-- Cultures --

Dans le cadre des Jeudis de l'Hermine, conférence de Bernard Rio : les Bretons et la mort

Agenda de (porte parole ) publié le 16/01/17 18:17

Date de l'évènement : le 02/02/2017 à 20:30

Les Bretons entretiennent des relations singulières avec la Mort et les morts, tel est le constat de cette vaste enquête de Bernard Rio dans la Bretagne d’aujourd’hui.

“L’Ankou” n’est pas seulement un personnage de légende. Ce “conducteur des morts” dans l’au-delà apparaîtrait toujours au XXIe siècle comme en attestent plusieurs témoins dignes de foi. A l’ère d’internet, les Bretons perçoivent de nouveaux intersignes annonçant les décès ou révélant la présence des “Anaon”, les “âmes errantes” qui hantent les chemins et les maisons. Perdues au fond des bois, des tombes immémoriales continuent de recevoir les offrandes de visiteurs anonymes !

Quel sens donner à ces phénomènes mystérieux, révélateurs d’un véritable culte des morts et d’une croyance dans l’autre monde ? Qu’est-ce que le marteau bénit ? Pourquoi dépose-t-on le cercueil du défunt à la croisée du transept dans l’église ? A quoi reconnait-on la présence de l’Anaon ? Qui est l’autostoppeuse fantôme ? Où voir la danse macabre ? Qui sont les passeurs d’âmes ? Autant de questions auxquelles Bernard Rio apporte des réponses dans son livre “ Voyage dans l’au-delà : les Bretons et la Mort”.

Renouvelant complètement la célèbre «Légende de la Mort» écrite par Anatole Le Braz au XIXe siècle, Bernard Rio propose dans sa conférence de décrypter les intersignes et de comprendre les rites funèbres de la Bretagne ancienne et moderne.

mailbox imprimer
logo
Journaliste.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.