Rédigé en 1974, il aurait pu être écrit hier...

Que sera l'avenir de nos petites langues ? Nos «yezhoù bihan» ? Le breton, une «langue phénix qui renaît sans cesse d'un meurtre de 500 ans» ?

En tout cas, ce sont les poètes, les bardes d'aujourd'hui qui feront que les Bretons choisiront «la découverte ou l'ignorance», comme Morvan Lebesque le disait déjà.

Écoutez ...

Voir aussi :

mailbox imprimer