Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Dépêche -
COUP DE GUEULE D'UN PRÉSIDENT DE RÉGION CONTRE FRANCE 3 : LE CSA SAISI
Devant "l’abandon de la mission de service public d’information de proximité qui était celle de France 3", le président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur a annoncé le 23 février, sur Europe 1, qu'il comptait saisir le CSA. "L’information est très nationale et très parisianiste", tonne Michel Vauzelle. Réaction courroucée d'un président de région qui tranche avec l'attitude de son homologue de la région Bretagne. Sur la question des médias, la détermination de Jean-Yves Le Drian n'apparaît pas franchement.
Ronan Le Flécher pour ABP le 23/02/06 18:22

Devant "l’abandon de la mission de service public d’information de proximité qui était celle de France 3", le président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur a annoncé le 23 février, sur Europe 1, qu'il comptait saisir le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel). "L’information est très nationale et très parisianiste", tonne Michel Vauzelle. Réaction courroucée d'un président de région qui tranche avec l'attitude de son homologue de la région Bretagne. Sur la question des médias, la détermination de Jean-Yves Le Drian n'apparaît pas franchement.

Abandon de la mission de service public

Michel Vauzelle a fait part de son mécontement car "l’État, le gouvernement, les nouvelles autorités de France Télévision ont décidé de supprimer purement et simplement 2h30 d’informations régionales par semaine et d’abandonner peu à peu ainsi la mission de service public d’information de proximité qui était celle de France 3". Le président du Conseil régional de Provence Alpes Côte d’Azur a expliqué que "le 12/14 est en jeu, l’incertitude pèse sur le 19/20 et sur le magazine du samedi à 11h" avant d'ajouter que "cela donne l’impression qu’on relègue l’information régionale qui est extrêmement importante pour les régions. L’information est très nationale et très parisianiste", a t-il regretté.

L'enjeu des médias pour la région

Conscient des enjeux des médias pour sa collectivité, Michel Vauzelle a déclaré à Jean-Marc Morandini que "nous avons besoin, dans les régions, d’une information de proximité elle-même nécessaire au développement de la démocratie locale et régionale". Force est de constater au contraire que "la tendance de restreindre cette information régionale au profit de people ou d’émissions de variété est dramatique".

Le CSA bientôt saisi

Michel Vauzelle condamne donc la baisse des programmes régionaux de France 3 et envisage de saisir le CSA pour "leur demander de se pencher sur ce problème de l’information régional à un moment où le fossé se creuse de plus en plus entre Paris et la province". L'élu socialiste avoue son trouble "au moment où les moyens de communication se développent, (que) jamais Paris n’a été aussi replié sur lui-même comme aujourd’hui. Depuis 10 ou 15 ans, quelques hommes et femmes politiques passent en boucle à la télévision". Et de conclure qu' "il y a une vie politique, culturelle, sociale extrêmement riche dans les régions, il y a de l’imagination créatrice. C’est très dommage qu’on réduise les quelques hommes politiques privilégiés à passer dans les émissions de variété où ils jouent souvent un rôle souvent assez grotesque qui ne fait que renforcer le Front National ou la tentation de l’abstention".

Un volontarisme en matière de télévision régionale du chef de l'exécutif de la Provence Alpes Côte d’Azur qui contraste avec les propos de son homologue de la région Bretagne qui déclarait hier lors d'un tchat avec les internautes que " les régions n’ont pas de compétence dans ce domaine".

ABP/RLF

Cet article a fait l'objet de 1400 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons