premier litige portait sur la LA .Notre CR Breton (sic) est aux bottes,des jacobins , de la Rue Solferino ,il n'osera jamais intervener.

Emilie Le Berre
Lundi 19 août 2013

Les bretons sont des jobards en politique, alors en geostrategie et geopolitique n'en parlons pas. Les gallois, comme tout peuple qui se respecte, travaille à ces propres intérêts. C'est une erreur de croire, sous prétexte de faire partie de la famille celtique, que les bretons auront un soutien des autres membres sans rapport de force. Descendez de vos nuages.

Paul Chérel
Lundi 19 août 2013

@Iffig. Merci de m'adreser le texte de la phrase incriminée en breton et en anglais (je ne connais pas le gallois) si le français est une traduction de l'original. je n'en fais pas une querelle sémantique comme je le précise dans mon intervention. Mais dire exactement le contraire de ce que l'on veut dire et de façon méprisante (pour celui qui reçoit le message), même sans le vouloir, relève de de l'affront. Paul Chérel

SPERED DIEUB
Lundi 19 août 2013

Comme par hasard j'avais écrit un commentaire au sujet de l'histoire de l'interceltisme en Bretagne

voir le lien ci dessous

(voir le site)

Pierre CAMARET
Lundi 19 août 2013

@ Emilie Le Berre . Tres exact . Absolument d'accord.

Ar Vran
Mardi 20 août 2013

@Pierre Camaret : une petite question

Vous qui habitez en Australie, quand vous voyez des jeunes bretons venir y travailler, se définissent-ils d'abord comme Français ou comme Bretons? et dans le premier cas, au bout de combien de temps ils "avouent" être Breton?

Pourquoi cette question? afin de mesurer la perte de fierté et le degré d'importance de la perte d'identité bretonne.

Bien à vous

YF LE COADIC
Vendredi 6 septembre 2013

Ridicule ce débat linguistique hors sujet!

On attend toujours de ces "linguistes" britto-français non pas ces broutilles linguistiques mais des commentaires sur le sujet: à savoir l'ignorance par les représentants officiels du Pays de Galles au Festival Interceltique de la situation de la Bretagne.

"Mais ignorent-t-ils ou savent-ils la situation de la Bretagne?"

Pour ce qui est des deux expressions: "vous n'êtes pas sans savoir" et "vous n'êtes pas sans ignorer", il n'y a pas d'erreur. Les deux s'utilisent mais elles disent le contraire.Vous n'êtes pas sans savoir= vous savez; Vous n'êtes pas sans ignorer = vous ignorez.

La première est plus utilisée que la seconde et fait crédit d' un savoir à la personne à qui on s' adresse. La seconde est plus rare car plus compliquée et dans ce cas, on préfère dire "vous ignorez".

Le choix de cette deuxième expression me semble tout à fait adapté pour s'adresser au représentant du parti travailliste gallois, censé comme nos camarades socialistes bretons défendre le droit des peuples à l'auto-détermination. Ce qu'ils ne font pas. Ils ignorent donc la situation de la Bretagne.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.